Test Football Manager 2014 – Hail To The Chief

Rares sont les séries à réussir à maintenir succès critique et commercial sans s’attirer les foudres de la très capricieuse communauté des joueurs. Football Manager est plus qu’une licence, c’est une dynastie du jeu vidéo, un compagnon de route dont on scrute toujours la sortie du coin de l’œil. Comme à l’accoutumée, un an après son prédécesseur voici le nouveau venu de Sports Interactive : Football Manager 2014.

Couverture Football Manager 2014

Beaucoup d’entre vous hurlent déjà à l’arnaque : Football Manager est bien de ces jeux dont la nouvelle mouture sort à chaque rentrée des classes. A l’instar de FIFA, le jeu se situant dans l’univers du sport, il serait normal de penser que chaque nouvelle version n’est qu’une mise à jour de la précédente. Dans le cas de la série phare du management sportif, ce ne fut pas le cas pendant de longues années, la refonte totale du système de jeu instaurée dans Football Manager 2013 en est l’exemple parfait. Alors, qu’en est-il de ce nouveau volet ?

En premier lieu, abordons les différents modes de jeu. Le mode « Classic » ravira les néophytes ou les plus feignants d’entre vous. Simple, efficace et complet, il est le meilleur moyen pour se mettre dans le bain de la simulation de management d’un club de football professionnel. Vient ensuite le mode « Challenge » réservé à l’élite, à la crème de la crème. C’est bien évidemment le rendez-vous des puristes car le mode mérite son nom et la difficulté est revue à la hausse. Tant que l’on aborde la difficulté du soft, comment ne pas aborder le fairplay financier, cadeau empoisonné offert par l’UEFA ? Ou comment une loi change radicalement sa façon de jouer : finies les dépenses à outrance, il faut dorénavant tenir ses comptes et éviter les folies sous peine de forte amende et suspension de compétions Européennes. Pour résumer, finies les campagnes de recrutement galactiques si le club n’a pas les reins solides sous peine de ne jouer que la Coupe De La Ligue

Des menus tutoyant la perfection

Des menus tutoyant la perfection

Si du côté des modes de jeu, c’est plutôt «  A l’ouest rien de nouveau », les améliorations du soft ne sont guère légions mais ça, tout le monde s’en doutait. En effet, Football Manager n’est pas une série connue pour bouleverser son expérience de jeu. La franchise de SEGA est plus connue pour son amélioration par petites touches subtiles et encore une fois, c’est ici le cas : Football Manager 2014 n’est clairement pas l’épisode du changement ; mais, il serait tout de même fâcheux de ne pas mettre en lumières les changements opérés dans ce nouveau volet. Il est important de noter par exemple un approfondissement du système d’assignation des rôles sur le terrain ou encore le changement dans le réglage des consignes d’équipe, beaucoup plus abouti que par le passé.  Voilà pour les améliorations importantes de la partie tactique du jeu.

Souvent décrié, le moteur 3D a lui aussi été revu. Le changement est aussi important qu’il était nécessaire. Bien sûr, pour 80% du jeu, à savoir les menus, les transferts, la communication, l’entraînement ou la tactique, il n’y a nul besoin de graphismes en HD. Non, le moteur est présent uniquement lors des matches. Alors justement, que vaut ce nouveau bébé ? Plus fin, subtile et lisse, les graphismes sont enfin à la hauteur des attentes. Du point de vue de l’animation, les joueurs paraissent toujours rigides et perdus sur le terrain mais après tout, ce n’est pas là le cœur du jeu… Pour tout vous dire, j’ai préféré mettre le mode 2D, beaucoup plus dynamique et nous rappelant qu’il y a encore quelques années, la série n’offrait pas de 3D lors des matches. Nostalgie quand tu nous tiens !

Football Manager 2014 - Ingame 1

Un moteur 3D revu à la hausse

Dans le jeu, qu’est-ce que ça donne ? Déjà, il vous faut savoir que la nature du challenge repose principalement sur le club dont vous prendrez la destinée. Gagner le championnat, quelques coupes et bien figurer en coupe d’Europe et toujours plus simple avec le Paris Saint-Germain qu’avec La Berrichonne De Châteauroux. Dans le premier cas de figure, vous devriez enfiler les victoires et les buts comme des perles, un peu trop d’ailleurs. Dans l’autre, ce sera plus compliqué d’autant plus que votre effectif sera très dur à modifier compte tenu des justesses financières de votre club. Et puis, quel joueur sain d’esprit veut aujourd’hui aller dans un petit club de Ligue 2 ? Et ça, peu importe le mode de jeu choisi…

Le mode « Classic » est la simplification du mode « Carrière », plus proche de ce que la série proposait il ya de ça quelques années, au temps de Manager Championship. Quant au mode « Challenge », son nom est loin d’être usurpé. Les défis imposés sont plus durs les uns que les autres : il m’est arrivé de devoir gagner le championnat de Ligue 2 avec la meilleure attaque et la meilleure défense en jouant avec La Berrichonne, le tout, sous peine de me faire renvoyer en cas d’échec… dur ! Encore une fois, avec le bon club et un bon management de votre part, l’échec ne sera plus qu’une chimère… C’est ça, Football Manager : tout est une question de choix !

Encore une fois, SEGA et Sports Interactive nous proposent un titre au contenu proche de l’infini : une base de données énorme, une prise en main rapide, des menus agréables et un côté additif toujours aussi bien soigné. Football Manager est et restera encore une fois le roi incontesté de sa catégorie et ce n’est pas la fin proche de son seul concurrent LFP Manager qui va nous prouver le contraire… Hail To The King !

L’avis de Jibey :

Pour les néophytes ou ceux qui n’ont pas touché à un titre de la série depuis des lustres, Football Manager 2014 est LE titre pour se remettre dans le bain : beau, complet, intuitif, tout est là. N’en demandez pas plus !

Pour les aficionados de la série, cet épisode ne marque pas forcément un changement inoubliable par rapport à son aîné. Si les quelques ajouts et la mise à jour des effectifs sont toujours bons à prendre, pas sûr que cela justifie 50€ d’investissement. 

 

Fiche Technique: 

Développeur: Sports InteractiveFootball Manager 2014 - Jaquette

Éditeur: SEGA

Date de sortie: 31 Octobre 2013

Genre: Simulation sportive

Plateforme: PC – Mac – Linux via Steam

Prix d’achat conseillé: 49,99€

avatar Publié par le 3 décembre 2013. Classé dans à la une, PC Windows, Tests et Avis. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Une réponse pour Test Football Manager 2014 – Hail To The Chief

  1. Pingback : [Test] Football Manager Classic 2014 | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *