Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une PC Windows Steam Tests et Avis

[Avis] Roller Coaster Tycoon 3

Roller Coaster Tycoon 3 est un jeu développé par Frontier Developments sorti initialement en 2004. Il s’agit d’un jeu de simulation de gestion et construction de parc d’attraction.  Ce studio n’a plus rien à prouver en la matière : après Roller Coaster Tycoon et Zoo Tycoon, ils ont su se moderniser avec Planet Coaster et Planet Zoo, mais ils sont aussi à l’origine de DisneyLand Adventures ou encore Jurassic World Evolution. Deux extensions de ce troisième volet RCT sont sortis un peu plus tard, en 2005. Et aujourd’hui, RCT3, le mythique, revient en proposant une édition complète (incluant les 2 DLC, donc), disponible sur Nintendo Switch et sur PC.

Ça va être tout noir

C’est avec un peu de retard (pardon), que je redécouvre Roller Coaster Tycoon 3, car il est disponible depuis septembre 2020. On ne pouvait pas le prévoir, mais entre le couvre-feu et le confinement, finalement, le seul parc d’attraction accessible et ouvert c’est : le vôtre.

Alors, je redécouvre, oui, car il y a 16 ans (j’avais 12 ans), j’ai déjà profité de ce jeu pour construire mes manèges les plus fous, mais je n’avais plus aucune idée de comment y jouer (et oui, y’a des choses qu’on oublie, pas comme le vélo). 

En lançant le jeu, je me retrouve face à un menu que j’ai presque envie de qualifier de “rétro”, mais c’est ce qui fait tout le charme et la nostalgie.

Quatre modes de jeu sont disponibles : Didacticiel, Carrière, Bac à sable et Personnalisation de scénario.

Prise d’une très grande confiance en moi, je décide de squeezer le mode didacticiel et de me lancer directement dans un scénario.

Les scénarii sont très classiques, accueillir tant de visiteurs, avoir un parc à telle valeur, obtenir x manèges, etc. Rien de fou à première vue, mais suffisant pour donner envie d’avancer et de gérer au mieux son parc. (Notons ici que le mode personnalisation de scénario permet de se créer plus de challenge).

Il est donc question de gestion, savoir satisfaire les visiteurs tout en réussissant à augmenter ses revenus pour rembourser les prêts ou acheter de nouveaux manèges, ou point d’intérêt (WC, restaurants, décors, etc), et en payant ses employés…

Revenons dans le vif du sujet, pendant que j’essayais tant bien que mal de construire mon manège de la mort qui tue :

Il s’est mis à faire nuit, et j’avais oublié que le concept nuit/jour existait dans RCT, et je suis fan! De manière générale, j’aime bien quand y’a une notion de temps dans les jeux, et pour un parc d’attraction avec des objectifs annuels, le temps qui passe sans jamais faire nuit, ce n’est pas vraiment crédible… 

Et ça permet de voir tout de suite qu’il faut…par exemple…mettre des éclairages pour que les visiteurs y voient (et nous aussi, d’ailleurs, pas facile de construire un manège quand il fait tout noir, logique). Et puis, en tant que cliente de parc d’attraction, je pense que certaines activités doivent être encore mieux de nuit que de jour. (Mais c’est peut être parce qu’il y a encore Halloween dans l’air).

Le mode construction est si complet que j’ai finalement décidé de faire quelques sessions de didacticiel pour me remettre en selle. Au début, ce n’est pas très intuitif, beaucoup de clics dans des menus pour arriver à ses fins, mais finalement avec un peu d’entraînement, ce n’est pas si difficile à prendre en main. J’ai pris ça plutôt comme un logiciel (de construction 3D par exemple) que comme un jeu, et tout allait beaucoup mieux.

Teste moi (déteste moi)

Autant le mode scénario satisfait une de mes grandes passions : les jeux de gestions, autant pour ce RCT, j’ai voulu passer le maximum de temps dans la création de montagnes russes

Et, comme d’habitude, je ne suis pas très douée, mais finalement c’est en échouant qu’on devient meilleur. Non ? 

Ne négligez pas l’importance du mode test de vos attractions, surtout si c’est une attraction homemade. Même si le grand huit à l’air sensationnel, s’il ne fonctionne pas, les visiteurs ne seront pas vraiment conquis. Exemple, le train n’arrive pas à monter en haut de la première côte, parce que vous auriez, par hasard, oublié d’installer une crémaillère, et qu’il se retrouverait à revenir au point de départ en marche arrière. Ceci est une hypothèse complètement sortie de mon imagination, croyez moi. 

Et ce qui est encore plus chouette, c’est la caméra embarquée (CoasterCam) qui permet de tester votre manège, comme si vous y étiez !

Youhoooouhoooou !!! Sans les maaaaaiiins !!!

Une seule précision, si vous voulez tester un manège en cours de construction, vous risquez de faire un vol plané directement dans le décor.

(On peut voir par le nombre de sièges au sol, que j’ai quand même fait quelques essais ratés 🙁 ).

Le mode test vous permettra par ailleurs d’avoir une idée de comment sera reçu votre manège, s’il est suffisamment excitant, s’il ne donne pas trop la nausée. Quoi de plus frustrant que de passer des heures à concevoir le manège parfait, sorti de votre meilleure imagination, pour réaliser qu’en fait il est super vomitif et absolument pas divertissant ? Encore une fois ceci est une hypothèse complètement fictive.

Ces indications vous permettront d’ajuster l’environnement alentour, peut être construire quelques toilettes à la sortie d’un manège qui secoue un peu ?

Ou bien simplement permettre aux visiteurs d’avoir accès à des manèges très excitants, et d’autres plus calmes, comme pour beaucoup de choses, il faut un peu de tout pour satisfaire tout le monde

A l’eau, oui ?

Les montagnes russes ne m’ayant pas vraiment réussi, je me suis penchée sur d’autres types d’attractions. Finalement, si j’étais dans ce parc, de quoi aurais-je envie après plusieurs grands huit ? Me baigner ! Oui ! Il est possible d’ajouter une piscine dans votre parc, avec option piscine à vagues, plongeoirs, etc, de quoi satisfaire toute la famille ! Pour être honnête, ce fut l’attraction qui a eu le plus de succès dans mon parc, mais je refuse de croire que c’est parce que je suis mauvaise, c’est juste que… tout le monde aime se baigner !

Et pour rester dans le thème, j’ai commencé à me familiariser avec d’autres attractions aquatiques avant de me lancer dans un scénario du DLC spécialisé Délires aquatiques” .

On trouve de tout, pédalos, windsurf, canoë, vraiment de quoi rendre tous ses rêves réalité !

Délires aquatiques”  propose encore plus d’attractions dans et avec de l’eau, ainsi que des éléments de décors spécialisés. Pour ceux qui ont une éternelle âme de poisson (et je ne parle pas d’astrologie), c’est le DLC idéal pour un parc à thème personnalisé !

Le mode bac à sable permet de s’affranchir des limites pécuniaires pour repousser encore plus les barrières de l’imagination.

Pour ceux qui ont une éternelle âme d’un autre animal, ça arrive : le deuxième DLC, “Distractions Sauvages” est fait pour vous !

Fini le monoxyde de dihydrogène (H₂0, pour ceux qui n’ont pas suivi en chimie) et place aux balades à dos d’éléphants, aux safaris grandeur nature et autres folies “sauvages”.

Ce DLC permet de créer un parc hybride zoo-attraction sans marcher sur les platebandes de Zoo Tycoon et en gardant toujours l’esprit Roller Coaster.

En Bref

Sur PC, le jeu est un peu difficile à prendre en main sans rejouer les didacticiels, reste à voir la maniabilité sur Nintendo Switch. Mais pour ceux, qui, comme moi, ont un très bon souvenir de la saga RCT sur le vieux Windows familial, il sera très facile de replonger dedans. Les possibilités sont quasi infinies, couleurs, formes, sous terre, sur terre, pour faire vivre le parc qui rendra fous vos visiteurs (et par “fous” je veux dire “qui poussera vos visiteurs à vous donner beaucoup d’argent). Parc propre, boutiques, (faire payer l’accès aux WC), restaurant, tout est bon pour dépenser et passer du temps dans votre parc !

Après seulement quelques heures de jeu, j’ai du mal à me concentrer sur un seul parc, j’ai envie d’essayer tous les DLCs, de construire plein de manèges et de débloquer des nouveaux items ! Si vous êtes plus assidu que moi, ce jeu vous fera passer un très bon confinement !

Et même si on peut regretter les graphismes un peu vieillot (en même temps, c’est une réédition, what did you expect ?), quoi de plus plaisant qu’une mascotte qui danse pour amuser vos visiteurs ? 

(note à moi même, mettre plus de poubelles dans ce parc !)

Test réalisé à partir d’une version PC, Steam, fournie par l’agence Warning Up.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :