Deux Ex : Mankind Divided – Date de sortie et synopsis

On y est les enfants ! Enfin, le « fanboy » que je suis est joie. Oui, depuis le début de semaine nous avons enfin une date de sortie autre que « Printemps 2016 » pour Deux Ex : Mankind Divided, suite de la préquelle Deus Ex : Human Revolution. Presque 5 ans après, on va enfin avoir droit à une suite des aventures de l’ami Jensen. Réservez votre 23 février prochain (19 pour les précommandes).

Deus Ex - Mankind Divided

Normalement je devrais arrêter là mon article. Ben ouais c’est ce que tout le monde fait, surtout mes confrères blogueurs. Mettre trois lignes (ou quatre) pour dire que le jeu sort à telle date avec une ou deux photos racoleuses. Non, je ne juge personne, je constate… Enfin même si c’est pareil sorti de ma bouche (ou de mes doigts vu que j’écris). Bref, à la place je vais un peu plus développer sur le sujet, surtout en racontant ma vie… Alerte Fanboy.

[A partir de là je raconte ma vie, passe les deux prochains paragraphes si t’es pas intéressé].

J’ai donc découvert l’univers de Deus Ex avec Human Revolution. Certains me traiteront d’hérétique, moi le premier, mais plus jeune j’étais limité dans les jeux auxquels je jouais : PES, Final Fantasy, Mario, Pokémon et c’est tout. Puis un ancien collaborateur (Fredouillo) m’a énormément parlé d’un jeu, Human Revolution donc, m’en faisant l’éloge tous les jours pendant six mois, les six qui ont précédé la sortie du jeu. J’écoutais à demi-mot, intrigué, sans pour autant être hypé. A l’époque j’étais dans une période sombre, ma période Call of Duty et, je n’aurais presque juré que par le FPS d’Activision… Alors que je savais que c’était pas top en soi. Bref, le 26 août 2011 arrive et je traîne à Micromania (oui j’achète mes jeux chez ces « escrocs » comme vous le dites si bien). Je tombe sur Deus Ex. Sortant de mon prestige 15 de Black Ops, je me dis que j’ai fait le tour de la question Activision et que je ne prendrai pas le prochain (Modern Warfare 3). Il me faut donc un jeu pour m’occuper. Ni une, ni deux, je prends Deus Ex. Après tout, si c’est naze, il sera vite revendu…

Sexy Jensen

Sexy Jensen

La suite ? CLAQUE MONUMENTALE ! Je remercierai d’ailleurs jamais assez CoD de m’avoir fait mettre les pieds dans les FPS, manière de jouer que je ne supportais pas il y a 6-7 ans encore. Donc ouais, Deus Ex : Human Revolution me met une claque comme rarement j’en ai pris dans le JV. Le jeu commence en mode bordel direct avec enlèvement et compagnie. Puis on a droit à une prise d’otages, à du piratage (basique mais cool), à de l’infiltration, et dieu seul sait que ça aussi c’est (toujours) pas mon délire, à des personnages bien travaillés avec pas mal d’infos sur l’univers (à travers des collectibles et autres). Surtout, j’ai été frappé par le postulat du jeu, avec ces histoires d’humains augmentés. Je vous passe les twists et autres. Soit vous l’avez fait, soit je vous invite à le faire. Même les boss sont tops. Ouais, je suis une des rares personne à ne pas avoir eu de problèmes avec eux. D’ailleurs en parlant de boss, je reprends la phrase fétiche de la femme qui partage ma vie « ça fait du bien de voir des boss dans les jeux, comme avant ». OUI MADAME !!!!

Bref Deux Ex : Human Revolution fut mon GOTY de 2011, sans forcer. C’est simple, j’ai tellement aimé le jeu que je l’ai refait 4 fois en 4 semaines (enfin en 3 semaines et 6 jours exactement). Attention ! Je l’ai refait 4 fois en effet, mais de 4 manières différentes. Une première fois pour découvrir, une deuxième en bourrin, une troisième en tentant de tuer personnes et une dernière en difficile, sans tuer et sans me faire repérer… BAM, sans vraiment le vouloir, le premier platine est tombé ! 4 ans plus tard, j’en ai 39 (le dernier en date est tombé le 2/09/15) mais ça, en plus d’en avoir rien à faire, c’est une autre histoire. Deus Ex : Human Revolution est donc le jeu qui m’a ouvert à d’autres genres… Et à la quête du platine… Enfin seulement pour les jeux que j’apprécie. Je crois que je vous ai assez raconté ma vie, si on parlait de Deus Ex : Mankind Divided ?

Fact Inutile : Fredouillo n’a fait que les 2 premières heures du jeu puis l’a revendu… Trop dur pour lui.

[Voilà c’est fini, reparlons de choses sérieuses].

il est vilain!

il est vilain!

Bon et sinon ? De quoi parle ce nouveau jeu d’Eidos Montréal ? Deux ans après les événements du précédent, nous incarnons toujours le classieux Jonathan Jacques-Belletête Adam Jensen. En 2029 donc, les humains augmentés sont exclus de la société et soumis à des contrôles de routine sans cesse. Bienvenue dans l’Apartheid 2.0. Tout ça à cause de nos choix dans le jeu précédent. Comme si ça ne suffisait pas, des organisations secrètes mettent un peu le bordel dans tout ça afin de contrôler à terme l’humanité. Qui dit organisation secrète dit bien sûr Illuminati, il n’y a pas de raison que ce groupuscule de crapules ai disparu en 2 ans… C’est même tout le contraire.

Notre augmenté préféré (Adam si vous n’avez pas suivi) est maintenant un agent « undercover » (ouais j’aime bien ce mot ha ha) pour le compte de la Task Force 29, une unité spéciale d’Interpol chargée de combattre les nouveaux terroristes augmentés. Seulement la vie étant une p***, Ce bon vieux Jensen fait double-jeu avec le Collectif Juggernaut, un groupe de cyberpirates tentant de faire tomber les Illuminati mais considéré comme terroriste par Interpol. « Allo oui ? J’aime les complications ! »

Deus Ex - Talos Rucker

L’aventure commencera donc à Utulek Station, un ghetto transhumain situé à Prague. Le but sera de trouver Talos Rucker, chef de la Coalition des Droits des Augmentés elle aussi considéré comme organisation terroriste par la Task Force 29. Ce dernier aurait des informations importantes sur ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre. C’est le début d’un beau bordel (narratif) dont nous aurons les réponses en février prochain.

Bon sinon, comme dans le précédent Deus Ex, on aura droit à un mix FPS/RPG/infiltration. Pour ce qui est des boss, Eidos jure qu’ils ne seront pas aussi mal conçus que précédemment (même si j’ai personnellement eu aucun problème) et qu’il sera possible de les « éliminer » sans les tuer, permettant ainsi de rester cohérent si on décide de la jouer pacifique tout au long de notre parti. Car oui, à la manière de Dishonored (ou d’un MGS), la force de Deus Ex est de proposer plusieurs choix : Se la jouer bourrin en tuant tout le monde, discret en tuant personnes et l’inverse… Parfait ! Ces choix auront d’ailleurs des conséquences sur le scénario. Il y aura toujours des mini-jeux de piratage (que certains avaient trouvé bof) et on pourra même pirater des objets à distance et les dialogues seront toujours interactifs, même si les choix restent très manichéens, n’en demandons pas trop non plus. Enfin, Jensen aura bien sûr de nouvelles augmentations… Que certains ennemis pourront avoir… J’ai hâte d’en découdre.

Deus Ex - Mankind Divided 2

Pour finir, Eidos a confirmé que les sauvegardes précédentes n’auraient aucun impact sur Mankind Divided :
1) N’est pas Mass Effect qui veut.
2) Personnellement ce n’est pas plus mal, ça évite les déceptions (encore une fois à la Mass Effect).

Bien sûr, comme tous les jeux qui se « respectent », Deus Ex : Mankind Divided a le droit à son collector d’ors et déjà précommandable chez vos copains de Micromania mais aussi (et surtout) sur la boutique en ligne de Square-Enix.

Pour les plus excités d’entre vous, cette édition collector contiendra : un boitier en acier (steelbook pour les mecs se la jouant à l’américaine), une statuette d’Adam Jensen de 23cm (parfait pour la poussière) et un livret d’illustrations de 48 pages signé Titan Books (espérons pour vous qu’il ne sera pas au format A5). Mais aussi un pack « agents secrets » contenant l’équipement porté par Jensen dans Human Revolution (pour les nostalgiques), des skins spéciaux pour l’armure et le fusil d’assaut de notre héros, des munitions, un point de dynamisation et un point Praxis dès le début du jeu, de la tune (2000 crédits), une version personnalisée du trench-coat de l’ami Adam, un revolver silencieux à visée laser facilitée et tout pleins de grenades. Ouais ça fait beaucoup d’aides dès le début du jeu…

J’AI PAS FINI !!! Ce collector contiendra aussi une mission supplémentaire intitulée « Mesures Désespérées », une bande-son numérique de six morceaux de Michael McCann (ça fait un peu radin 6 morceaux d’une BO mais bon), un livret numérique, un comic-book numérique et enfin une nouvelle numérique. Pour combien madame ? 129,99€ sur consoles (Xbox One et PS4), 119,99€ sur PC. Tout va bien donc.

Deus Ex - Mankind Divided - Collector

C’est tout pour moi, rendez-vous en mars prochain pour le test du jeu… Si ma procrastination légendaire me le permet.

avatar Publié par le 3 septembre 2015. Classé dans à la une, Actualités, News, PC Windows, PlayStation 4 (Pro), Xbox One (X). Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

2 Réponses pour Deux Ex : Mankind Divided – Date de sortie et synopsis

  1. Pingback : Deux Ex : Mankind Divided : L'Apartheid Mécanique. | Game Inferno

  2. Pingback : Deus Ex : Mankind Divided : Jensen se met en chasse ! | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*