[Test] Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Soldats inconnus - title

Petit jeu, grande et sombre histoire

Le temps passe, il efface petit à petit les mémoires et les traces de certaines périodes sombres de notre monde et les soldats qui se sont battus pour notre liberté tombent dans l’oubli. Ubisoft Montpellier, en partenariat avec le documentaire sur la première guerre mondiale Apocalypse, nous donne une leçon d’histoire tout en s’amusant. J’étais impatient d’y jouer !

Devoir de mémoire

« Ne pas oublier » est le but affiché par ce jeu tout en nous divertissant et en nous éduquant sur ce conflit qui fit environ 9 millions de morts et 20 millions de blessés. Alors que nous sommes habitués à voir des jeux comme Call of Duty ou Battlefield (ainsi que des films comme The Expendables) qui nous montrent la guerre comme une sorte de tremplin pour devenir un héros, ici Soldats Inconnus montre l’opposé en parlant de personnes lambda, comme vous et moi, obligées de participer à des massacres et qui auraient préféré être loin de tout ça. Cette direction prise est donc une approche négative de la guerre plutôt qu’héroïque. Les gens tuent et courent non pour accumuler les «frags» mais pour survivre dans un conflit qu’ils ne maîtrisent pas.
Dans chaque niveau du jeu se trouve, cachés un peu partout, des objets qu’il faut ramasser et qui sont en fait des archives sur les avancés technologiques, les objets du quotidien, les documents de propagandes ou les lettres retrouvées de soldats de l’époque. Ces archives sont vraiment bien intégrées et non rebutantes car elles complètent l’histoire et le lieu dans lequel le joueur se trouve.

Voici un exemple d’archive trouvée lors d’un des niveaux du jeu.

Voici un exemple d’archive trouvée lors d’un des niveaux du jeu.

.

Douceur graphique

Le style graphique 2D (avec intégration de quelques éléments en cel-shading) choisit permet d’avoir un jeu visuellement très agréable et coloré tout en en nous montrant (voir l’image ci-dessous) des batailles sanguinaires. J’ai trouvé cela très intelligent car l’adoucissement des images permet aux plus jeunes de pouvoir y jouer et aux adultes de ne pas subir les événements avec une grimace sur le visage. Les Français d’Ubisoft ont utilisé le moteur graphique UbiArt Framework tels des peintres du jeux vidéo. En plus, les effets sonores ainsi que les voix aident grandement à se plonger dans le jeu, j’ai vraiment apprécié d’entendre les Français parler en argot par exemple.

Des montagnes de corps entassés à perte de vue, le héros doit avancer ou mourir.

Des montagnes de corps entassés à perte de vue, le héros doit avancer ou mourir.

.

Marche ou crève !

La moindre erreur lors de certains passages du jeu vous coûtera la vie pour bien montrer qu’elle ne tient pas à grand-chose dans un conflit où l’homme ne devient qu’un numéro sur une plaque. Cependant les vies sont illimitées donc pas de soucis et le tout reste assez simple et fluide.

Pour éviter l’ennui, Ubisoft alterne les phases d’énigmes assez faciles où il faut trouver un objet, le déplacer d’un point A à un point B et le donner à la bonne personne (par exemple), avec des phases de plateforme vraiment géniales pendant les différentes batailles historiques. On a aussi droit à des courses en voiture où il faut esquiver les bombes ou des objets (comme sur la photo ci-dessous) afin d’éviter une éventuelle monotonie. Cette alternance de style permet donc de varier le gameplay tout au long du jeu. Le tout pendant environ 6 à 8 heures (selon votre rythme de lecture puisqu’il y a pas mal de choses très intéressantes à lire pour compléter la compréhension globale du jeu et du conflit).

Soldats inconnus - screen 2

.

Histoires croisées

Pour cimenter le tout, l’histoire croisée de nos héros est très poignante et prenante, j’ai vraiment eu envie de les aider à accomplir chacun leurs objectifs jusqu’à leurs aboutissements et je suis prêt à parier que cela vous fera le même effet! A noter la présence d’un chien très utile lors de l’aventure (non ce n’est pas le même chien que dans COD). Il devient très vite un personnage à part entière du jeu. Les 4 héros vont vivre une grande épopée en étant envoyés un peu partout sur le front durant toute la période de la Grande Guerre.

Soldats inconnus - Paris

.

Jouabilité : ★★★★★ c’est simple et le maniement des protagonistes du jeu ne posera aucun problème même aux plus jeunes.

Réalisation : ★★★★☆ J’aurais pu mettre 5 étoiles pour la jolie 2D mais non… J’ai eu quelques bugs dont certains biens chiants ! J’ai attendu 5 minutes un boss qui n’est jamais venu et j’ai dû redémarrer le jeu et refaire tout un passage. Ils auraient pu faire attention…

Musique et Son : ★★★★★ Je le dis plus haut, entendre parler l’argot français de l’époque est vraiment génial mais c’est aussi super d’entendre chaque peuple parler dans sa langue. Les bruitages de batailles et des villes sont aussi très bien fait et la musique est douce et triste, ce qui colle parfaitement avec l’ambiance du jeu.

Difficulté: ★☆☆☆☆ la difficulté n’est clairement pas le but du jeu, il se veut vraiment grand public et ce n’est pas plus mal. Le joueur avance, s’informe et vie l’histoire tranquillement.

Durée de vie : ★★★★★ C’est un «petit jeu» à 15 euros donc une durée de vie qui oscille entre 6 et 8h est tout à fait honnête et suffisant (Sinon il serait tombé dans la répétition abusive des actions à effectuer). 

En conclusion je dirais que ce jeu m’a vraiment plu et que je n’attendais pas un jeu exceptionnel ni grandiose. Cela m’a permis de l’apprécier à sa juste valeur : une leçon d’histoire interactive et divertissante. Le jeu est disponible à 15 euros sur les différents Store (et bientôt disponible sur smartphone apparemment).

avatar Publié par le 16 août 2014. Classé dans à la une, PC Windows, PlayStation 3, PlayStation 4 (Pro), PlayStation Store, Steam, Tests et Avis, XBLA, Xbox 360, Xbox One (X). Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Une réponse pour [Test] Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

  1. Pingback : Sony je t'aime! Mise à jour du Playstation Plus (mars 2015) | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *