[Test] Far Cry 4

Far Cry 4

Vous avez aimé Far Cry 3 et son environnement ouvert, plein de vie, d’attaques de tigre, d’ennemis partout et de plantes à ramasser ? Mais plutôt que la mer, vous préférez la montagne ? Alors Far Cry 4 va peut-être vous plaire. Sorti sur PlayStation 3PlayStation 4, Xbox 360 et Xbox One, ainsi que sur PC, peu importe où va votre allégeance, vous pouvez y jouer.

Scénario

Votre mère vient de mourir, et elle vous demande de la ramener dans son pays natal, Kyrat, afin d’y déposer ses cendres. Le Kyrat est un pays imaginé par Ubisoft, enclavé dans les montagnes de l’Himalaya. Quand je vous parlais de passer de la mer à la montagne, je ne rigolais pas, on va vraiment d’un opposé à l’autre. Pourtant, ici aussi, ciel bleu, herbe verte et animaux sauvages seront de la partie.

Comme vous pouvez le voir dans ce trailer, votre entrée dans le pays n’est pas des plus paisibles. Votre bus se fait arrêter à la frontière, et le Roi/Empereur/Dieu du pays, Pagan Min, vient personnellement vous dire bonjour. Pourquoi ? Sans trop spoiler: il connaissait votre mère intimement, et votre père est celui qui a créé le mouvement révolutionnaire « Le Sentier Doré » pour le détrôner. Donc oui, beaucoup d’histoire entre lui et votre famille. Normal donc, qu’il accueille Ajay Ghale (vous, prononcez [Ajé Galé] ou [Ajé Gaïle] selon votre bon vouloir) au pays.

S’ensuit un petit repas, entre Pagan Min, l’homme qui vous propose de l’aide dans le trailer, De Pleure (le bourreau en chef du pays) et vous. Votre « ami » se fait attraper en train d’envoyer des textos à table, ce qui ne plaît pas du tout à l’hôte. A cause de cela, il s’absente un peu et vous demande donc d’attendre.

C’est ici, si vous avez un peu écouté ce qui se passe autour du jeu, que vous pouvez finir le jeu. En effet, en attendant environ quinze minutes, le dictateur reviendra et vous emmènera déposer les cendres de votre mère, puis crédits. Yup, fini. Mais ni succès, ni trophées, c’est juste du bonus.

Evidemment, si vous ne voulez pas attendre, vous aurez un jeu bien plus long, en partant explorer la maison. Vous tomberez sur des rebelles du Sentier Doré qui venaient justement vous chercher. Il est temps de s’échapper, et d’en découvrir plus sur votre histoire. Car, étant le fils du grand révolutionnaire, vous êtes bien évidemment attrapé pour aider la révolution, vous amenant à suivre ses leaders actuels.

Vous aurez d’ailleurs, au cours du jeu, à choisir lequel des deux leaders vous choisirez de soutenir, afin qu’il accède au sommet de l’organisation. C’est parti, vous allez flinguer tout ce qui passe et buter du dictateur !

FC4ScreenShot_22_165495

Gameplay

Comme tout FPS, vous êtes ici à la première personne (duh) et vous avez une arme dans la main (re-duh) pour tuer des gens. Oui, c’est simple, c’est efficace, ça marche depuis des années, pourquoi changer ? D’ailleurs, je parlais plus haut de Far Cry 3, vous ne serez pas dépaysé si vous y avez joué. Ubisoft a gardé le bon, et en a rajouté, surtout avec des petits tweaks qui rendent la visée plus stable, l’IA plus intelligente (globalement) et les animaux encore plus agressifs (aaaah, les rhinos).

Pour ceux qui pourraient se plaindre de la conduite, je suis avec vous. Encore une fois, tout se fait au stick, et c’est une plaie, vraiment. Peu précis, douloureux pendant les longs voyages, et galère si vous essayez de tirer en même temps que conduire. Mais ! Heureusement, l’autoguide est présent ! Cette nouveauté est un autopilote, gardant le véhicule sur la route, et auquel vous avez juste besoin de régler la vitesse. Pour être honnête, c’est puissant et ça fonctionne souvent très bien. Evidemment, de temps en temps, vous vous prendrez une voiture de civil, principalement à cause de la génération des objets sur la map. Si vous allez très vite, le calcul du chemin ne se fait pas bien et vous pourriez vous prendre une voiture, sinon, ça marche bien. D’ailleurs, mettez un point de navigation sur votre carte, et votre véhicule vous amènera aussi proche que la route lui permet.

En plus des véhicules terrestres, deux nouveaux viennent faire leur apparition. Le Buzzer (un hélicoptère minuscule) vous permettra d’éviter une grande partie des obstacles au sol. Pas d’autopilote par contre, obligation donc de maintenir le stick pendant les quelques quarante kilomètres de diagonale que fait la carte. Ensuite, on a l’éléphant. Oui, c’est un animal et pas un véhicule, mais soyons sérieux, un bulldozer serait moins intéressant. Destructeur, rapide, solide, l’éléphant vous permettra de rapidement vider un camp de ses occupants, vous permettant de vous en emparer.

Car oui, les avant-postes sont de retour, dispersant des troupes à travers la région, jusqu’à ce que vous en preniez le contrôle. Les tours radios également, dévoilant la carte lorsque vous couperez le programme de propagande de Pagan Min. A vous donc, les joies de trouver le moyen de vous emparer de ces endroits parfois très bien défendus (les mortiers, cette plaie quand ils ne sont pas entre vos mains).

Si les missions où vous étiez complètement drogués vous avaient plu dans Far Cry 3, vous en retrouverez ici aussi. Dans l’histoire et en secondaire. Egalement, certains collectibles vous enverront à Shangri-La, le paradis qui est en danger à cause d’une invasion de démon. Vous y incarnerez un ancêtre de Ajay Ghale, qui tentera de reprendre l’endroit à ces ennemis des Dieux. Magnifiques et très stylés, ces moments sont un vent de fraîcheur dans le jeu. Surtout que vous avez un tigre pour bouffer les ennemis !

Nous avions un mode multi coop dans le troisième volet, ici, pas à quatre joueurs mais à deux. Pas de missions histoire cependant, vos amis pourront seulement vous aider à prendre les tours et avant-poste (pour vous, il faudra qu’ils les reprennent pour eux s’ils ne les avaient pas). Également, un mode PvP est présent, faisant s’affronter les deux grandes factions du jeu sur trois modes qui se ressemblent pas mal: Prise de position, prise de drapeau, destruction d’objectifs.

FC4ScreenShot_10_165471

Durée de vie

Si vous y allez à fond, vous en aurez pour une dizaine d’heure pour terminer l’histoire. Cependant, si vous cherchez le 100%, comptez en le triple ou le quadruple. Pour obtenir le platine (qui ne nécessite pas 100% des stats) il m’aura fallu environ vingt heures de jeu en m’y mettant un peu. La liste de trophées/succès est plutôt simple et permet justement de l’avoir rapidement. Globalement, elle vous « oblige à faire un peu de tout », mais pas à outrance, vous amenant à vraiment explorer le jeu.

La carte est gigantesque, avec un nombre immense de trucs à ramasser. Masques, coffres, lettres, posters, journaux et sanctuaires ne sont que la liste des différents objets. Heureusement, des cartes sont disponibles, les dévoilant sur votre map personnelle. Plein de quêtes secondaires, comprenant la chasse, des assassinats et des livraisons sont présentes. En plus de cela, certains personnages vous en donneront également, vous emmenant dans les neiges éternelles de l’Himalaya, amenant le nombre à plus d’une soixantaine de missions.

Le PvP pourra également vous prendre un peu de temps si vous comptez monter à fond votre inventaire, débloquer toutes les armes et être le badass le plus badass des serveurs.

FC4ScreenShot_18_165487

Conclusion

Lors de sa sortie, Far Cry 4 a eu quelques problèmes de serveurs. Heureusement, il est possible de jouer totalement hors ligne au jeu. Cependant, si le mode coop ou le PvP vous intéressent, il vous faudra jouer online, et espérer que les serveurs tiennent. De nombreuses améliorations ont été faites depuis la sortie, mais il est toujours possible de ne pas pouvoir se connecter ou de se faire déconnecter de temps en temps, ce qui peut vous faire perdre votre avancée dans une mission. Vraiment pas cool.

Far Cry 4 est un jeu correct, qui ne révolutionne rien. Cependant, les ajouts qui ont été fait à la formule, la direction artistique (magnifique), le gigantisme de la carte et le jeu d’acteur sortent du lot et rendent le jeu très appréciable. Je ne pourrais vous dire si vous apprécierez le jeu comme je l’ai fait (assez moyennement pour être honnête). Je commence à être malade de voir des tours partout, alors que dans l’univers de Far Cry, une carte SD comprenant des infos serait bien plus pertinente pour révéler la carte. Dans les montagnes, un guide pourrait également servir à dévoiler la région. Ce sont principalement des petites choses, que je vois trop souvent dans d’autres jeux, qui m’ont déçu.

Je ne pense pas le jeu mauvais, au contraire, vous y passerez sûrement de très bons moments. Cependant, à part vous le décrire et vous conseiller d’y jeter un œil, ou de vous jeter dedans si vous avez aimé le précédent, je ne peux pas faire grand-chose. Décidez donc, et dites-moi ce que vous en avez pensé !

Far Cry 4 a été testé sur une version PS4 Nord-Américaine achetée par mes soins le soir de la sortie.

avatar Publié par le 27 novembre 2014. Classé dans à la une, Actualités, Novembre 2014, PC Windows, PlayStation 3, PlayStation 4 (Pro), Tests et Avis, Xbox 360, Xbox One (X). Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

3 Réponses pour [Test] Far Cry 4

  1. J’ai beaucoup aimé Far Cry 3. Ca vaut le coup de tester le 4 ?

    • Si le gameplay t’as plu, celui là te plaira. Si tu as aimé l’ambiance un peu folle, on descend un peu ici, à part dans certaines missions, mais les interventions constantes de Pagan Min sur ta radio te feront sûrement sourire. Donc je dirais que oui, si tu es un grand fan du 3, tu devrais tenter le 4 🙂

  2. Pingback : Il n'est jamais trop tard pour un Top 2015 | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *