Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une Actualités PC Windows PlayStation 4 (Pro) Xbox One (X)

Projet : Windwalkers

Une fois n’est pas coutume, je me permets un point rapide sur un jeu qui termine sa campagne Kickstarter dans quelques heures. J’aurais effectivement du vous en parler avant mais je ne l’ai découvert que tardivement. j’en suis le premier désolé, car ce projet aurait mérité encore plus de soutien.
Il s’agit d’un ensemble de créations cross média de la part de Forge Animation, nommé Windwalkers.

Un art prometteur de la Horde
Un art prometteur de la Horde

Comme son nom l’indique (vaguement), il s’agit de la création d’un film d’animation, d’un jeu et de 3 BD, le tout basé sur le livre (dans ma bibli « culte ») La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio. Ce monsieur a participé entre autres à l’aventure Remember Me avec le studio Dontnod. Cet ouvrage est l’un des chefs-d’oeuvre de la SF française et raconte l’histoire de la Horde, qui remonte le monde à contre-vent pour découvrir l’origine de celui-ci. Cette Horde est composée de 23 personnages, chacun avec ses spécificités et caractère lié à leur fonction unique et un aspect du vent. La narration est effectuée en alternance depuis le point de vue des différents membres, avec un style propre et reconnaissable, pour détailler leur progression vers l’extrême-amont et la source du vent, de plus en plus puissant et meurtrier au fur et à mesure de leur avancée.

Pourquoi faire un article sur un énième jeu kickstarté, me direz-vous? Pour de multiples bonnes raisons:
– Car l’idée de base provient d’un des livres de SF les plus intéressants et innovants de ces dernières années (rien d’équivalent depuis sa sortie il y a 10 ans).
– Car le livre est autant basé sur le mouvement et l’énergie que sur la narration à proprement parler, et que le jeu a un vrai enjeu pour retranscrire ces sensations uniques.
– Car le studio français à l’origine, Forge Animation, propose un projet multiple avec un jeu certes, mais aussi un film d’animation, une BD, un manga et un comics.
– Car les quelques visuels du jeu fournis (voir vidéo ci-après) me donnent un espoir énorme sur la qualité finale et l’innovation du titre en développement.
– Car quand on voit la liste de personnes participant ça fait rêver : George Hull (Cloud Atlas, Matrix…), Oscar Chichoni (The Hobbit…), Yoshitaka Amano (Final Fantasy), Frédérique Perrin (La belle et la bête…), Kōji Morimoto (Animatrix), Kusanagi (Detective Conan) etc. pour le design, Alain Damasio et Iris Yamashita (Lettres d’Iwo Jima) pour l’écriture…

La page kickstarter présente les objectifs et ambitions du studio. Leur vidéo n’est pas très généreuse en images du jeu, mais rassure sur le respect de l’univers et sur l’envie des créateurs de proposer un univers cross média cohérent avec son lot de nouveautés. Je vous laisse juger par vous-même, et ça vaut vraiment le coup de rester devant malgré sa durée:

La campagne Kickstarter est un échec, mais le projet n’est pas abandonné pour autant (les créateurs ayant prévenu que le projet était bien avancé déjà et que la campagne de crowfounding avait pour but de faire avancer l’ensemble et de créer une certaine communauté autour du jeu et autres médias en cours de création. Le jeu a tout de même réussi à attirer 1260 backers et bientôt 123000$ (soit environ 30% du montant espéré).

Designs préparatoires windwalkers
Designs préparatoires windwalkers

Il est légitime de penser que la non traduction du roman en anglais a ralenti la levée de fonds, tout comme l’ampleur du projet (qui fait craindre qu’à vouloir trop en faire rien ne sera produit). Mais le studio s’est entouré de grands noms du design et le projet poursuit son cours. Il faudra donc rester alerte sur de prochaines nouvelles de Windwalkers, et si possible que la communauté de joueurs se réunissent derrière pour le faire aboutir. Cela ne veut pas forcément dire « investir financièrement », mais en parler autour de soi, suivre son actualité de loin (j’essaierai de donner des news autant que possible) pour prouver à tous que l’idée peut aboutir à un produit intéressant et que l’attente autour du jeu est réelle. Elle l’est en tout cas de mon côté, et même si on ne verra pas le bout de la Horde avant 2016… I can’t wait !

Le jeu est attendu sur PC, XBox One et Playstation 4; la BD/Comics/Manga en numérique et impression papier dans toutes les bonnes boucheries.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :