Rétro Vers Le Futur Magazine – Les confessions du Docteur Lakav

Il y a quelques jours de cela, s’est achevée la campagne de financement participatif du dernier bébé du Docteur Lakav : Rétro Vers Le Futur Magazine. Il est honnête de dire que le projet de lancer un magazine papier sur le rétro gaming est un pari risqué en 2013. Pourtant, le concept du magazine a réussi à fédérer car l’équipe du Docteur Lakav a réuni la modique somme de 4 700€ alors qu’ils n’en demandaient que 3 000. Afin d’en savoir plus sur ce véritable OVNI dans le milieu du jeu vidéo, nous sommes allés questionner son créateur…

Rétro Vers Le Futur - Couverture Interview Docteur Lakav

Jibey : Bonjour Docteur Lakav, le financement participatif de Rétro Vers Le Futur Magazine s’est terminé il y a peu. Peux-tu nous donner ton impression sur ce mois de campagne sur Ulule ?

Docteur Lakav : Bonjour Jibey. Tout d’abord, je souhaite dire merci aux 173 personnes qui ont fait le choix de financer le magazine. Cette aventure, c’est la mienne, celle de la rédaction mais aussi la leur. Je dois avouer que je ne pensais pas atteindre les 100% alors monter jusqu’à 154%, voir tous ces articles, l’affluence sur notre page Facebook, c’est fou ! Je ne m’attendais pas à un tel engouement car pour moi, le rétro-gaming est un marché de niche dans le milieu du jeu vidéo. Je voulais faire un magazine à très petit tirage et je me rends bien compte que je vais devoir revoir les chiffres à la hausse car je n’avais prévu que cent exemplaires par numéro! Je suis surpris, heureux et fier de ce mois de campagne sur Ulule. C’est une première victoire pour nous mais je sais que le plus dur est à venir. Je me sais attendu au tournant.

Jibey : Certains te reprochent un certain manque d’intérêt du magazine, arguant qu’il suffit juste de lire les magazines de l’époque pour retrouver l’esprit d’antan. Que réponds-tu à ces gens ?

Docteur Lakav : Ce n’est pas totalement faux. Il ne faut pas oublier que vingt ans ont passés depuis cette époque et le moment où l’on écrit. Cela nous permet donc un certain recul lors de la rédaction de nos articles et surtout, cela nous permet de mettre le doigt sur certaines choses que les rédacteurs de l’époque ignoraient ou sur lesquelles ils se trompaient. Je prends pour exemple l’avis qui revenait souvent à l’époque selon lequel la Game Gear de SEGA allait écraser le Game Boy de Nintendo alors que ce fut loin d’être le cas…

Pour conclure là-dessus, je dirai que les premiers à critiquer notre démarche sont les premiers à aller voir les remakes proposés au cinéma, dans les jeux vidéo ou à la télévision. Pourquoi aurait-on le droit d’aller au cinéma voir des remakes mais pas d’acheter un remake de magazine de jeux vidéo ? Pour ma part, ce magazine est avant tout un hommage et non une redite. Après, je sais bien que le concept peut paraître nébuleux pour beaucoup…

Interview Docteur Lakav - En SalonJibey : Justement, peux-tu nous présenter le concept de Rétro Vers Le Futur Magazine pour ceux qui hibernaient ces  dernières semaines et n’auraient pas entendu parler de la campagne de financement ?

Docteur Lakav : Le concept est de faire un magazine sur le rétro gaming bien évidemment mais en se démarquant des autres magazines du  genre. Notre volonté n’est pas de parler de jeux rétro, ça, tout le monde peut le faire et beaucoup le font très bien. Nous nous démarquons car  nous nous positionnons comme si nous étions à l’époque dont traitera le magazine. Pour le premier volume, nous serons en janvier 1993  donc  les tests, news et autres rumeurs seront contemporains à cette époque précise. Par ailleurs, le magazine ne proposera pas d’articles de  fond car le  but est de faire un ouvrage ludique, divertissant. Le but de Rétro Vers Le Futur n’est pas d’informer, le net le fait très bien déjà!  L’objectif est  vraiment de donner un goût de madeleine de Proust à nos lecteurs en leur permettant de vivre ou de revivre une époque  passée où le jeu vidéo  n’était que ce qu’il doit être : un loisir !

Jibey : D’où vient cette volonté de donner au magazine un ton « fun » et « cool » pour reprendre les mots de l’époque ?

Docteur Lakav : A mes yeux, Rétro Vers Le Futur est un magazine de divertissement, il y aura certes une part d’information mais il est primordial pour moi que le projet propose quelque chose d’amusant et de léger, sans prise de tête. Je rappelle que les magazines de cette époque ne se prenaient pas au sérieux. C’est quelque chose d’actuel cette vision et ce traitement sérieux du jeu vidéo. Cela plaît ou non mais ce n’est pas notre but. Notre but, c’est que quelqu’un qui ne connaisse pas le jeu vidéo ou cette époque du jeu vidéo puisse lire le magazine et passer un bon moment.

Jibey : Peux-tu nous raconter la genèse du magazine ?Interview Docteur Lakav - Logo

Docteur Lakav : C’est un véritable pied-de-nez au monde actuel du jeu vidéo dans lequel je me reconnais de moins en moins. Je prends pour exemple les publicités que l’on peut voir : du spectacle, de beaux effets, un énorme plan de communication mais pas d’âme. Comme tu le disais tout à l’heure, le jeu vidéo à la base, c’est « fun » et « cool » et malheureusement, cela se perd aujourd’hui. Cette naïveté, ce plaisir, on le perd de plus en plus et pour moi, le jeu vidéo y perd son âme en se délaissant de ce qui en faisait son cœur par le passé.

La création de Rétro Vers Le Futur, c’est ma réponse à tout ça, c’est ma révolution. J’avais envie de briser certaines choses qui me blessent, m’énervent ou me frustrent dans le monde du jeu vidéo d’aujourd’hui. De plus, grâce au succès du financement, je me rends compte que je ne suis pas le seul dans cet état d’esprit et ça me pousse encore plus à me surpasser et à poursuivre dans cette voie.

Jibey : Tu as fait beaucoup de bruit au cours de la campagne en dévoilant le staff qui évolue à tes côtés sur Rétro Vers Le Futur Magazine. As-tu voulu monter une dream team ?

Docteur Lakav : Dream team, c’est un bien grand mot. J’ai avant tout réuni des gens que j’apprécie et dont j’apprécie le travail. Je leur ai proposé de prendre part à l’aventure, s’ils acceptent, valident le concept et rejoignent la rédaction : tant mieux ! (rires) Il n’y a pas de volonté de réunir une dream team, le but est vraiment de faire les choses telles qu’elles nous plaisent. Après, c’est sûr que lorsque l’on rencontre des gens, que l’on a des affinités et que l’on devient amis, ça aide à faire venir des gens pour donner un coup de main.

Certes avec Meeea, Benzaie, Wahwah ou moi, on peut penser que la rédaction a des allures d’Expendables du jeu vidéo mais pas du tout ! Ce serait un peu ridicule. Pour ma part, j’ai juste passé un coup de fil à quelques potes, certains ont répondu et ont bien voulu m’aider… Certaines personnes comme Benjamin Berget ont rejoint l’équipe après m’avoir envoyé un test lors de la campagne Ulule sans que je les connaisse. Le plus important est d’avoir le bon état d’esprit et de comprendre cet exercice particulier qu’est la rédaction d’article pour Rétro Vers Le Futur Magazine. Je peux vous dire que l’exercice de style n’est pas si simple : il faut respecter le style de l’époque, éviter les anachronismes du style « Princesse Peach »… Oui, en 1993, tout le monde l’appelait la princesse Toadstool, le terme de princesse Peach a été popularisé avec Super Mario 64 à la fin des années 1990…

Lakav, c'est plus fort que toi!

Lakav, c’est plus fort que toi!

Jibey : Est-ce que l’équipe rédactionnelle est complète ?

Docteur Lakav : Pour le moment, le cœur de l’équipe est constitué. Si les gens ont envie de continuer, ils continueront sans aucun souci. Personne n’est installée mais personne n’est prisonnier dans notre staff. Les gens viendront et iront en fonction de leurs envies. L’équipe n’est pas fermée et rien n’empêche l’arrivée de nouvelles personnes tout au long de notre aventure. Le magazine est ouvert à tous mais l’obstacle principal sera le respect de la norme rédactionnelle très particulière que notre concept nous impose. Il faut une certaine expérience et une façon d’écrire particulière car même si ça peut paraître simple, l’exercice de style n’est pas si facile que ça.

J’ai reçu beaucoup d’offres et ça m’a fait plaisir mais je ne peux répondre à tout le monde. De plus, entre la rédaction, la création de la maquette, la mise en page, la direction de rédacteurs aussi nombreux qu’éloignés, je n’ai que peu de temps pour lire et corriger des articles. C’est pour cette raison que je me suis entouré d’un noyau dur de proches pour la rédaction des premiers numéros.

Jibey : Où et quand pourrons-nous nous procurer Rétro Vers Le Futur Magazine ? Et à quel prix ?

Docteur Lakav : En premier lieu, le magazine sera bien sûr disponible via internet. Ensuite, le but est de recréer la connivence qu’il pouvait y avoir entre le vendeur de jeux vidéo et le client. Aujourd’hui, le fan de rétro gaming va sur internet, sur eBay ou en brocante et de moins en moins en boutique.

Enfin, la distribution aura également lieu lors des Soirées Trop Gaming, événements lors desquels on s’amuse, on s’informe, on mange, on boit (avec modération) et on partage sa passion du rétro-gaming. Nous proposons des épisodes d’Hidden Palace inédits et maintenant, le magazine. Lorsque j’ai crée Rétro Vers Le Futur Magazine, je l’ai tout de suite vu comme un complément idéal aux Soirées Trop Gaming. Le fait que le magazine y soit disponible est un juste retour des choses.

Pour le prix, nous avons établis une fourchette de prix que nous ne voulons pas dépasser. Nous voyons avec nos partenaires, avec les imprimeurs pour définir un budget et donc un prix de revient. Pour le moment, tout n’est pas entièrement défini et nous devons veiller à ce que les boutiques partenaires s’y retrouvent financièrement et ne vendent pas le magazine à perte. Le but est quand même que tout le monde reçoive sa part du gâteau.

Le Hidden Palace, l'émission phare du Docteur Lakav

Le Hidden Palace, l’émission phare du Docteur Lakav

Jibey : Pour quand est prévu le lancement du magazine ?

Docteur Lakav : Nous sommes actuellement en plein bouclage, les choses avancent bien pour le moment. Je touche du bois pour la suite mais en théorie, le magazine devrait être disponible mi-janvier 2014.

Jibey : Comment vois-tu l’avenir de Rétro Vers Le Futur magazine ?

Docteur Lakav : Pour le moment, nous sommes sûrs de pouvoir financer trois numéros plus un hors-série. Après, selon les revenus nous verrons si nous pourrons financer d’autres numéros. A partir de la parution, ce sera aux gens de jouer le jeu en achetant le magazine bien sûr mais aussi en finançant les publicités en achetant une formule pour une page, une demi-page ou un encart publicitaire pour un ou plusieurs numéros. Nous, nous poursuivrons la publication tant que nous en aurons les moyens, ni plus, ni moins.

Je tiens à préciser que le magazine sera mensuel. Alors je sais que cela peut paraitre dingue mais il faut se dire que c’est tout ce projet qui l’est ! (rires) Quitte à être dingues, autant l’être jusqu’au bout et proposer un magazine mensuel de divertissement sur le rétro gaming ! Après, j’espère vraiment combler les attentes et surtout ne décevoir personne si jamais un jour on vient à arrêter ou à modifier la formule. Nous avons fait un pari, un pari fou et nous allons essayer de relever le pari.

Comment je vois l’avenir ? Je ne le vois pas spécialement en fait ! (rires) Pour le moment, nous faisons quelque chose qui nous plaît, on parle des époques qui nous ont marqué. Dans le même ordre d’idée, ce n’est pas parce que le premier numéro traite de janvier 1993 que le second se déroulera en février 1993, loin de là ! Nous pouvons très bien partir sur une autre époque, par exemple : le second numéro se situera entre 1994 et 1996. Ensuite, je compte bien aller faire un tour dans les années 1980… Dans cet exercice, la question à se poser est : « Jusqu’où va le rétro-gaming ? » La PlayStation 2 ? La DreamCast ? Ce n’est pas forcement évident d’y répondre, surtout en comptant sur le fait que le temps continue d’avancer.

Pour résumer, ce qui fera avant tout l’avenir du magazine sera le retour des gens et bien sûr les retombées financières.

Jibey: Merci beaucoup Doc pour ta disponibilité. 

Docteur Lakav: Mais de rien et un grand merci à Game Inferno pour votre soutien depuis le début de l’aventure Rétro Vers Le Futur Magazine.

En petit bonus, notre invité offre en exclusivité aux fidèles lecteurs de Game Inferno une nouvelle page de Rétro Vers Le Futur Magazine: les troucs et astouches de Carlos Valderrapad!

En exclusivité pour Game Inferno, voici Carlos Valderapad!

En exclusivité pour Game Inferno, voici Carlos Valderrapad!

avatar Publié par le 9 décembre 2013. Classé dans à la une, Actualités, Interview, News. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

3 Réponses pour Rétro Vers Le Futur Magazine – Les confessions du Docteur Lakav

  1. Pingback : Pourquoi Mario meurt sur la pochette de Super Mario Bros.? | Game Inferno

  2. Du coup j’ai pas trouvé et j’ai la flemme de continuer de chercher, mais y a t’il des news du prix de ce bijou et de comment se le procurer? :p

  3. Il y a des nouvelles:

    – Le magazine est disponible pour la modique somme de 5,90€. Toi qui vit en Limousin, tu seras heureux d’apprendre que le magazine est disponible en précommande sur le site de Rétro Gaming: Mylo & Chibi.

    Mais c’est quoi ce site? Et bien c’est le site qu tu trouveras au bout de ce lien: http://www.myloandchibi.fr/%5BPRECOMMANDE%5D-Retro-Vers-Le-Futur-Magazine-p-4221-c-161.html#fp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *