[Test] Hyperdimension Neptunia Re;Birth 2 Sisters Generation

ReBirth2_Cover

Le 6 février est sorti (en boîte) Hyperdimension Neptunia Re;Birth 2 Sisters Generation, le remake PlayStation Vita du jeu Hyperdimension Neptunia Mk2 sorti il y a quelques années sur PlayStation 3. Le remake du premier (Hyperdimension Neptunia Re:Birth 1)  est également disponible sur la portable de Sony et est sorti le 28 Janvier sur Steam. Comme le précédent, le jeu est uniquement en anglais, mais assez simple à comprendre, bourré d’humour et toujours aussi plein de références à l’industrie. La formule de Rebirth est reprise et améliorée, et ça fonctionne très bien !

ReBirth2_Story

Scénario

Cela fait trois ans que les Déesses ont disparu. Après un terrible combat contre Arfoire, l’auto proclamée déesse, les CPU n’ont plus donné de nouvelles. IF et Compa partent donc les chercher, s’inquiétant de leur longue absence. Elles retrouvent toutes les déesses attachées, continuellement vidées de leur pouvoir par d’étranges tentacules. Grâce à un Sharicite qu’Histoire (l’Oracle de Planeptune) a créé, Compa réussi à libérer Nepgear, la petite sœur de Neptune. Evidemment, un boss immense est là pour garder les prisonnières, mais Nepgear, Compa et IF ne sont pas assez puissantes pour le vaincre. Elles utilisent donc la puissance restante du Sharicite pour l’aveugler et s’échapper, laissant sur place les quatre Déesses principales.

Et c’est là que vous prenez la main. Nepgear devra parcourir le monde de Gamindustri afin de récolter le pouvoir des mascottes de chaque région et obtenir la force de combattre ceux qui détiennent les déesses. Au cours de son périple, elle rencontrera Uni, la petite sœur de Noire ; Ram et Rom, les sœurs jumelles de Blanc ; et des alliés tels que 5pb la chanteuse, Broccoli une loli mystérieuse ou encore Falcom. Au fil de l’aventure, vous rencontrerez évidemment différents ennemis qui vous mettrons des bâtons dans les roues.

Evidemment, le jeu à beaucoup de texte, comme de nombreux RPG. Avec un aspect Visual Novel très propre, des dessins toujours aussi beaux et des arrières plans plus variés, le jeu est à la hauteur de son prédécesseur.

Gameplay

Je vais ici me répéter un peu par rapport à mon test de Hyperdimension Neptunia Re;Birth 1 car peu de choses ont changé.

Exploration

ReBirth2_Exploration

On traverse toujours la carte pour aller à différents endroits (donjons) et y accomplir quêtes aussi bien principales que secondaires. Dans les villes, de nombreux événements seront disponibles, des échoppes vous permettront de faire des achats et la guilde vous donnera de nouvelles quêtes. La gravure de données, permettant d’améliorer les caractéristiques de vos personnages est toujours disponible à cet endroit également. De plus, le nouveau mini-jeu avec Stella l’exploratrice est également accessible depuis les villes.

Lorsque vous êtes dans les donjons, le déplacement est classique et à la troisième personne. Les monstres apparents peuvent être attaqués de manière préventive pour prendre l’avantage dans le combat, ou, si vous avez créé le plan et qu’ils sont trop faibles, les détruire.

Combat :

ReBirth2_Battle

Ici aussi, ça change peu de Re:Birth. Toujours le système de Hyperdimension Neptunia Victory, vous permettant de mettre en place vos propres combos et de lancer vos différentes capacités spéciales.

Placés dans une arène, vos personnages pourront se déplacer librement dans un cercle définit. Leurs attaques sont elles aussi soumises à des limitations et il faudra faire attention à votre placement si vous désirez tirer parti le mieux possible de votre puissance de feu. Les ennemis aussi ayant différentes aires d’attaque, à vous de faire attention de ne pas trop paquer les jeunes filles.

Il vous faudra donc gérer votre barre de vie et de mana, en plus de la barre EXE (qui fait son retour) afin de détruire les ennemis de GameIndustri. Cette dernière se remplit au fil des combats, à chaque fois que vous infligez ou recevez des dégâts. Elle contient plusieurs niveaux (le maximum évoluant avec votre avancée dans l’histoire) et lorsque le premier est atteint, vous aurez accès à des attaques bonus. Cependant, chaque changement de carte/donjon fera redémarrer la barre au niveau 0. Des attaques féroces utiliseront également les niveaux de barres, sacrifiant la ressource durement gagnée contre une force dévastatrice.

Le Donjon de Stella :

ReBirth2_StellaDungeon

Nouveauté, Stella est une petite jeune fille qui pourra aller explorer des donjons en temps réel.

Vous pourrez choisir son équipement, sa destination et pendant combien de temps elle partira. Evidemment, les donjons seront de plus en plus difficiles à traverser et il vous faudra farmer pour terminer les derniers. Pendant que vous avancerez dans l’histoire, Stella, elle explorera des grottes froides afin de ramener de l’équipement, aussi bien pour vous que pour elle.

Il ne faudra pas négliger cet aspect du jeu car certains équipements ne sont obtenables que grâce à cela. Pensez donc à l’équiper et la faire partir à l’aventure avant de commencer à lire une scène de dialogue, cela vous fera gagner du temps. Et cela fonctionne aussi quand votre Playstation Vita est en veille !

Et par rapport à l’original ?

Comme pour Re:Birth, les changements apportés au jeu sont tellement immenses qu’il en serait presque tout nouveau. La façon de gérer ses personnages, l’amélioration de gameplay et les changements (même infimes) de l’histoire méritent à eux seuls de prendre le jeu.

Ajoutez à cela les  nombreux personnages secondaires supplémentaires, le système Remake (déjà vu dans Re;Birth) et le donjon de Stella, et vous serez comblé, surtout si vous voulez le platine. J’estime d’ailleurs son obtention à une bonne centaine d’heures. Le New Game + débloque de nouveaux donjons et Idea Factory nous sortira sûrement certains des DLC actuellement disponibles au Japon. N’oublions pas également que le jeu a plusieurs fins. A vous donc de toutes les voir pour vous rendre compte de l’effet que vous avez eu sur le monde.

ReBirth2_Conclusion

Conclusion

Hyperdimension Neptunia Re;Birth 2 Sisters Generation est bon, très bon. On y retrouve toutes les bonnes idées du jeu original avec de nombreuses améliorations. Au niveau des graphismes notamment, et lors des dialogues, les modèles 3D ont été remplacés par des modèles 2D bien plus beaux. Les musiques et environnements sont plus variés, la durée de vie plus longue, l’humour présent.

On pourrait se plaindre que Compile Heart se soit cantonné à réutiliser certains ennemis et environnements du premier Re;Birth, mais devant le nombre de nouveautés que le jeu nous offre, cela est vite oublié. La difficulté est toujours modulable grâce au système Remake et les personnages additionnels bien inclus dans l’histoire.

Si vous aimez votre Playstation Vita, et que vous aimez les Jeux de Rôle japonais, foncez. Si vous n’avez pas fait le premier, prenez-le avec et jouez-y avant.

Les autres jeux de la série ne tarderont pas à arriver sur nos territoires, sachez-le, car Idea Factory International a décidé de faire plaisir à ses fans et annonce sans cesse de nouvelles localisations. Hyperdevotion Noire: Godess Black Heart (un Strategy RPG), sort le 27 Février en boite (puis demat’) sur Playstation Vita et Hyperdimension Neptunia U: Action Unleashed (un Hack’n’Slash) sortira au Printemps 2015 en boîte et demat’. Le 12 Janvier, Idea Factory International a également annoncé l’arrivée de Hyperdimension Neptunia Re;Birth 3 V Generation pour l’ Été 2015 en Europe (boite et démat’).

Le jeu a été testé sur une version dématérialisée du PSN EU qui nous a été fournie par Idea Factory International.

avatar Publié par le 10 février 2015. Classé dans à la une, PlayStation Vita, Tests et Avis. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*