[Test] Hyperdevotion Noire: Goddess Black Heart

HyperDevotionNoire_Cover

A peine quelques semaines après la sortie d’Hyperdimension Neptunia Re ;Birth2 : Sisters Generation sur PlayStation Vita, Idea Factory International rempile dans la série avec Hyperdevotion Noire : Goddess Black Heart. Ici, finit le RPG traditionnel, c’est la tactique qui prévaut vu que le jeu est un Tactical-RPG (Comme Disgaea entre autres). Encore une fois intégralement en anglais, avec audio disponible en japonais également, on reste ici aussi dans un vocabulaire assez basique et compréhensible. Le jeu est sorti en boîte le 27 Février 2015 et sortira le 4 Mars 2015 en dématérialisé.

Scénario

Comme le nom l’indique, ici, ce n’est pas Neptune l’héroïne, c’est Noire. Et comme dans Gameindustri, Nep-Nep est reine (au mécontentement d’un bon nombre de fans de la série), c’est dans le monde parallèle de Gamarket que se déroule cette aventure.

Ici aussi, les quatre déesses : Noire, Neptune, Blanc et Vert ; s’affrontent pour obtenir le plus de parts de marché possible. Alors que Noire est sur le point d’obtenir une suprématie écrasante sur ses concurrentes, elle rencontre une femme qui lui parle d’un moyen d’unifier le monde sans aucun combat. Noire souhaitant vraiment que tout aille sans problème, applique donc cette technique qui n’est qu’une ruse.

Sans vraiment savoir pourquoi, elle perd sa puissance et la totalité de ses parts de marché. La jeune femme, évidemment, s’enfuit sans demander son reste et sans donner d’explication. Neptune, Blanc et Vert arrive très peu de temps après pour affronter Noire, croyant notre héroïne responsable du fait qu’elles aussi aient perdu leurs pouvoirs. Après un rapide combat, elles laissent Noire s’expliquer et décident qu’ensemble, elles vont partir à la recherche de cette mystérieuse inconnue, en même temps qu’elles regagneront leurs parts.

Très vite, elles apprendront que les différents généraux qu’elles avaient placés dans le monde afin de maintenir un certain ordre, se sont rebellés devant la déchéance de leurs dirigeants. Il leur faudra donc les affronter afin de regagner leur loyauté. C’est ainsi que Lee-fi (une référence à Chun-Li), Lid (ressemblant à Snake) ou Resta vont les rejoindre. Mais nombreux sont les ennemis sur leur chemin, et sans leurs pouvoirs, les vaincre ne sera pas la plus simple des épreuves.

HyperDevotionNoire_Story

Gameplay

N’étant pas dans la même dimension, le gameplay change, eh oui, même le jeu en est conscient. Ici donc, on garde une certaine notion de RPG, mais plutôt que de nous donner des combats au tour par tour, on plonge dans le Tactical. C’est sur une carte que l’on devra déplacer nos unités et développer une stratégie afin de remplir les contraintes pour gagner. Que ce soit tuer l’intégralité des ennemis, vaincre un boss ou atteindre un endroit en un certain nombre de tours, vous devrez parfois faire très attention à vos déplacements.

HyperDevotionNoire_Battle

Combat :

Comme dans tous les tacticals, la moindre erreur peut être fatale, car ici, un personnage perdu lors d’un combat ne pourra être ressuscité. Il reviendra pour le prochain affrontement, mais perdre une unité vous amputera d’une puissance de feu parfois impérative pour atteindre la victoire.

Vous vous déplacerez donc sur une carte découpée en une immense grille. Chaque capacité ou attaque à sa propre portée et il vous faudra jouer avec pour garder vos personnages en vie et tuer l’ennemis en évitant de vous faire amocher. Certaines capacités pourront augmenter vos caractéristiques et d’autres vous permettront de soigner vos personnages. Evidemment, les coups spéciaux sont de la partie et ont le droit à des animations cinématiques souvent très sympathiques.

Une des parties importantes dans les combats est la coopération. En effet, lorsque vous utilisé une capacité spéciale alors que le personnage est entouré de ses alliés, celle-ci coûte moins de ressources à utiliser et vous obtenez des LP (Lily Points). Mais qu’est-ce que les Lily Points ? Et bien, c’est une des ressources qui vous permettra d’envoyer les attaques les plus puissantes de vos personnages. Alors que la plupart des techniques ne toucheront qu’un ou deux adversaires, les Spécial Moves, contre des Lily Points, auront des aires d’effets bien plus grandes.

Mais qu’en est-il de la transformation HDD de nos déesses ? Et bien elle est toujours là, mais bien plus restreinte. En effet, chaque personnage ne peut se transformer qu’une fois par combat. Rien de grave jusque-là, sauf que cette forme évoluée ne pourra être maintenu qu’un faible nombre de tours. Là, ça devient plus difficile. Avec ce point à prendre en compte, il faudra donc bien réfléchir à quand utiliser la transformation afin d’en tirer parti au maximum.

Vous l’aurez compris, le système est simple à prendre en main, surtout qu’il est expliqué sur plusieurs combats. Cependant, en raison du besoin de proximité, il vous faudra bien penser vos déplacements et actions pour réussir à remporter la victoire.

HyperDevotionNoire_Map

Menus :

Pas de carte ici, enfin presque. Une carte est présente mais ne vous permettra que de voir dans quelle partie du monde telle ou telle mission sera effectuée. A la place vous aurez un menu qui ressemble à celui des villes dans Hyperdimension Neptunia (Premier du nom). Des personnages sont sur la place centrale et pourront vous parler de diverses choses, et vous aurez accès aux différents menus secondaires.

La création de disques qui vous permet d’améliorer vos personnages et de créer de nouvelles attaques est là, tout comme un menu ressemblant à celui de la guilde dans la série principale (les missions). A cela s’ajoute un magasin, l’hotel des CPU qui vous permet de converser avec vos alliés et un atelier de création d’objets. Celui-ci permet, sous condition que vous ayez récupéré les matériaux, de créer de nouveaux objets pour vous, qui seront ensuite en vente au magasin. D’ailleurs, dans le magasin, chaque achat vous rapportera des points de fidélité. Mais à quoi servent-ils donc ? Et bien à jouer dans le mini-jeu d’habitation de Noire.

Le Basilicom sert ici de maison pour notre héroïne. Au début vide et sans vie, il sera de votre devoir d’améliorer cette habitation grâce aux points de fidélité du magasin. Ceux-ci vous permettront d’acheter des meubles et des agrandissements pour la pièce. Vous débloquerez également des requêtes de la part des gens de la région, qui vous demanderont de répondre à leurs problèmes. Pas de combat, juste une question à laquelle vous devrez choisir de quelle façon Noire répondra.

HyperdevotionNoire_End

Conclusion

Vous l’aurez compris, comparer Hyperdevotion Noire : Goddess Black Heart à un autre jeu de la série Neptunia n’aurait pas vraiment d’intérêt tellement ils sont différents. Malgré de nombreux points communs comme les personnages, l’univers et l’humour omniprésent, le jeu sort du sentier tracé par ses aînés. Avec sa direction artistique Super Deformed(version petite à grosse tête des personnages), l’ambiance change énormément. On y découvre de nombreux nouveaux personnages qui reviendront peut-être dans l’univers et cela a permis à Compile Heart d’ajouter encore plus de références à l’industrie. Les musiques sont appréciables et pour ne pas manquer à la tradition, il y a quelques séquences fan-service. On pourra se plaindre du manque de profondeur de certains personnages et de la présence de pas mal de clichés du manga, cela rendant des passages indigestes pour certains. Cela ne veut pas dire que l’histoire n’est pas bonne, même si le grand nombre de personnages peut nous perdre, mettant parfois Noire au second plan, le tout est agréable.

Niveau technique, il est décevant de voir que la qualité des modèles est inférieure à celle des Re;Birth. Pourtant, ici, le SD devrait être moins coûteux et la modélisation n’aurait pas dû en souffrir. Même les objets et les ennemis lors des combats sont assez décevants de ce coté là. D’un autre coté, les sprites 2D utilisés lors des phases de dialogues sont toujours aussi beaux et travaillés, les personnages sont d’ailleurs plus expressifs pour la plupart. Avec la ribambelle de nouveaux qu’il y a, il est étonnant de voir ce niveau de minutie sur les visuels. Je n’ai personnellement ressenti aucune perte de frames lors de ma partie, ce qui est quelque chose d’assez important quand on voit le nombre de jeux qui ont de tels problèmes.

Hyperdevotion Noire : Goddess Black Heart ne plaira pas à tout le monde. Les tactical RPG sont un jeu de niche et la difficulté en dents de scie fera abandonner le jeu à quiconque ne voulant pas trop s’y investir. Cependant, si on s’y met correctement, le jeu se laisse vraiment apprécier et nous invite à développer des stratégies et prévoir nos coups à l’avance afin d’anticiper la réaction des ennemis. Si vous aimez les puzzles, la stratégie ou tout simplement les T-RPG, le jeu sera pour vous. Pour ceux qui n’ont jamais joué à un tactical, les missions secondaires aident à adoucir la pente en permettant de faire de l’expérience sans trop se casser la tête, rendant le jeu une bonne entrée dans le genre.

HyperDevotionNoire_keyart

Dans la même série, Hyperdimension Neptunia U Action Unleashed arrive au printemps 2015 et Hyperdimension Neptunia Re;Birth 3: V Generation sera chez nous en été 2015. Du même éditeur, le J-RPG sur PlayStation 4, Omega Quintet, est prévu pour le printemps 2015. Hyperdimension Neptunia Re;Birth 2: Sisters Generation sortira sur Steam dans les mois prochains.

Le jeu a été testé sur une version dématérialisée européenne du PSN EU fournit par l’éditeur, Idea Factory International.

avatar Publié par le 28 février 2015. Classé dans à la une, PlayStation Vita, Tests et Avis. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *