Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une PC Windows PlayStation 4 (Pro) Tests et Avis Xbox One (X)

Test – Battlefield Hardline

  1. Introduction à Battlefield Hardline

Comme je l’ai déjà énoncé lors de mon dernier article, Battlefield Hardline est le dernier opus sorti. Il est produit par EA GAMES et développé par Visceral Games (en collaboration avec DICE). Il tourne, comme son prédécesseur, avec Frostbite 3 et il est disponible depuis le 19 Mars !

Je ne vais pas m’attarder sur le sujet mais rappelons pour les néophytes que Battlefield Hardline fonctionne exactement de la même façon que Battlefield 3 et 4. C’est-à-dire qu’il est disponible dans deux versions différentes (standard et deluxe) et que le Premium est disponible pour plus de confort de jeu !

Pour ceux qui sont à la traîne, voici le lien dans lequel les détails sur les différentes versions et le Premium sont expliqués :

2. Le mode solo

Oui… dans Battlefield il y a un solo. Bien que d’habitude ce mode s’apparente plus à un tutorial scénarisé qu’autre chose, pour Hardline, Visceral Games l’a orienté de façon à ce qu’il soit différent des autres jeux de la franchise.

Vous débarquez dans une guerre de drogue entre gangsters et flics corrompus. Vous incarnez un gentil flic qui aura pour but de remonter la liste des suspects pour savoir qui est impliqué dans cette histoire, aussi bien au niveau des gangsters qu’au niveau des flics. Votre évolution s’articule autour d’une barre d’expérience qui s’appelle « niveau d’expertise ». Plus vous jouez comme un bon flic, plus vous faites des points.
Je m’explique, en gros vous devez la jouer profil bas, faire de l’infiltration et prendre les mecs par surprise.
Ces points gagnés vous donnent de nouvelles armes et vous permettent de les pimper (viseur, skin, gadget, accessoires etc…) De plus, ils donnent aussi accès à des patchs kikoolol sur le Battlelog afin de frimer en multi en prônant que vous avez fait tel ou tel épisode de la campagne solo (les patches remplacent les Dogtags de BF4 et BF3).

patches

La stratégie d’attaque du mode solo se déroule en deux étapes :

Une phase « repérage » dans laquelle vous êtes munis d’un scanner complètement cheaté qui vous permet de voir à travers les murs, d’entendre des conversations, de voir les suspects à plus de 100m et de spot un peu tout ce qui bouge dans la map… Ah j’oubliais! Il vous permet aussi de voir l’ADN, les empreintes digitales, etc. (Oui comme on dit chez moi c’est « Imba Jesus » comprenez « more Imbalanced than Jesus ») (QUI A DIT MOAR ?)
Donc lors de cette phase, plus vous tagguez d’objets et de méchants en les scannant et plus vous faites des points qui impactent la barre d’XP.

tag

tag2

suspect

La seconde phase, celle où on passe à l’action est plus délicate. La façon dont vous allez jouer va se répercuter directement sur la barre d’XP. C’est-à-dire que si vous y allez comme un bourrin en tirant sur tout ce qui bouge, vous ferez 0 points… En plus mourir bêtement ha ha. Surtout si vous jouez en mode « HARDLINE » (on y reviendra plus tard). Alors que si vous la jouez « fufu » (furtif), en vous déplaçant accroupi pour ne pas faire de bruit, que vous ne tirez pas et que vous prenez les gardes un par un en les isolant, vous pouvez, une fois isolé, montrer votre joli badge de flic et les mettre en état d’arrestation (takedown). Vous ferez ainsi plus de points.

freeze

badge

Pour en venir au scénario, l’histoire est sympa et complètement d’actualité. On y trouve drogue, gangs, et flics corrompus.

Chaque mission dure une petite heure. Vous avez la possibilité d’augmenter cette durée de jeu si lors des missions vous cherchez tous les indices. Car en plus de ce dont on a parlé auparavant, vous avez en plus des « cases files » qui s’ajoutent aux missions principales. Ce sont des missions secondaires qui vous permettent d’en savoir plus sur la mission principale et de trouver des indices sur des personnes impliquées dans la corruption.

Lors de la campagne solo vous pouvez choisir entre 4 modes de jeu :

  • Cadet : Complètement pour les noobs, les armes font clairement plus mal, les ennemis sont plus facile à éliminer et vous bénéficiez d’une aide à la visée, etc.
  • Officer : Ce mode est plus réservé aux joueurs « casuals ».
  • Veteran : Pour les joueurs adeptes du FPS et déjà bien initiés. Les ennemis font plus mal, le gameplay s’oriente plus vers la subtilité et l’infiltration, une petite aide à la visée, etc.
  • HARDLINE : Ce mode-là est pour les vrais. Concrètement, la difficulté est tellement insane que vous êtes obligé de jouer que sur l’infiltration. Les ennemis vous 2 shots et sont plus difficiles à abattre, pas d’aide à la visée, les munitions se font rares, etc.

Pour ma part j’ai joué en HARDLINE, donc mon ressenti et mon temps de jeu sont évalués en fonction de ce mode là.
Il vous faudra une petite dizaine d’heures pour finir la campagne dans ce mode. De mon point de vue, la campagne est chiante, clairement. Jouer l’infiltration pour takedown les mecs c’est marrant au début mais passé 3/4 missions on commence vraiment à se faire chier. Le problème est que vous ne pouvez pas faire autrement. C’est-à-dire que si vous décidiez de la jouer plus bourrin en mode « jmebalec je suis un pgm du frag » (ce que j’ai fait), les ennemis sonnent l’alarme, arrivent à 50 et c’est juste impossible. Vous ne feriez que mourir en boucle. Au bout d’un moment on se demande si on joue à Splinter Cell ou Battlefield. Pour ma part j’ai largement préféré la campagne de BF4 au niveau du gameplay.

On apprécie le fait que les décors changent complètement d’une mission à l’autre. Les effets graphiques sont soignés et d’une grande précision surtout pour la partie météo/explosion du décor. Les missions quant à elles sont assez variées, infiltration, course poursuite, conduite dans un vieux tank etc. Du grand Battlefield !

On regrettera par contre que les ennemis soient débiles et aveugles. Lorsque vous êtes repéré, il vous suffit de partir au loin ou de vous cacher pour que les ennemis ne vous voient plus et commencent à faire une ronde pour vous chercher. Ils ont également un champ de vision réduit qu’on peut voir sur la minimap sous forme d’angle de vue. Parfois vous êtes à 5m du type mais pas dans le triangle qui détermine son champ de vision donc il ne vous voit pas, c’est formidable :D!

On notera aussi quelques bugs, les ennemis « chef de meute » qui se bloquent dans le décor et du coup impossible à takedown.. Ou encore ceux qui vous voient à travers les murs. On savait que l’IA possédait un wallhack et un aimbot mais faut pas déconner 😀

Enfin on appréciera les divers clin d’œil à DICE et à BF4. Je vous laisse les trouver vous-mêmes.

Je vous laisse juste un extrait qui a lieu lors d’une mission dans laquelle on se retrouve dans une villa de milliardaire pour cacher un item. Lorsqu’on rentre dans le salon, on aperçoit une télé géante avec une ps3 allumée, et qu’est-ce qu’on voit sur l’écran ? Le jeu Dead Space 3 qui tourne 🙂

easter 1

3. Le mode multijoueur

C’est ici la partie importante que tout le monde attend ! Et bien oui on va en parler du multi ! 2 min ! Incroyable les gens pressés comme ça !

Dans le multi, tout est différent et quand je dis tout, c’est TOUT au sens large : du gameplay aux modes de jeu, en passant par le Battlelog, la gestion des armes etc… Mêmes les joueurs venants de BF4 seront paumés au début.

Par quoi commencer ? Tellement de choses à dire… Commençons par les nouveaux modes de jeu puis on verra où cela nous mènera.

Là est la grande nouveauté de ce Battlefield : les modes de jeu sont complètement différents et innovants.

On retrouve quelques anciens tels que le Conquest Small/Large et le Team Death Match. En revanche, la Domination et le Capture The Flag ont disparu.

Au programme nous avons donc :

Heist ou Braquage : Le mode se déroule sur deux rounds, un coup les Cops et l’autre coup les Criminals, le but étant de braquer un coffre et d’en extraire le contenu avant de le ramener à un point précis visible sur la map se situant à l’opposé de là où le braquage a eu lieu, généralement dans le spawn des flics.

Blood Money ou Argent Sale : c’est un mode très sympa ou chacune des équipes possède un coffre situé à l’opposé. Et à mi-chemin il y a un tas d’argent neutre. Le but étant de remplir le coffre de son équipe le plus rapidement possible. Vous pouvez aller prendre de l’argent sur le tas neutre au milieu de la map ou c’est souvent la guérilla ou vous pouvez aussi piquer la thune de l’équipe adverse directement dans son coffre… Quelques choix stratégiques sont à faire et un teamplay est nécessaire.

Hotwire ou Poursuite Infernale : C’est comme du conquest sauf que les points ne sont plus statiques mais mobiles. Ce sont maintenant des voitures de sport, des camions citernes ou encore des fourgonnettes. Le but étant de piquer une voiture et de rouler le plus longtemps possible sans vous faire takedown pour faire des points. Vous pouvez aussi jouer le frag et juste faire du takedown pour faire des points. C’est complétement Independence Day, c’est Baghdâd dans ton slip ou ce que vous voulez. Vous avez des hélicos, du RPG, du C4, des lance-grenades ou même encore des charges de sabotage. Ça explose de partout, tout le monde se rentre dedans, tout le monde meurt c’est violent, c’est ça qu’on aime !

Crosshair ou Contrat : Ce mode de jeu se déroule en 8 rounds voire 9 ca dépend des scores. 4 round par équipe. Le concept est assez original, chaque joueur possède une seule vie unique dans le round comme dans Counter Strike. Avant chaque round, un VIP est désigné dans l’équipe des Cops, le but étant de l’escorter vers un point donné. Si, tous les joueurs meurent : fin de partie. Si le VIP meurt et que les autres joueurs sont quand même en vie, fin de partie.

Rescue ou Sauvetage : Ce mode est un peu similaire au le précédent sauf qu’à la place d’un VIP vous avez des otages à récupérer dans une maison et àramener à un point d’extraction.

5 nouveaux modes qui nous changent clairement de ce dont on a l’habitude de jouer sur BF4/3.

Un autre grand changement sur ce Hardline : la gestion des armes. Contrairement à BF4, vous n’acquérez plus les armes en fonction des frags que vous faites dans chaque classe. Maintenant, lorsque vous faites un kill, vous obtenez des $. Lorsque vous jouez l’objectif vous obtenez également des points convertis en $. Toute action susceptible de rapporter des points vous donne des $. Avec ces $ vous achetez vos armes, vos accessoires d’armes, certains camouflages et les gadgets. Ce qu’il faut savoir c’est que les accessoires d’arme se débloquent toujours avec les frags fait avec cette même arme (Ex: 50 kill au sniper pour débloquer tous les accessoires, incluant visée laser, manœuvre rectiligne etc…)

90 % des armes achetables sont uniques à la classe et la faction. C’est-à-dire qu’une arme achetée en tant que Cops, n’est pas disponible pour les Criminals. Il existe bien un équivalent mais il faut le racheter, lui et tous ses accessoires. Seuls les gadgets sont inter-faction.

Ça peut vous paraitre insurmontable mais contrairement à ce que vous pouvez penser, l’argent s’acquiert facilement et on se retrouve vite avec un tas de fric à plus savoir qu’en faire. Du coup on achète tout.

On regrettera cependant le petit nombre d’armes. Contrairement à ses confrères, Hardline possède 3 fois moins d’armes. c’est un peu frustrant même si les principales sont présentes. On oublie les RPG/SMAW et les LMG (Light Machine Gun), carrément supprimées de l’inventaire. MAIS, parce qu’il y a toujours un « mais », elles restent disponibles sur la map. Pour le reste on a le choix entre 2/3 armes max par catégorie.

Les classes sont globalement les mêmes que dans les précédents opus avec chacune leur gameplay et leurs armes/gadgets respectifs.

En Résumé

En bref Battlefield Hardline est un tout nouveau jeu et pas juste un reboot/remake des opus précédents qui mérite qu’on s’attarde dessus. Comme on s’y attendait, le solo est plutôt décevant et on est content de se libérer de la frustration de ce mode pour tout faire exploser en multi ! Ceux qui cherchent un BF4 like vont être déçus car sur ce nouvel opus, Visceral Games a tout changé : la gestion des armes, les modes, le gameplay… Hardline est axé principalement sur le TEAMPLAY. Si vous êtes un solitaire ne vivant que pour le frag, vous serez vite frustré, car jouer l’objectif et faire du teamplay rapporte largement plus d’argent et de points que de la jouer solo (je sais ce que je dis, je joue sniper, 🙁 ).

Pour un jeu qui vient de sortir, il est très réussi. J’ai constaté peu de bugs même si ce Hardline mérite d’être peaufiné, notamment au niveau des spawns en TDM… Mon Dieu, c’est une horreur. Visceral Games doit absolument fixer ça. Sur certaines maps, les randoms spawn sont tellement « insane » que vous survivrez 3 secondes maximum. On regrettera aussi le changement du mode hardcore : Contrairement à BF3/4, celui de Hardline est plus classique… Sauf qu’au lieu d’avoir 60% de HP comme dans tout mode hardcore qui se respecte, nous avons carrément 100% de nos points de vie ici. En gros, il vous faudra 4 chargeurs pour tuer un mec. C’est décevant et toute la communauté rage un peu là-dessus. Du moins ceux qui aimaient le hardcore traditionnel.

Mais ne vous en faites pas, nous avons trouvé une parade. Je dis nous, car je fais partie de ceux qui ont loué un serveur Battlefield pour la jouer à leur sauce. Le concept est simple, vous mettez un preset Hardcore offficiel sur votre serveur et vous changez les valeurs de ce que vous voulez. Le seul problème avec ça c’est que votre serveur n’est plus catalogué comme « Hardcore » dans Battlelog mais en tant que « Custom ».

On espère néanmoins que les développeurs écouteront la communauté et remettra les vraies valeurs du hardcore.

Si jamais vous avez envie de tester ce jeu fort sympathique vous pouvez venir sur mon serveur. Du fun, des frags, des français sympas et pas mal de modes mix sur toutes les map et bien entendu du vrai hardcore à 60%.

Lien du serveur

Enfin, pour la sortie de BFH j’ai créé une team « BOOM » qui regroupe les joueurs sympathiques que j’ai croisé jusqu’à présent.

Il y a aussi un Teamspeak à disposition pour ceux qui veulent se faire des missions commandos etc…

Lien de la team BOOM sur Battelog.

Lien de mon profil sur Battlelog.

2 COMMENTS

  1. En voila un test bien complet 🙂

    Je ne me suis pas encore penché sur le jeu mais seulement sur la bêta dont j’ai aimé la nervosité.

    Par contre je suis curieux de voir les serveurs et la communauté autour. Je trouve qu’il est vite passé inaperçu non?

    • Merci Ludo 🙂

      En ce qui est des serveurs et de la communauté.. Comme je le dis vers la fin du test, le réel problème c’est le Hardcore. Ils ont fait nimp avec le fake hardcore à 100% du coup.. Tous les vétérans de bf4/3 sont aigris.. De ce que j’ai lu sur les forums US, c’est un vrai problème et certains n’ont pas acheté ou continué le jeu juste à cause de ce paramétrage en 100%. C’est quand même très chiant et j’avoue que s’il n’y avait pas quelques serveurs qui proposeraient du vrai hardcore à 60% .. je ne pense pas que j’aurai continué sur BFH. Le jeu est riche et les modes de jeu sont innovants, mais ce coup d’hardcore à 100% c’est clairement de l’anti-jeu.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :