Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une PlayStation 4 (Pro) Tests et Avis Xbox One (X)

[Test] Lords of the Fallen

LOTF_Media_11

Vous aimez les jeux dans lesquels mourir fait partie de l’apprentissage ? Dark Souls, Super Meat Boy et The Binding of Isaac font partie de vos petits chouchous ? Vous attendez avec impatience d’être tué en boucle dans les sombres rues de BloodBorne ? Pourquoi ne pas laisser sa chance à Lords of the Fallen alors ? Développé par CI Games et Deck13 Interactive, édité par Square-Enix, le jeu est sorti le 31 Octobre 2014 sur Xbox One et Playstation 4 et je pense qu’il mérite qu’on s’y penche.

Scénario

Dans un univers médiéval fantastique très inspiré des pays nordiques, nous suivons Harkyn, ancien prisonnier qui a été puni pour de nombreux crimes. Des inscriptions sur son visage sont là pour que toute sa vie, il se souvienne de ce qu’il a fait.
Le monde est déchiré par une guerre entre les Humains et les Rhogars, démons venus d’un autre monde. Ces derniers sont menés à la bataille par des Lords, responsable de l’extermination des hommes dans le monde. Ils sont puissants, sans pitié et prêts à tout pour éradiquer le monde de notre race.

On en sait très peu sur notre passé, aussi peu que sur le monde d’ailleurs. Mais les avancées dans l’histoire nous éclairerons. En plus de cela, afin d’enrichir le background, on pourra ramasser des parchemins qui nous donnerons des informations sur le monde et les agissements des différents protagonistes.

Alors qu’on commence en nous présentant les hommes comme le bien et les Rhogars comme le mal, le jeu nous fera le plaisir de mélanger tout cela afin que tout soit gris. Oui, il y a des gentils et des méchants, mais ce sera à vous de faire la part des choses dans l’histoire et de décider qui est le vrai grand méchant du jeu.

 

LOTF_Media_64

Gameplay

Dans le pur style action-RPG, vous pourrez en partie créer votre personnage. La liste de choix est cependant restreinte : Guerrier, Clerc et Voleur influenceront vos possibilités de sorts. Cela changera également votre équipement de départ, mais rien n’est fixé. Le système d’expérience vous permettra en effet de distribuer vos points comme vous le désirez. Avoir beaucoup de vie ou taper fort, être agile ou faire beaucoup de dégâts avec vos sorts, c’est vous qui voyez. D’ailleurs, c’est de la même façon que vous ferez évoluer les quatre sorts disponibles à chaque classe également. Trois niveaux sont disponibles pour chaque, augmentant leur durées ou leurs dégâts.

Vous avez votre Harkyn, maintenant, il est temps de poutrer du démon. Chaque arme peut être portée à deux mains ou avec un bouclier. Un certain montant de caractéristique peut cependant être nécessaire pour la manier correctement. Avec les gâchettes gauche, vous gérez votre défense : LT/L2 pour un coup de bouclier ou de pied, LB/L1 pour bloquer ou parer. Du côté droit, c’est l’attaque : RT/R2 lancera une attaque lourde alors que RB/R1 effectuera des attaques légères mais tout de même dévastatrices. En plus de cela, un gantelet est disponible assez rapidement dans le jeu afin de vous permettre de tirer à distance en utilisant votre mana. Pour le reste des actions, chaque bouton est utilisé de deux façons, d’un tapotement ou maintenu. A ou la croix permet d’esquiver et courir, B ou le rond permet de changer de sort et de les utiliser, X ou le carré de faire la même chose avec les objets et Y ou triangle permet de changer de posture (Arme+Bouclier, Arme à deux mains, Arme+Gantelet).

Avec ça, vous êtes parés. On tue quelques ennemis, on explore les couloirs et paf, une bestiole nous tombe sur le coin de l’œil et nous tue. Pas grave, le jeu est parsemé de checkpoint qui régénèrent votre vie et vos potions, en plus de permettre d’attribuer ses XP. Mais comme dans les Souls, il sera nécessaire de retrouver votre cadavre, au milieu des ennemis qui sont réapparus, si vous voulez récupérer votre expérience non utilisée, et une seconde mort sans avoir récupéré son corps signifie la perte de cette réserve. Sachez-le, le bestiaire est violent, il sera courant d’en prendre plein la tête et de devoir vous soigner à coup de potions. On trouve d’ailleurs des fioles vides qui permettent d’agrandir notre stock, et heureusement quand on voit certains affrontements.

C’est les boss qui vous donneront le plus de problèmes. Longs, difficiles, éreintants, avec peu d’ouvertures, ceux-là vous fatigueront rapidement. D’ailleurs, leur barre de vie vous indiquera les différents changements de phases qu’ils peuvent avoir. Evidemment, plus on les abime, plus ils seront vicieux. Un système de ciblage rend la chose cependant plus supportable, pas besoin de forcément maintenir la caméra sur le boss de nous-même. Mais tout de même, certains boss sont tellement costaux qu’il ne prendront pas de dégâts avec de simples coups, à moins que vous n’ayez déclenché leur point faible. En effet, chaque arène est à la fois l’abri et la perte des différents Lords. Chacun d’eux à une faiblesse qu’il vous faudra trouver et surtout exploiter correctement afin de lui faire une grosse entaille dans sa barre de vie. Car celle-ci descend lentement, très lentement.

De nombreuses armes et armures seront à trouver, et pour les porter vous devrez gérer le poids sur votre dos. Pour augmenter ce poids maximal, vous devrez augmenter certaines caractéristiques. Très importante, votre gestion déterminera votre vitesse d’esquive et de déplacement, en plus de la vitesse à laquelle votre barre d’endurance descendra en utilisant votre arme ou bouclier. Pour ce qui est de la magie, elle est utilisée aussi bien par vos sorts que votre gantelet, entrainant là aussi une gestion. Cela peut parfois devenir très stressant quand on est trop proche d’un boss et qu’il ne nous reste plus assez d’endurance pour fuir ou esquiver. Heureusement, des objets aident et permettent d’augmenter votre résistance aux éléments ou bien de régénérer une de ces deux jauges.

LOTF_Media_2

Level Design

Si vous êtes amateur de Souls, vous le savez, le level design est important. Ici, tout est plus ou moins relié. Chaque partie de la carte est accessible par plusieurs points d’accès et vous permettra de prendre des raccourcis pour aller d’un endroit à un autre. Dans chaque zone, vous trouverez également de gros cristaux rouges, vous permettant de vous régénérer, de remplir vos potions (à hauteur de trois par checkpoint) et de dépenser votre XP.

Il y a de nombreux secrets dans les différentes zones du jeu. Que ce soit des coffres, des passages ou des parchemins, il vous faudra un œil averti pour tout découvrir. A vous également de voir si vous pouvez vous débarrasser rapidement d’un ennemi en le lançant dans le vide. Malheureusement, cela n’est pas possible avec les boss, à croire qu’il ont vu des speedruns des Souls.

Il est dommage par contre de rester dans des environnements assez semblables, sombres et gris. Certes, nous nous trouvons principalement dans un monastère de type médiéval et ses alentours mais il aurait été agréable de voir un peu plus de verdure ou de chaleur dans les couleurs au milieu de la neige.

LOTF_Media_10

Conclusion

Avec une bande-son assez peu mémorable et des graphismes magnifiques, la direction artistique laisse une bonne impression. Les bruitages sont fameux et jouer avec un Home-Cinéma permettra d’identifier l’origine des sons afin de mieux anticiper l’apparition de certains ennemis. Je n’ai eu aucune baisse de framerate et seulement un plantage dans mes vingt heures de jeu. Cela rentre un peu en contradiction avec ce que j’ai pu lire autour de moi mais soit, cela peut apparemment arriver. D’ailleurs, depuis, plusieurs patchs sont sortis pour corriger les problèmes possibles et un premier DLC ajoutant environ deux heures de jeu a été annoncé.

Lords of the Fallen est un bon jeu, y jouer m’a donné envie de m’y replonger pour plusieurs parties, avec les différents types de personnages. Le mode histoire prend une bonne vingtaine d’heure, et le new game + amène une difficulté plus grande et vous permet de continuer de faire évoluer votre personnage. Un peu de grinding est parfois nécessaire pour passer plus facilement un boss mais un bon joueur de Souls n’aura, je pense, pas de mal à passer les endroits où j’ai eu des difficultés. D’ailleurs, une bonne partie des runners des différents Souls sont passés sur le jeu. Si vous souhaitez patienter en attendant Bloodborne, foncez, car c’est du bon. Pour ceux qui veulent entrer dans le monde des Action-RPG avec de nombreuses morts au rendez-vous et sur new-gen, c’est également un bon commencement. Cependant, si la mort vous effraie et que vous n’aimez pas chercher comment tuer un boss, évitez, ou alors, préparez-vous à faire de l’experience en masse pour ne plus avoir de problèmes. C’est dommage de passer à côté mais certains passages pourraient vous frustrer.

Lords of the Fallen a été testé sur une version nord-américaine, avec une version louée par mes soins.

1 COMMENTS

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :