Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une PC Windows PlayStation 4 (Pro) Tests et Avis Xbox One (X)

Tony Hawk’s Pro Skater 1+2: Arcade Fire

Cela fait maintenant un mois que Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 est disponible sur consoles (PS4, XBO) et PC. Nous avions publié ici, une petite preview du jeu avec la démo gentiment fournie par Activision, et nous étions restés sur de belles promesses. Après avoir poncé le contenu, enchaîné quelques (beaucoup) belles gamelles et pris beaucoup de plaisir, votre serviteur s’en va livrer son avis définitif.

Lorsqu’on prononce “Tony Hawks’ Pro Skater”, c’est surtout des gamers trentenaires qui réagissent, avec le rêve humide, de retrouver les sensations des deux premiers jeux de skate de la PS One. Aujourd’hui, exit Neversoft, développeur originel, et bienvenue Vicarious Visions studio US qui connait plutôt bien la licence.

En effet, les développeurs se sont chargés du portage sur Game Boy Advance des épisodes 2,3,4 et autres Underground et connaissent donc les fondamentaux. Et c’est sans aucun doute LA première grosse bonne surprise: les bases sont là. Comme expliqué dans la preview, les joueurs qui ont déjà touché un THPS 1 ou ses suites, se sentiront comme à la maison.

Dans Tony Hawk’s Pro Skater et par extension dans cette cuvée 2020 sobrement appelée 1+2, le joueur doit remplir un certain nombre d’objectifs dans des sessions de 2 minutes. Cela passe par des scores à atteindre en enchaînant des figures, collecter les lettres S-K-A-T-E, réaliser des tricks à des endroits précis ou glaner d’autres objets. Très rapidement, une certaine mécanique va se mettre en place. La première entrée dans un niveau va servir de découverte et va permettre de repérer les éléments à récupérer et surtout les meilleurs spots pour effectuer un gros score.

Autre élément important préservé par Vicarious Visions : l’orientation Arcade. THPS 1+2 n’est pas une simulation de skate bien au contraire. Vous pouvez chuter en ratant un trottoir ou du haut d’un immeuble, votre avatar se relèvera et pourra repartir gaiement. En revanche il faudra s’armer de patience pour pouvoir passer un trick sur un timing précis. Car oui, ce jeu, comme n’importe quel jeu issu d’une borne d’arcade, peut être très vite frustrant. Du côté du score, plus les niveaux s’enchaînent, plus le record à battre sera élevé et très vite, on va tenter des figures rapportant beaucoup de points, essayer de faire des combos, jusqu’à celui de trop effaçant à jamais la tentative en cours. La pression du temps défilant, la tendance sera à mettre pause et recommencer afin de repartir sur une session propre. On se rend compte au final, toutes proportions gardées, que nous sommes pas loin d’un Die and Retry. Sur la quasi vingtaine de niveaux à parcourir, on trouve quelques compétitions se déroulant en trois manches dans lesquelles il faudra effectuer le meilleur score avec toujours cette envie de vite recommencer à la moindre chute. Point important: le temps de chargement à chaque reset, est très court.

Vicarious Visions a fait un gros travail artistique sur les environnements en les rafraîchissants et en préservant (encore une fois) la logique du level design. Les éléments de décors ridables sont très bien placés, offrant une cohérence globale dans chaque niveau. Il y a également une très bonne utilisation de la verticalité que les tricks demandent au sein des niveaux. Aussi arcade soit l’esprit du jeu, la manière de skater semble presque « plausible ». Les développeurs parviennent à extraire sans aucune difficulté l’âme des jeux originaux et à la faire briller en 2020.

En ce qui concerne la personnalisation de l’expérience THPS 1+2, il est possible de rider avec des professionnels du circuit ou bien de créer son propre skater. Un shop contenant planches, fringues et autres éléments de déco est disponible et, (il est importante de le préciser) pas besoin de passer à la caisse pour débloquer ce contenu. Il s’agira juste d’être bon in game pour glaner quelques dollars.

Du côté des features secondaires, on trouve un éditeur de parcs très séduisant avec assez de matériaux pour créer des skateparks infernaux. En se baladant sur les propositions mises en ligne par les joueurs, on découvre de vraies pépites mais également du grand n’importe quoi, rappelant que le level design, n’est pas à la portée de tous. Le mode multi en ligne contient les mêmes choses que le mode multi local avec du score attack ou des sessions de tags où il faudra marquer de sa couleur le plus d’éléments possible.

THPS 1+2 est un brillant hommage à l’adolescence des trentenaires. Rien n’est vraiment original dans cette formule 2020 mais les sensations d’antan sont là et c’est vraiment très agréable. Le gameplay n’a pas bougé si ce n’est qu’il pioche dans différents épisodes de la franchise avec une fluidité surprenante. Il y a peut être à reprocher à ce jeu, un peu trop de facilité à recopier ce qui a été fait par le passé ou encore de proposer un système de stats ou de défi un peu brouillon. A l’annonce du projet Tony Hawk’s Pro Skater 1+2, les dents pouvaient légitimement se serrer. Qui voulait vraiment d’un retour d’un jeu de skate arcade en 2020? Surtout en repensant aux derniers épisodes ultra décevant. Une fois que nos mimines se sont posées sur ce jeu, la réponse a vite été répondue. TOUT LE MONDE.

Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 est disponible sur Xbox One / PS4 et PC depuis le 4 septembre 2020

Version PS4 fournie par l’éditeur

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :