[Avis/test] Dragon Ball Xenoverse, du renouveau chez Goku and Co

DB Xenoverse LOGO

Bandai Namco sort de ses cartons sa licence EASY MONEY Dragon Ball qui, une fois de plus, nous revient avec un jeu de combat, cette fois-ci agrémenté d’une bonne dose de MMO. Dragon Ball Xenoverse retrace l’univers incroyable créé par Akira Toriyama du début à la fin de l’histoire. Il y a aussi les OAV jusqu’à Battle Of Gods.Le jeu est déjà disponible dans le commerce.

Nous connaissons tous le déroulement des aventures de Yamcha et sa bande par cœur  (Oui j’ai écrit Yamcha! Il a le courage d’être présent systématiquement alors qu’il est moins utile que Bulma ou Chichi… C’est un hommage à sa médiocrité huhuhu !) Que nenni !! Cette fois l’éditeur a fait un gros effort. Il nous sort de notre confort habituel avec un scénario travaillé, faisant appel à de nouveaux ennemis et de nouveaux alliés. Est-ce suffisant pour donner envie aux gens de se le procurer ?

En fait il s’est déjà vendu à plus de 1,5 millions d’exemplaires donc je suppose que oui !

Les phases d’histoires sont très jolies.

Les phases d’histoires sont très jolies.

Incarne ton héros et sauve le cours de l’histoire

Tel un MMO, le joueur va enfin pouvoir créer son propre héros et ne pas se contenter d’incarner les différents personnages DB comme ça a toujours été le cas. Cet être créé du néant se battra pour rétablir l’ordre et supprimer les modifications apportées par de mystérieux ennemis. Ce stratagème pour nous faire revivre une énième fois le parcours de Goku, de Raditz au lapin/chat sphinx violet tout moche à Beerus le dieu de la destruction, est tout simplement génial. Cela peut se glisser dans l’univers Dragon Ball comme une suite à part entière et nous devenons, par le biais de notre avatar, un personnage aussi important que les héros de base.

Le principe de Xenoverse permet d’éviter l’ennui profond de rebattre Cell une fois de plus. Le déroulement de la trame est vraiment changé par nos ennemis et ils rendent, par exemple, plus fort un Nappa, qui sera carrément en Singe (Oozaru) ou un Raditz qui explose tout le monde. Ce changement apporte un peu de fraîcheur et j’en suis bien content. J’ai beau adorer DBZ, à un moment ça saoule un peu de toujours refaire la même chose depuis une quinzaine d’années… Un gros point positif du jeu!

Trunks fait appel au dragon Shenron pour invoquer un guerrier qui pourra l’aider dans sa quête. C’est ici que commence l’aventure. Le choix de création est varié et permet de faire un personnage qui ne ressemblera à aucun autres joueurs croisés. Cinq races sont disponibles : Les humains, les saïyans, les nameks, les majins (race de Boo, même si je pensais qu’il avait été créé par le père de Babidi…) Et pour finir, la race de Freezer. Evidemment, il est possible de choisir aussi le sexe du personnage.

Voici Ronda ! Mon personnage. Un petite Saïyan.

Voici Ronda ! Mon personnage. Une petite Saïyan.

Chaque mission rapporte des zénis (la monnaie locale) qui pourront être dépensés dans les différents magasins qui se trouvent au QG de la Police du temps, parce que OUI, nous sommes flics ! Certains équipements sont compatibles avec plusieurs races. Par exemple la race de Freezer est « à poil » donc les modifications sont physiques. J’ai personnellement adoré me balader habillé avec la tenue de Végéta. Ces équipements permettent de booster certaines caractéristiques donc il faut bien choisir.

Les missions font aussi engranger de l’expérience pour monter en level et ainsi devenir plus fort. Il ne faut pas hésiter à refaire des missions pour farmer un peu et avoir plus de zénis et d’XP. D’autant plus que le jeu ne se contente pas de nous proposer les missions principales. Il y a des missions annexes qui permettent de rallonger la durée de vie. Nous pouvons faire appel aux avatars de nos ami(e)s (ou de n’importe qui) pour effectuer les missions qui se font souvent à 3.

Voici un exemple de modification du cours de l’histoire.

Voici un exemple de modification du cours de l’histoire.

Cela reste un jeu de combat malgré tout

Parlons gameplay. Il est assez efficace à première vue mais devient très vite répétitif. Au fur et à mesure de l’avancement nous gagnons ou achetons des techniques comme des enchainements rapides de coups ou le kaméhaméha. Le KI pour effectuer ces actions se chargent en frappant l’adversaire avec les coups de base ou en chargeant notre barre grâce à une technique très utile. Il y a une garde mais franchement je ne m’en sers jamais parce que ça casse le rythme du combat et c’est difficile de bien de se défendre. Une fois les touches maîtrisées, on essaye pleins de variantes d’enchaînements mais au final ce sera toujours les mêmes qui reviendront à l’infini. C’est franchement un point négatif du jeu et c’est dommage. Le pire vient quand on se bat en intérieur. Les mouvements de caméras, le lock des ennemis et parfois la stupidité de nos alliés (et la répétition mécanique de nos enchaînements) peuvent rendre très frustrantes certaines missions.

Le niveau de difficulté est assez aléatoire. Quelques fois, j’ai réussi certaines missions sans trop forcer le talent alors que parfois j’ai lutté et recommencé plusieurs d’entre elles parce que nos alliés ont la fâcheuse tendance à être suicidaires. « OH UN ENNEMI TROP FORT, VENEZ ON LUI FONCE TOUS DESSUS, SI ÇA SE TROUVE IL N’EST PAS AUSSI FORT QU’IL N’EN A L’AIR ! »

Bref, je ne me suis pas senti particulièrement doué dans Xenoverse mais ils auraient pu équilibrer un peu tout ça. J’aime bien la difficulté mais il faut que cela reste cohérent et non inégale comme ici.

Classe ultime !

La classe ultime !

Cell Shading

Graphiquement, le jeu se montre aussi assez inégal mais ce n’est pas forcément gênant. Pour commencer, les cinématiques sont en animé et je trouve ça vraiment super ! C’est ce qui me fait dire que ce jeu est incontournable pour un fan de cette licence. On dirait vraiment un OAV.

Les personnages sont tous très bien modélisés. Ils sont juste un peu plus lisses lors des phases d’histoire. Par contre les décors sont très moyens, assez peu détaillés, voir moche comme le QG de la police…

Certes ils n’ont pas trop forcé le talent sur les décors mais c’est Dragon Ball, je ne m’attendais pas à mieux vu que ça se vendra rien qu’avec le nom.

Le QG de la Police est un peu moche… Surtout ce vert dégueu. La musique de ce lieu est tellement chiante ausssiiiii !!!

Le QG de la Police est un peu moche… Surtout ce vert dégueu. La musique de ce lieu est tellement chiante ausssiiiii !!!

En définitive…

Bandai Namco a fait du bon travail avec ce Dragon Ball Xenoverse. Faire évoluer son héros créé de toute pièce dans l’histoire de DBZ nous immerge parfaitement dans le jeu. C’est vraiment agréable de voir les modifications apportées aux divers événements. Les graphismes sont assez inégaux mais finalement on s’en contente aisément. Ce qui est, pour moi, le vrai problème du jeu est le gameplay lassant et les déplacements en intérieur parfois bordéliques.

À noter que les serveurs sont souvent surchargés. Ils sont victimes de leur succès!

Ce jeu est un BON DBZ !! Après toutes les déceptions que l’on a connues, cela fait du bien d’avoir un jeu motivant pour cet univers si riche et si passionnant.

Jouabilité : ★★★☆☆ répétitif une fois le gameplay maîtrisé et parfois frustrant en intérieur.

Réalisation : ★★★☆☆ Les cinématiques en animé nous donne l’impression d’être dans un OAV et c’est génial. Les personnages sont bien modélisés. Par contre les décors sont peu détaillés et parfois limite moches. Le tout est assez inégal mais on s’en contente vu le plaisir de jouer à un DBZ. On notera aussi quelques bugs…

Musique et Son : ★★☆☆☆ Il y a la présence de la musique du générique de l’animé ! J’ADORE !!! Sinon c’est le néant… BAM BAM BAM quand on se fait toucher pour une boule d’énergie. Même bruitage pour un coup normal… pas très sérieux. La musique du QG est tout simplement insupportable à force de l’entendre.

Difficulté ★★★☆☆: Très inégale. Parfois facile, parfois super dure. Dommage qu’elle ne monte pas crescendo…

Durée de vie : tout dépendra de votre envie de faire évoluer votre personnage. Vous pouvez refaire X fois les mêmes missions et essayer de tout acheter.

avatar Publié par le 29 mars 2015. Classé dans à la une, PlayStation 4 (Pro), Tests et Avis. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*