[Événement] IGDA Montreal Demo Night 2015 (1/4)

igda-mtl-logo

Une fois n’est pas coutume, je vais parler d’un des événements auxquels la vie montréalaise me donne accès.  La ville étant une plaque tournante du jeu vidéo en Amérique du Nord, il y a de nombreuses soirées qui sont dédiées au média chaque mois. Entre autres, la Société Ludique du Mont Royal (SLMR ou Mont Royal Game Society MRGS) qui convie tous les créateurs à montrer leurs jeux, vidéo ou de société. C’est assez petit, avec pas mal d’indépendants et d’amateurs, mais on y découvre de petits bijoux, parfois même, les jeux de demain. Mais je vais vous parler aujourd’hui d’une soirée de l’IGDA, l’International Game Developers Association’s.

Chaque année se déroule une grosse soirée afin de présenter à Montréal un certain nombre de jeux créés au Québec. Cette année, le 27 Janvier 2015, c’est pas moins de 21 projets qui ont été présentés, par des petits indépendants comme de gros studios, tout le monde pouvait postuler afin de présenter son jeu. Et, je vais vous spoiler un peu, il y avait du lourd, ça s’est sûr. Une fois sur scène, vous avez 10 minutes pour présenter votre jeu.

Je vais vous présenter les jeux par ordre alphabétique, vous faire un court résumé de ce qu’on a vu et, si possible, vous balancer un trailer, du gameplay ou des screenshots. Allez, c’est parti.

Black the Fall (Sand Sailor Studios)

Dans la directe lignée des jeux de plate-formes à l’ancienne que Limbo a rafraîchi, Black the Fall s’annonce très chouette. Vous êtes Black, un amnésique vivant dans un monde post-industriel communiste. Il vous faudra résoudre des puzzles au fil de votre aventure pour réussir à survivre dans ce monde dévasté, peuplé de créatures toutes plus agressives les unes que les autres. Vous pourrez aussi bien rester discret que combattre quand vous le désirez. En effet, la furtivité est importante ici, mais vous ne serez pas sans défense.

Globalement, la vidéo présente ce qu’on a pu voir lorsqu’on nous l’a présenté. L’audience à beaucoup apprécié l’ambiance et l’esthétique. Le Kickstarter du jeu s’est terminé en fin d’année dernière et vous pouvez aider à le financer par Paypal si vous le désirez. Actuellement, il n’est prévu que sur PC.

Pour plus d’informations, visitez le site officiel de Black The Fall.

Close Castles (Sirvo)

Par les créateurs de Threes (vous savez, l’origine de 2048), Close Castles est un jeu multijoueur en local qui vous demandera de poutrer votre adversaire. Vous et votre ami voulez prendre possession d’un région. Problème, il n’y a pas assez d’espace pour vous deux et il vous faudra donc débarrasser l’espace de la racaille adverse afin d’asseoir votre suprématie.

Nous avons eu droit à une partie en live qui s’est très vite envenimée. En effet, comme je l’ai dit, les cartes sont très petites, vous allez donc devoir attaquer rapidement. Pour cela, il faudra tracer le chemin de vos unités, construire des casernes pour en envoyer plus et des tours pour protéger la route vers votre château. Des mines d’or sont disponibles à la capture afin d’augmenter vos revenus, mais souvent en terrain de bordure, créant forcément une bataille pour en prendre possession. Ça s’annonce comme de la très bonne baston sur canapé, et j’ai personnellement hâte de pouvoir mettre mes mains dessus. Le jeu est actuellement prévu sur PC et PlayStation 4.

Pour en savoir (un tout petit peu) plus, visitez le site officiel de Close Castles.

Curses’N’Chaos (Tribute Games)

Vous aimez Towerfall ? Vous avez aimé Slayin ? Vous aimez la coop et taper des démons ? Alors vous aimerez Curses’N’Chaos. Avec un look rétro et un style très arcade, il vous faudra tuer des vagues de monstres afin d’arriver au boss et récolter le trésor. Vous trouverez au fil des combats des matériaux qui vous permettront de crafter divers objets, plusieurs personnages sont disponibles et la difficulté est au rendez-vous.

La partie live était endiablée, l’audience en feu et les cris fusaient à chaque monstre tué. Si vous cherchez un jeu en coop sur lequel vous et vos amis allez pouvoir vous amuser, ce sera celui-ci qui embellira votre soirée. Avec un gameplay nerveux et une difficulté élevée, vous aurez un bon défi à relever au fil du jeu. Actuellement prévu pour PS4 et PlayStation Vita.

Pour plus d’information, visitez la page Facebook officielle de Curses’N’Chaos.

Dead Years (ZeroByte Games)

Un monde post-apocalyptique rempli de mutants et de zombies. Vous êtes un des derniers survivants, et parcourez le monde avec votre seul ami fidèle: votre chien. Sachez-le, ici, on est pas dans COD, il fait partie du gameplay. Votre fidèle compagnon vous aide en combat, porte une partie de votre inventaire, et vous pouvez (même) en prendre le contrôle à n’importe quel moment pour aller explorer votre environnement. A vous de retrouver les autres survivants et de répondre à leurs besoins aux travers de quêtes qui vous emmèneront dans les différents endroits de ce monde dévasté.

Démo live du soft, encore en early-alpha (stage très primaire du développement). On a pu voir une première esquisse des combats, de l’exploration et surtout de l’ambiance. Très sympa, avec un style en cel-shading et une ambiance sonore déjà très poussée, pour le moment ça sent très bon. Le chien n’avait pas encore toutes ses fonctionnalités (entre autre, l’attaque quand on le contrôle) mais nous suivait partout, et attaquait à nos cotés. On pouvait également en prendre le contrôle. J’ai pu mettre ma main sur le jeu lors d’un autre événement et je suis très enthousiaste, l’équipe est super motivée et à hâte de lancer la première démo dans les prochaines semaines afin de recevoir les premiers feedbacks des joueurs. Le jeu est actuellement prévu pour PC.

Pour en savoir plus, visitez le site officiel de Dead Years.

Gardenarium (Paloma Dawkins avec KO-OP Mode)

Imaginez une expérience psychédélique, et bien, Gardenarium, en est une. Vous êtes sur un nuage, dans le ciel, et vous souhaitez atteindre « Le Dépot ». Pour cela, il vous faudra ramasser les déchets qui se trouve sur votre chemin. Le gameplay est à la première personne et vous pouvez à tout moment passer en vue « au-dessus » qui vous permet de déplacer le monde complet, vous permettant de créer des passages lorsque vous n’avez plus d’options.

Magnifique, avec une ambiance visuelle et audio au top (par Ylang Ylang), l’audience semblait abasourdie. C’est beau, plein de couleurs (même le daltonien que je suis a apprécié), avec un gameplay simple mais qui semble nous faire découvrir plein de secrets et nous fait interagir avec la totalité du monde. Je pense que ceux qui ont apprécié Flower, Doki-Doki Universe ou encore Proteus seront ravis par Gardenarium. Le jeu est actuellement prévu pour PC, Mac et Linux.

Pour en savoir plus ou précommander le jeu (5$), visitez le site officiel de Gardenarium.

Glimpse – See Things Differently (Stevie Jay Games)

Glimpse – Environment

Lien vers la vidéo de gameplay

Connaissez-vous l’anamorphose ? Non, vous êtes sûr ? Mais si, vous savez, ce procédé de dessin qui fait qu’on a l’impression de voir de vrais objets quand en fait, ce n’est que des dessins (des exemples ici). Imaginez, un jeu de plate-formes, dans lequel vous devrez rechercher le bon angle pour débloquer le chemin. En effet, dans Glimpse, l’exploration est une des parties les plus importantes du jeu puisque vous serez souvent bloqué, voyant le passage devant vous, mais celui-ci ne sera qu’un dessin sur le mur. Il vous faudra donc vous balader pour trouver le bon angle permettant de voir l’objet en 3D, cela débloquera le passage et vous permettra d’avancer dans le jeu.

Alors que tout le monde se demandait ce qu’allait être Glimpse, et qu’on nous disait que c’était un jeu de plate-forme 3D, nous avons vu le premier dessin sur un mur lors de la démo live. Les sourcils autour de moi se sont froncés, était-ce un bug graphique ? Une texture placeholder ? Et là, comme dans la vidéo dont le lien est plus haut, on tombe sur le premier obstacle de la démo, l’escalier. Des sourires, partout sur les visages, les gens comprenant ce qu’il se passe. Déjà, mon voisin me chuchote qu’il va falloir prendre de la hauteur pour bien voir l’objet, sûrement en montant le petit chemin. Aussitôt dit, le joueur le fait et le premier obstacle prend forme physique, la salle explosant sous les applaudissements. Ça sent bon, le concept est frais et l’audience était on ne peut plus enthousiaste à l’idée du gameplay, on en veut plus, vite ! Le jeu est actuellement prévu pour PC.

Pour en savoir plus, visitez la page Facebook officielle de Glimpse – See things differently.


Voilà qui termine ce premier article sur la Demo Night 2015 de l’IGDA Montréal. Je ferais trois autres articles afin de parler des prochains jeux. Nous avons choisi avec Liryc-Sama de découper cela car le contenu aurait été massif pour un seul article et étant donné la qualité de chacun de ses jeux, j’aurais aimé que vous entendiez parler de tous et donc que vous arriviez à la fin de ces articles.

La prochaine fois, je vous parlerai de snipers, de géants, d’un des successeurs spirituels de Hotline Miami, d’un nouveau concept de monde persistant et de plate formes piégées.
Merci de votre lecture et à très bientôt pour la suite.

Partie 2 accessible par ici.

avatar Publié par le 2 mars 2015. Classé dans à la une, Actualités, Events, News. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Une réponse pour [Événement] IGDA Montreal Demo Night 2015 (1/4)

  1. Pingback : [Événement] IGDA Montreal Demo Night 2015 (2/4) | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *