Sykli The Third : Mugen Souls Z

Jeu testé avec une version éditeur.

Mugen Souls Z est un tactical-rpg et la suite direct de Mugen Souls premier du nom. Le jeu est en anglais uniquement, est développé par Compile Heart et édité par Nippon Ichi Software.

Mugen Souls Z - Title 2

Un univers, c’est bien. Deux univers, c’est mieux!

Mugen Souls Z - CoverAprès avoir conquis sa galaxie (Mugen Souls), dans ses délires de grandeur «Le Dieu Incontesté »Lady Chou Chou se lance un nouveau défi, conquérir une autre galaxie. Ou il y a de la gêne y a pas de plaisir vous me direz.

En guise d’introduction à cette conquête, notre héroïne et l’équipage de son vaisseau le G-Castle vont faire la rencontre du dieu ultime Syrma. Dieu ultime certes, mais dépossédé de ses pouvoirs.

Je vous passe les détails de cette histoire loufoque tant ils sont inénarrables. C’est très manga, très marrant et ça part dans tous les sens. Autant in-game un bon niveau d’anglais est exigé pour bien saisir les nuances, autant l’histoire se comprend bien. Comme d’habitude avec Nippon Ichi les cut-scenes sont agrémentées d’artworks des personnages de toute beauté.

Li'l Chou Chou

Li’l Chou Chou

Mugen Souls Z - Pic 1La todo-list par monde est donc simple. Comme dans le premier Mugen Souls, il faudra trouver et vaincre le démon et le héros de chaque monde pour imposer sa supériorité écrasante sur ses habitants ainsi que trouver et absorber les pouvoirs du dieu de chaque monde pour rendre à notre chère Syrma son titre et ses pouvoirs de Dieu ultime.

Le jeu est découpé en chapitres, un chapitre par monde. Une fois arrivé sur la planète en question, vous aurez une série de points d’énergie à aller débloquer afin d’accéder au boss de la zone.

Les points d’énergie se débloquent soit en ayant un item particulier dans son inventaire (une arme, une armure), soit après un certain nombre d’ennemis battus (ou charmés, à vous de voir).

Ceinture noire en schizophrénie

En plus de l’arsenal classique d’un RPG (attaque/défense/coups spéciaux), notre héroïne dispose de la capacité de transformer ses ennemies en ses serviteurs. Pour cela elle devra les séduire.

Trois phrases différentes vous sont proposées aléatoirement afin de remplir une jauge et ainsi séduire la bestiole. Le succès facilite le développement de votre vaisseau. L’échec à l’inverse peut rendre le combat beaucoup plus compliqué.

Afin de maximiser vos chances, une palette d’humeur : Normal, écervelée, gracieuse, sadique, masochiste, hyper-active, laconique et bipolaire est disponible et à choisir en fonction de l’état d’esprit de votre adversaire.

Chacune de ces personnalités ont un niveau qu’il vous faudra faire monter pour augmenter vos chances de réussite.

Je dédie un chapitre à cet élément de gameplay car il est centrale dans l’avancée du scénario et extrêmement aléatoire. À vous de voir si les jets de dés à l’infini vous tente.

Bagarre!

Les combats se déroulent au tour par tour, personnage par personnage (contrairement à Disgaea ou Advance Wars où c’est équipe contre équipe) dans une zone sphérique assez réduite et avec une timeline similaire à celle de Final Fantasy X qui vous indique l’ordre des attaquants.

Battle ma gueule!

Battle ma gueule!

Chaque type d’arme aura une conséquence sur la portée et les dégâts et il est possible d’améliorer contre de l’argent chaque item ou compétence spéciale.

Enfin sous la forme d’un shifumi, il est possible de s’engager dans des combats de vaisseau. Le pilote de votre vaisseau vous donne un indice sur la prochaine action de l’adversaire. À vous de savoir réagir en conséquence (Attaque perçante si l’adversaire se défend, contre si l’adversaire attaque…)

.

Randomizator…

Les femmes et leurs humeurs changeantes...

Les femmes et leurs humeurs changeantes…

Autant dans les combats de vaisseau que dans la capture via l’humeur on sent que c’est une volonté dans le game design d’offrir un indice au joueur et de le laisser deviner le bon choix en conséquence. Je le précise à l’avance : une très bonne compréhension de l’anglais est de rigueur…. Ainsi qu’une bonne dose de patience si la chance n’est pas de votre côté.

Le principe du changement d’humeur dans le scénario est particulièrement drôle (mentions spéciales pour les caractères Sado et Maso) mais offre trop de choix et trop peu de certitude au moment des combats ce qui rend au final ce principe plutôt déplaisant.

On alterne sans cesse entre soit l’impression de mal faire, soit l’impression de bien faire, mais de ne pas comprendre pourquoi ça ne marche pas.

Situation inverse dans les combats de vaisseau ou les choix sont extrêmement restreints et les indices trop évident (Imaginer un pierre feuille ciseau oùvous avez un indice sur le choix de votre adversaire «Attention ça va couper », «Il va tenter de te recouvrir »…)

Mugen Souls Z ou Mobile Suit Z Gundam?

Mugen Souls Z ou Mobile Suit Z Gundam?

.

Kawai Café… Amer

A terme je ne saurais que dire de ce Mugen Souls Z. J’ai été complètement charmé les 20 premières heures puis, petit à petit, les défauts ont commencé à prendre de plus en plus de place jusqu’à me tenir éloigné de la manette.

L’histoire est digne d’un bon manga avec une bonne dose de n’importe quoi et des personnages attachants : on se marre vraiment dans ce jeu. Pourtant, malgré ses qualités, il reste extrêmement simpliste et vide, dans le visuel comme dans sa progression : débloquer des points jusqu’au boss de la zone, cut scene et on recommence.

La dimension aléatoire rebutera plus d’un joueur. Le mauvais choix garantissant l’échec, alors que le bon ne garanti même pas la victoire. Anecdote qui mérite d’être mentionné, un mini jeu consistant à savonner (oui oui) les héroïnes du jeu a été censuré dans les versions US et européennes du jeu… On a l’habitude à force.

Je recommande donc Mugen Souls Z aux fans hardcore de J-RPG diplômé en patience. Le jeu est touffu, généreux mais terriblement brouillon. Il n’est pas mauvais pour autant mais on a tous notre liste de jeux à faire, alors évitons d’ajouter celui-ci si il n’est pas dans la-dite liste.

avatar Publié par le 24 juin 2014. Classé dans à la une, PlayStation 3, Tests et Avis. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Une réponse pour Sykli The Third : Mugen Souls Z

  1. Pingback : Criminal Girls : Invite Only arrive en 2015 | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *