Sleeping Dogs : The Lion Sleeps Tonight?

Sleeping Dogs

Sleeping Dogs

No! The dog!

Ok, c’était tiré par les cheveux mais vous avez ri hein? Non?

Comme vous pouvez vous en douter, voici le test de Sleeping Dogs. Vous allez me dire que le jeu date (à raison), mais je profite de la sortie régulière de DLCs pour ce soft ainsi que de son prix très bas car oui, ce jeu vaut le coup malgré son manque de consistance sur la fin; et puis c’est une bonne manière d’attendre GTA V.

Hong Kong à la mode de Johnny!

Si si, c'est Chow Yun-Fat

Si si, c’est Chow Yun-Fat

Johnny qui? John Woo les enfants, le roi du cinéma d’action à la sauce HK (pour Hong Kong vous aurez compris), qu’on ne présente plus, et que je ne prendrai pas la peine de présenter d’ailleurs. Je vous invite donc, pour votre culture personnelle, à faire les recherches par vous-même ou bien à cliquer sur son nom ci-dessus (avouez que je suis un mec sympa). Pourquoi je vous parle de Johnny? Tout simplement parce que l’histoire de Sleeping Dogs est comme un de ses bons films : HK magnifique le jour, trop lumineuse et un peu glauque le soir, des flics corrompus, des bandits au grand coeur, de la boucherie (ne faites pas les innocents, je ne parle pas du boucher au coin de la rue), des gunfights endiablés, des explosions à ne plus savoir qu’en faire, des combats à mains nues et surtout, le plus important : le flic infiltré dans les triades mais qui finit par ne plus savoir où sont le bien et le mal. Une histoire qui n’invente rien mais qui fait toujours son effet, surtout quand le gameplay est au rendez-vous.

Maître Shaolin ou excité de la gachette?

Avant tout, il est important de savoir qu’à l’instar de GTA ou de Saints Row, Sleeping Dogs est un jeu en monde ouvert dans lequel on peut se balader à peu près partout, manger dans les stands de bouffe asiatique, aller pousser la chansonnette dans les clubs de karaoké, parier sur des combats de coqs, combattre à mains nues pour prouver au milieu underground de HK qu’on est le meilleur, faire arrêter des dealers et j’en passe…

Comme ses illustres aînés (GTA mais aussi les 2 jeux True Crime, d’ailleurs il devait en être la suite avant qu’Activision abandonne le projet et que Square-Enix le reprenne), le personnage jouable, Wei Shen, peut avoir accès à tous les véhicules, du camion à la supercar en passant par le scooter, en tirant les pauvres automobilistes des leurs (le car-jacking c’est mal), un classique. Mais là où Sleeping Dogs frappe fort, c’est surtout dans la tête car comme l’ami Chuck (Norris of course), Wei Shen met les pieds où il veut et c’est souvent dans la gueule (et pour ceux qui ne comprennent pas la référence, dommage pour vous)!

Le héros, en plus de tirer sur tout ce qui bouge avec ce qui lui tombe sous la main (pistolet, lance-grenades et j’en passe) le tout agrémenté d’un bullet time qui ravira les fans de Max Payne, peut se battre à mains nues (oui je l’ai déjà dit). D’ailleurs, c’est surtout de cette manière qu’il se défendra tout au long du jeu, le port d’armes étant interdit aux civils à HK). Le système de combat, similaire à celui des récents jeux Batman, est excellent! De plus, on pourra apprendre de nouveaux coups et enchaînements en rendant quelques services à notre ancien maître en se rendant à son dojo; et comme si ça ne suffisait pas, Wei Shein peut aussi ramasser différents objets au sol pour se défendre (couteaux, barre de fer, poisson, oui oui j’ai bien dit poisson) et même écraser la tête de ses assaillants dans le décor, particulièrement jouissif quand il s’agit de les suspendre à des crochets de boucher ou qu’on leur met la tête dans les fourneaux (vous l’aimez bleu ou à point votre steak?): définitivement un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains, âmes sensibles s’abstenir car pour mener à bien sa mission, notre héros est prêt à tout!

On notera aussi les quelques passages de parkour, popularisés par Assassin’s Creed mais ils sont vraiment anecdotiques car ils servent surtout à poursuivre quelques individus et échapper à la police.
Enfin, pour ce qui est des missions, c’est du classique : récupérer de la marchandise, jouer au maître-chanteur, venger un compagnon, etc…

Le gameplay c’est bien mais graphiquement et musicalement, ça donne quoi?

Loin d’être moche, Sleeping Dogs aurait été l’un des plus beaux jeux consoles… s’il était sorti il y a 3 ans. Malheureusement, à l’heure actuelle il arrive tout juste à la cheville des plus beaux hits du moment, même si dans le genre « monde ouvert » il est déjà mille fois plus beau que GTA IV (ne criez pas au scandale, vous savez que j’ai raison). Le moteur du jeu est d’ailleurs le même que les derniers Resident Evil ou qu’Assassin’s Creed, le fameux Havok donc il y avait moyen de faire un truc magique. Mais c’est déjà très bien pour ce jeu. Particulièrement les effets que peuvent donner la pluie au héros et à l’environnement qui l’entoure et puis la « saleté » des nuits hongkongaise est quand même bien représentée. Par contre, on regrettera les visages de certains PNJ’s pas toujours très bien faits (comme celui d’Amanda qui a l’air d’en être à son cinquième lifting à même pas 30 ans, triste).

Quand à la bande-son, elle n’est pas trop mal, même si elle ne vous laissera pas un souvenir inoubliable, d’ailleurs le compositeur n’est pas un néophyte mais n’a pas un CV exceptionnel non plus (pour en savoir plus, je vous invite à consulter la page wikipédia de Jeff Tymoschuk, pas le footballeur, ha ha). L’ambiance sonore rattrape le tout et elle est tellement bonne qu’on en viendrait presque à sentir l’odeur de friture dans la rue et à ressentir la moiteur Asiatique de la ville.

Pour finir, le casting vocal est 4 étoiles, ça devient d’ailleurs une habitude dans le monde du jeu vidéo qui a pris une nouvelle dimension ces dernières années. On retrouve par exemple les voix de Will Yun Lee pour Wei Shen mais aussi celle d’Edison Chen, de Robin Shou, de Lucy Liu, de Kelly Hu, de Tzi Ma, d’Emma Stone (oui oui, celle qui fait Gwen Stacy dans la nouvelle franchise de Spiderman) et surtout de l’immense Tom Wilkinson. Une belle brochette de stars donc.

Alors? Caniche ou Pitbull?

Dans le genre GTA-Like, Sleeping Dogs est un jeu plaisant qui nous changera de l’habituel Mr. Nobody qui devient le patron du crime organise, nous permettant ainsi d’apprécier le genre d’une autre manière. Graphiquement pas irréprochable, vous y passerez quand même du bon temps. Les missions sont moins répétitives qu’on ne pourrait le croire mais certaines sont totalement bâclées (particulièrement les missions dragues). Le scénario est vraiment bon, enfin jusqu’au climax… car oui j’ai été très déçu par la fin, on ne peut pas tout avoir dans la vie, n’est-ce pas? Surtout qu’à sa sortie, Sleeping Dogs était bien moins cher que le prix normal d’un jeu neuf! Donc, si vous cherchez un jeu d’action en monde ouvert plutôt bien réalisé en attendant le 17 septembre prochain, n’hésitez pas, sinon passez votre chemin, Sleeping Dogs n’est pas pour vous. Le jeu est donc entre les deux : C’est un golden retriever!! Ha ha, ok, j’arrête les blagues foireuses ici.

Mission drague

Mission drague

Mes notes:

Jouabilité :      ★★★★★ (Prise en main facile, actions très variés).
Réalisation :    ★★★☆☆ (Juste au dessus de la moyenne, et c’est déjà très bien).
Musique :   ★★★☆☆ (L’ambiance sonore est superbe, les musiques sont passables).
Durée de vie :  ★★★☆☆ (Moins court que le solo de Tomb Raider).
Bilan :  14/20 (Sympa en attendant GTA V mais aurait pu mieux faire).

Sleeping Dogs reste un bon jeu qui gardera toujours une petite place particulière dans mon panthéon car je me suis quand même bien éclaté dessus, à bon entendeur…)

 

avatar Publié par le 7 avril 2013. Classé dans PC Windows, PlayStation 3, Tests et Avis, Xbox 360. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

5 Réponses pour Sleeping Dogs : The Lion Sleeps Tonight?

  1. Je ne savais pas s’il fallait que je me le prennes… Et ton article me rend toujours aussi indécis. Tu as mis un pixel punch à Sleeping Dogs mec!

  2. Ouhhh, je conteste pour la qualité de la bande-son !

    Bon après, les goûts et les couleurs hein… Mais qu’est ce que j’ai kiffé de voir une radio Roadrunner et une radio Ninja Tune ! Du bonheur je vous dis !

    Bref, j’ai pas le temps de faire une review approfondie du jeu. Je résumerai juste mon avis en disant que j’ai également bien tripé sur ce jeu. J’aurais juste aimé que la durée de vie soit plus importante, surtout concernant la quête principale que j’ai trouvé très addictive (parce que les quêtes secondaires à chercher des caisses cachées et des statues, c’est pas trop mon truc :o).

  3. Pingback : Games with Gold : les jeux du mois de janvier 2014 | Game Inferno

  4. Pingback : Sleeping Dogs Definitive Edition... | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *