The Haunting of Hill House : Laissez-vous hanter

The Haunting of Hill House est une série horrifique créée par Mike Flanagan à qui l’on doit diverses autres œuvres angoissantes, telles que les films Ouija : les origines ou encore Pas un bruit. The Haunting of Hill House est disponible sur Netflix depuis octobre 2018 et c’est juste la meilleure série d’épouvante que je n’ai jamais vue, avec American Horror Story bien sûr.

La très belle affiche de la série

A l’origine, The Haunting of Hill House est un roman de l’écrivaine Shirley Jackson publié en 1959. Le roman, encensé à sa sortie par le grand Stephen King, a notamment été adapté au cinéma, avec à l’affiche de l’adaptation la plus récente Catherine Zeta-Jones et Liam Neeson. Hantise de son petit nom français, ça vous dit quelque chose ?

Ici le roman donne lieu a une série superbement construite et divinement bien écrite. Du film Hantise, les personnages n’ont gardé que les prénoms et heureusement, car ce n’était pas franchement un chef-d’œuvre !

Un décor au top

Dans The Haunting of Hill House, la famille Crain emménage dans une vieille demeure avec pour intention d’y rester seulement un été, le temps de la restaurer et la revendre ensuite avec un joli bénéfice à la clé. La famille est composée de deux adultes et quatre enfants. Dès les premières nuits des phénomènes étranges se produisent, la plus jeune enfant – Nell – voit notamment la dame au cou tordu lui rendre visite. A partir de là les événements iront crescendo jusqu’à une certaine nuit où tout basculera. La famille restera marquée à jamais par les fantômes de Hill House, hantée et brisée.

Et une ambiance aux petits oignons…

The Haunting of Hill House alterne passé et présent en permanence, sans confusion aucune, nous donnant à chaque retour en arrière des réponses supplémentaires. Si les enfants sont touchants, devenus adultes ils le sont tout autant. Ces personnages rendus imparfaits et fragiles par les meurtrissures de leur enfance sont brillamment interprétés. Un peu de chacun d’eux est resté prisonnier de la maison qui attend le jour où ils reviendront… Bien plus qu’une simple série horrifique, The Haunting of Hill House est aussi un drame à part entière qui met en avant les failles de l’humain lorsqu’il est hanté par quelque chose, car finalement, nous avons tous quelque chose qui nous hante.

Non, non, non… Surtout ne me montre pas ce que tu vois…

La nouvelle création de Mike Flanagan met les nerfs à rude épreuve car le suspens est maintenu en permanence et l’angoisse s’installe dès le début de manière très efficace. On se prépare à sursauter à chaque scène de nuit, alors que la caméra joue avec le spectateur qui, bien qu’il se prépare, est toujours surpris. Longs couloirs qui s’étirent, statues dressées un peu partout dans la maison, pièce mystérieuse protégée par une porte rouge et une serrure inviolables, gamine qui traine dans les bois qui bordent la demeure : que de bons ingrédients pour distiller la peur.

Qu’y a-t-il derrière la porte rouge ?

Et si on regardait une petite bande-annonce pour finir en beauté ? Enjoy 😉

avatar Publié par le 28 octobre 2018. Classé dans à la une, Actualités, The Other Inferno, TV Inferno. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *