Pokemon XY: l’α et ω

Ballade en Chevroum dans Illumis

Ballade en Chevroum dans Illumis

Bientôt 2 mois que Pokémon X et Pokémon Y sont sortis dans le monde entier. Après plus de 200 heures de jeu (avec à la clé le pokédex complété), je me décide enfin à vous donner mon avis sur le dernier né de la série principale de la franchise.

Du Kanto à Kalos

Visiblement, le Sud de la France est trop dangereux pour être représenté ^^

Visiblement, le Sud de la France est trop dangereux pour être représenté ^^

14 ans déjà que l’aventure occidentale de Pokémon a commencé, Bulbizarre, Salamèche, Carapuce, la Team Rocket, Mewtwo, les oiseaux légendaires et j’en passe. Que de souvenirs à jamais gravé dans les têtes des fans de la première heure, mais aussi des plus jeunes ayant joué aux remakes Pokémon Rouge Feu et Pokémon Vert Feuille.
Pourquoi je vous parle de tout cela ? Tout simplement parce que Pokémon XY joue à fond la carte de la nostalgie, des jaquettes des jeux jusqu’à son déroulement, en passant par les légendaires capturables. Ajoutons à cela que le monde de cette nouvelle aventure, Kalos, est une caricature de notre beau pays, la France : Illumis, ses rues pavées, son musée, ses petits cafés aux prix prohibitifs, ses taxis hors de prix et sa Tour (Eiffel) ; le Palais Chaydeuvre et son superbe jardin qui vous feront penser au Château de Versailles, sans oublier les noms très « bretons » des villes de la côte. Les chauvins vont être aux anges.

Les jaquettes des deux jeux et leur code couleur Bleu/Rouge

Les jaquettes des deux jeux et leur code couleur Bleu/Rouge

Nouvelle génération, nouvelles « améliorations ».

Chacune des génération de jeux Pokémon a introduit une ou plusieurs nouveauté(s) mais jamais autant que Pokémon XY. Faisons un tour d’horizon de celles-ci.

Un nouveau type fait son apparition, une grande première depuis Pokémon version Or/Argent/Cristal : le type Fée. J’ai été le premier à rire à l’annonce de ce type un peu saugrenu mais je peux vous assurer que j’ai vite arrêté une fois confronté à des pokémons Fée. En effet, ce type est insensible au type Dragon et résistant aux types Combat/Ténèbres/Insecte. Bien évidemment, les attaques de ce type sont très efficaces sur les types Combat/Ténèbres/Dragon mais pas insecte. Ses points faibles ? L’Acier et le Poison. Son introduction permet donc de réhabiliter les pokémons de type Poison tout en faisant chuter les Dragons de leur piédestal.
Certains pokémons de type Fée font leur apparition pour la première fois (Flabébé, le légendaire Xernéas, Sucroquin, etc) tandis que d’autres obtiennent ce type dans cette génération, comme Togepi, Rondoudou ou encore Snubbull, pour ne citer qu’eux.

Pokemon XY - le PSSLe Player Search System (PSS) remplace l’endroit du centre pokémon qui vous permettait de jouer online jusqu’à maintenant. Contrairement aux épisodes précédents, ces fonctionnalités sont disponibles dès le début de l’aventure sur l’écran inférieur de votre console : vous pourrez ainsi voir lesquels de vos amis sont connectés ainsi que les joueurs du monde entier afin de pouvoir combattre ou faire des échanges. Toujours via le PSS, vous pourrez activer les précieuses o-auras, accéder au GTS, répondre à un questionnaire personnel ou encore utiliser le très funky échange miracle. Pour rappel, la GTS est le centre d’échanges mondial de pokémons dans on dépose un pokémon en en demandant un autre en retour, un des deux moyens pour obtenir un légendaire contre un pauvre roucool ; le deuxième étant le fameux « échange miracle ». Ce dernier fonctionne de la manière suivante : vous appuyez sur le bouton échange miracle, ensuite vous sélectionnez le pokémon à échanger et vous attendez que le jeu trouve une autre personne dans le monde qui effectue la même action et hop, l’échange a lieu. Bien sûr, vous pouvez toujours embobiner votre petit cousin ou votre petite sœur en lui faisant croire que vos flabébé sont spéciaux et que vous l’échangez contre un légendaire, ha ha. Quant aux o-auras, ce sont des auras qui vous seront donnés tout au long du jeu par un PNJ voyageur que l’on retrouve dans tous les hôtels du jeu. Celles-ci octroient des effets bénéfiques pendant 3 minutes comme augmenter l’expérience ou l’attaque de vos pokémons, rencontrer plus de pokémons sauvages ou encore réduire le temps d’éclosion des œufs. Une feature vraiment intéressante surtout que vous pouvez même en faire profiter vos amis et les passants online (si vous êtes connectés bien sûr).

Pokemon XY - Poké Récré

en haut à gauche, bouton de distribution des profitéroles, en haut à droite, bouton d’accès aux mini-jeux

La Poké-Récré, lui aussi accessible sur l’écran inférieur de la Nintendo 3DS, à l’instar du PSS, est le menu qui vous permet de jouer avec votre pokémon et ainsi augmenter son niveau d’amitié en lui faisant quelques caresses (avec le stylet… Ou votre doigt), en lui donnant à manger des profiteroles et en s’amusant avec lui à travers les 3 mini-jeux disponibles. Le premier, Cueille-baie, consiste à distribuer la baie au pokémon correspondant en la faisant glisser avec le stylet. Le deuxième, Jongle-Tête, consiste à faire rebondir des pelotes de laine sur la tête de vos pokémon en appuyant sur l’écran tactile au bon moment. Enfin, le dernier est un Puzzle-Blocs classique. Vous vous demandez sans doute quel est l’intérêt du Poké-Récré, n’est-ce pas ? Un pokémon qui aura un niveau d’amitié maximum infligera des coups critiques plus souvent, pourra se soigner tout seul d’une éventuelle paralysie ou pourra aussi résister à une attaque OHKO (One Hit KO pour les novices). De plus, Evoli n’évoluera en Nymphali que si son niveau d’amitié est élevé. Attention cependant, ne confondez pas amitié et bonheur qui sont deux notions complètement différentes. On peut ajouter que si la lumière est suffisante, un petit sourire apparaîtra en bas à gauche de l’écran et vous pourrez faire des grimaces à votre pokémon qui les exécutera du mieux qu’il peut (d’ailleurs ils vous en demandera aussi); une feature mignonne mais sans grand intérêt pour le jeu.

à gauche, les statistiques et le sac de sable (ainsi que la jauge des EVs), à droite, un des nombreux mini-jeux du SPV

à gauche, les statistiques et le sac de sable (ainsi que la jauge des EVs), à droite, un des nombreux mini-jeux du SPV

La dernière nouveauté notable de ce Pokémon XY est à chercher du côté de la troisième application disponible via l’écran inférieur : Le Système de Perfectionnement Virtuel (SPV). Sans doute l’une des plus belles innovations de ce jeu pour les stratèges, confirmés ou novices. Je ne rentrerai pas dans les détails sur ce que sont les EVs, d’autres sites le font beaucoup mieux que moi. Sachez juste (ou rappelez-vous) qu’auparavant, faire une répartition d’Evs était assez longue et fastidieuse, même quand on avait trouver le bon endroit pour la faire. Dorénavant, grâce au SPV, tout le monde a accès à cette répartition à travers plusieurs mini-jeux dans lesquels vous devez envoyer un ballon dans les cibles du Pokemon gonflable fasse à vous (tout en évitant ceux qu’il vous envoit). Je dois avouer qu’au début j’ai trouvé ces mini-jeux un peu chiant mais je me suis vite laissé prendre au jeu. Surtout que le système de visée/lancer est le même que Kid Icarus Uprising, sympa n’est-ce pas ? Vous pourrez aussi répartir les EVs grâce aux sacs de sable que vous obtiendrez après chaque mini-jeu (ou aléatoirement au cours de votre aventure si vous laissez l’écran du SPV actif). Ajoutez à cela que lorsque votre pokemon sera parfait (quand vous aurez réparti les 510 EVs possible, la jauge de droite sera alors pleine), vous aurez accès à de nouveaux mini-jeux qui vous permettront de gagner des objets impossibles à gagner autrement, tels que les pierres lune, les pierres nuit ou encore les pierres éclat. Une raison de plus d’utiliser le SPV.

Pokemon XY - HordeLes autres nouveautés, en vrac, sont la présence de combats aériens (accessibles seulement aux pokémons de type Vol ou possédant le talent Lévitation), l’apparition de horde de pokémons (apparaissant à 5 contre un dans plusieurs zones de Kalos), le gain d’expérience même quand l’on capture un pokémon, la présence d’un château de combat dans lequel vous pourrez combattre chaque jour les nobles de Kalos pour monter en titre et devenir Grand Duc. La maison de combat, remplace le métro de Pokémon Version Noire/Blanche et propose les mêmes types de combats (Solo/Duo/Trio/Rotatif). Enfin, de nouvelles manières d’évoluer sont de la partie (par exemple, un certain pokémon n’évoluera que si vous mettez votre 3DS à l’envers) et vous pourrez aussi personnaliser votre personnage de la tête au pied (et même choisir la couleur de son épiderme), plutôt classe n’est-ce pas ?
J’oubliais ! On pourra aussi capturer le pokémon de son adversaire… Non je déconne, voler c’est mal ! (ceux qui ont essayé, savent de quoi je parle).

Attention! MEGA-EVOLUTIOOOOON!

Attention! MEGA-EVOLUTIOOOOON!

Je ne m’attarderai pas sur l’énorme nouveauté que sont les méga-évolutions ou la Banque Pokémon (disponible le 27 décembre) car nous en avons déjà longuement parlé les mois précédents.

J’oubliais le fameux Safari des Amis! A la fin du jeu, vous aurez accès à la ville la plus au Sud de Kalos, Batisques. Cette dernière (dans lequel se trouve la maison de combat) donne accès au Safari des Amis. Le concept ? Tous les amis enregistrés sur votre 3DS vous donneront accès à 2 pokémons d’un type particulier (si ils ne possèdent pas le jeu) ou 3 pokémons (si ils ont le jeu et qu’ils ont vaincu la Ligue Pokémon). Ce Safari a un énorme intérêt puisqu’il permet de capturer des pokémons introuvables autrement (principalement ceux des générations précédentes). De plus, dans le cas où un Safari donne accès à 3 pokémons, ces derniers auront une chance de posséder leur talent caché (anciennement talent DW) et pourront aussi avoir plusieurs statistiques à 31 IVs (parfait pour la stratégie, je vous renvoie au lien ci-avant pour ceux qui ne savent pas ce que sont les IVs).

à gauche, l'entrée du Safari des Amis, à droite, l'écran de sélection du Safari

à gauche, l’entrée du Safari des Amis, à droite, l’écran de sélection du Safari

Sauvez le monde et attrapez-les tous

Opening Team Flare

Opening Team Flare

Contrairement à ses prédecesseurs que sont les versions Noire/Blanche et leur suite Noire 2/Blanche 2, ce Pokémon XY nous sert un scénario plus qu’enfantin. Nous sommes ici face à un voyage initiatique tout bête qui vous fera « découvrir » la différence entre le bien et le mal. Je ne m’avance donc pas trop en disant que le scénario ne plaira qu’aux joueurs de moins de 10 ans. De plus, celui est téléphoné au possible et ne laisse la place à aucune surprise. On devine très vite qui est le boss de la Team Flare, la Team aux noirs desseins de cette 6e génération, et le véritable méchant du jeu. Pourtant, le jeu démarre sur les chapeaux de roue après l’obtention de votre premier pokémon (pokémon donné par vos nouveaux amis et non par un Professeur Pokémon, une fois n’est pas coutume). Malheureusement, au bout d’une dizaine d’heures de jeu, le scénario de Pokémon XY vire au voyage scolaire et le fait que vos amis (au nombre de 5) aient une personnalité un peu « cul-cul » ne fait qu’augmenter ce sentiment enfantin.Dès lors, on enchaîne les visites des différents lieux de Kalos sans avancer dans l’histoire (la ballade est jolie, heureusement). Certains apprécieront, d’autres se sentiront un peu vexés par cette soudaine chute dans le rythme du jeu, dommage. Ajoutons à cela que le jeu est très facile. A moins de vraiment faire n’importe quoi, vous n’éprouverez des difficultés que lors de vos deux premières heures de jeu. On regrettera, à l’instar des versions Noire/Blanche 2, l’absence d’une possibilité de recommencer le jeu en « difficile » après avoir battu la Ligue Pokémon.

Pour ce qui est des pokémons capturables, toujours dans un souci de « nostalgie », beaucoup sont issues des anciennes générations. De toute façon, il n’y a « que » 69 nouvelles bébêtes (dont 3 nouveaux légendaires) portant le total de pokémons toutes générations confondues à 718 (en attendant les nouveaux légendaires qui devraient être disponible via différents events). Vous pourrez capturer et/ou obtenir un total de 596 pokémons sans le transfert de ceux que vous auriez pu garder dans votre version Noire/Blanche(2)… Si vous l’avez toujours. C’est de loin le plus gros total de pokémons capturables dans un jeu de la franchise.

De la 2D à la 3D

C'est encore plus beau "in game"

C’est encore plus beau « in game »

Depuis l’arrivée de la Nintendo 3DS et (plus loin encore, depuis le premier Pokémon Stadium sur Nintendo 64), les fans de la franchise espéraient un jeu de la série principale en 3D. C’est chose faite ici ! Le jeu est doté d’une sublime 3D faisant honneur au capacité de la dernière des portables de Nintendo et la réalisation est de toute beauté, de l’animation des personnages au phare de la bicyclette qui s’allume lorsqu’il fait nuit… Les pokémons sont eux aussi modélisés en 3D lors des combats, les rendant ainsi beaucoup plus vivants qu’auparavant (surtout que certains effets comme les attaques Feu ou l’attaque Close Combat vendent du rêve). Le léger Cel-Shading de leur modélisation est du plus bel effet et se retrouve même dans leur fiche respective (que ce soit dans votre équipe, dans vos boites ou dans le pokédex). Cependant, il est important de souligner LE gros point noir du jeu lors des combats : L’activation de la 3D de la console entraînera une énorme chute de la framerate pendant les combats et, autant vous le dire tout de suite, c’est très désagréable. Autre point assez désagréable : la gestion de caméra très approximative dans la ville d’Illumis (heureusement que ce problème ne se retrouve pas autre part). Rassurez-vous, sans, les combats se passent à une vitesse normale, et à part dans quelques scènes, il n’y a pas de 3D auto-stéréoscopique hors combat (ni en combat multiple).

Faisons un rapide point sur la musique de ce Pokémon XY qui est d’excellente facture même si, selon moi, elle est en-deça de celle de ses prédécesseurs. Certains thèmes restent en tête cependant, comme ceux de la Team Flare, des Champions d’Arènes ainsi que des combats de la Ligue Pokémon. On ajoutera à cela la présence de la remasterisation du thème des légendaires de Pokémon Version Bleue/Rouge lorsque vous tenterez de capturer Mewtwo (et un autre pokémon dont je tairais le nom, je vous laisse le découvrir par vous même, vous risquez d’avoir une très bonne surprise).

L’Alpha et L’Omega (l’α et ω)

Au final, ce tant attendu Pokémon XY tient presque toutes ses promesses. Les nouveautés et améliorations sont nombreuses et très plaisantes. La modélisation 3D de nos bébêtes favorites est de toute beauté et les combats en deviennent plus spectaculaires encore. Malheureusement, son apparente facilité (sans possibilité de changer la difficulté, même à la fin du jeu) ainsi que son scénario enfantin laisseront un goût d’inachevé à certains d’entre vous même si, admettons-le, le scénario a rarement été la raison d’être d’un jeu Pokémon ! Après tout, son slogan est bien «Attrapez-les tous ! » Surtout vu le nombre de pokémons capturables dans ces versions. N’oublions pas la chute de framerate quand l’on active la 3D et la musique très bonne mais en deça des précédents épisodes. Espérons que ce Pokémon XY est LE nouveau départ de la franchise vers les épisodes 3D et qu’ils sauront régler ces quelques points noirs d’ici le prochain.

Jouabilité : ★★★★★ C’est Pokémon, rien de bien compliqué dans la jouabilité. Avancer, courir, combattre à l’aide de commande dans les menus. F.A.C.I.L.E
Réalisation : ★★★★☆ Au top ! De la modélisation des pokémons à celle de l’environnement dans lequel votre avatar évolue, tout est magnifique. Petit bémol tout de même pour la chute de framerate lorsque l’on active la 3D lors des combats.
Musique et Son : ★★★★☆ Un travail de belle facture et quelques thèmes entraînant suffisent à en faire une superbe bande-son. Petit plus : Pikachu crie « Pika Pika ».
Difficulté: ☆☆☆☆☆ Le Pokémon le plus FACILE de l’histoire, vous ne rencontrerez aucune difficulté du début à la fin et ce n’est pas le prolongement de l’histoire après la ligue qui relèvera le niveau, un peu dommage.
Durée de vie : ★★★★★ Tout simplement énorme et quasiment sans limite si vous avez pour ambition de tous les attraper et d’entraîner l’équipe « parfaite » sinon, si vous ne faites que l’histoire, le jeu reste long aussi (compter entre 25 et 30 heures de jeu). Je me demande d’ailleurs si il y a des joueurs qui n’ont toujours fait que le scénario des jeux de la franchise.

Bilan: Les fans de Pokémon feront fi du scénario et s’éclateront comme jamais à faire la chasse et à entraîner leur équipe dans ce jeu qui promet du bon pour la suite de la franchise. Sans doute un des meilleurs J-RPG en terme de rayonnement, et cela fait maintenant 14 ans que ça dure de ce côté du monde.

avatar Publié par le 11 décembre 2013. Classé dans (New) Nintendo 2DS, (New) Nintendo 3DS, à la une, Tests et Avis. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

5 Réponses pour Pokemon XY: l’α et ω

  1. Très bon test du jeu qui résume bien ce qu’il est, avec malheureusement sa difficulté au ras des paquerettes.

  2. Une option pour réhausser la difficulté, jouer cette version en Nuzlocke Challenge (KO=relâché + capture uniquement du premier pokémon rencontré par zone). Et alors là je vais autant vous dire qu’avec la masse de Pokémons différents par zone, vous aurez une équipe totalement aléatoire. De plus, les dresseurs que vous rencontrerez vous paraîtront bien plus redoutables.

  3. Pingback : Test Gran Turismo 6 : GT5.5? | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *