Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une PlayStation 3 PlayStation 4 (Pro) Tests et Avis Xbox 360 Xbox One (X)

L’avis/test d’ico : Destiny

Destiny - Logo

Destiny est un jeu que vous devez forcément connaître du fait de son matraquage médiatique ! Une bonne partie de son budget de 500 millions de dollars a dû y être consacré. Bungie (édité par Activision) a d’ailleurs déjà rentabilisé son jeu en quelques jours à peine. Après avoir enchanté les joueurs Xbox avec sa trilogie HALO (et son prequel HALO Reach), le studio de Bellevue nous revient avec un nouveau FPS, multi-plateforme cette fois-ci (PlayStation 3, Xbox 360, PlayStation 4, Xbox One) et un monde ouvert, massivement multijoueurs.

Destiny - Classes

.

Destiny’s Child!

 

Testé sur PS4
Testé sur PS4

Comme diraient Beyoncé et son groupe, « We are survivors » ! (Oui je sais, c’est nul mais ça me fait rire !) La Terre est en ruine après l’arrivée dans notre système solaire de méchants Aliens qui ont tout pété ! Les humains survivent comme ils le peuvent en attendant là ou les personnes qui les guideront vers la victoire finale.

Retour dans le passé. Les hommes mettent le pied sur Mars pour la première fois. Ils commencent alors une marche périlleuse sur le sol martien et se retrouvent face à une sphère immense nommée « le Voyageur » qui changera à jamais le destin de l’humanité. Grâce à lui, la durée de vie est multipliée par trois et la colonisation des autres planètes du système solaire devient possible et « facile ». Cet Âge d’Or miraculeux nous poussa à l’expansion mais ce fameux « Voyageur » était pourchassé. Il était traqué depuis la nuit des temps et il ne nous en a rien dit, comme le fourbe qu’il est : ses ennemis nous balayèrent avec lui !

Le Cosmodrome
Le Cosmodrome

C’est après toutes ces péripéties que le joueur entre en scène, après avoir été miraculeusement ressuscité par un Spectre (petit truc volant pleins d’angles et qui donne des envies de meurtres à certains moments parce qu’il prend son temps pour déverrouiller les portes). Il voit en nous le Gardien qui sauvera l’humanité et il nous fait cavaler à travers le Cosmodrome en Russie pour échapper aux mains des « Déchus ». Direction la Tour, lieu de rassemblement des Gardiens où nous croiserons nos futurs allié(e)s.

FPS à la sauce MMO

Bungie s’essaye au jeu massivement multijoueurs tout en se servant de leurs acquis en matière de FPS (la saga Halo). Les sensations de jeu sont d’ailleurs exactement les mêmes que quand nous contrôlions Master Chief. Ce qui est un très bon point car c’est fluide et simple.

Au démarrage du jeu, nous avons le choix entre trois classes :

    • Le Titan, qui sera le joueur au corps à corps avec une grosse défense et qui pourra prendre « l’aggro » (attirer l’attention) des BOSS de fin de niveau avec des dégâts infligés plus lourds que les autres et une meilleure résistance. En MMO, il serait le TANK.
    • L’Arcaniste peut être assimilé au « mage » du groupe et qui fera des dégâts avec sa super attaque à distance, tout en se régénérant plus vite que les autres. Son point faible est la défense, ce qui en fait donc un excellent Support.
    • Enfin, le Chasseur sera le compromis entre les deux autres classes tout en étant plus agile. Il pourra du coup se balader un peu partout avec plus d’aisance et d’efficacité en effectuant des lancés de couteaux (par exemple). Cette classe est très confortable.

Une fois le choix de la classe effectué, choix définitif, il vous faudra choisir parmi les trois races disponibles (et le sexe) pour votre Gardien. Il y a bien évidemment l’humain mais aussi les éveillés, une race qui combat également les ténèbres et possédant des yeux sacrément gênant lorsqu’il faut se cacher dans le noir. Pour finir, il y a les Exos qui sont des robots doués d’une conscience et qui protégeaient les humains dans les temps anciens.

La personnalisation est très (trop) limitée… Il y a environ (pas envie de faire les comptes exacts mais ils sont peu nombreux) une dizaine de choix de visages, de coupes de cheveux, de couleurs de peau, de peintures ou de cicatrices. Autant vous le dire tout de suite, vous tomberez sur pas mal de jumeaux ou presque quand vous irez à la Tour.

Ico91 baby!
Ico91 baby!

Tu me donnes tes bottes?

Oh que non !! Vu que le jeu reprend les codes du MMO, le joueur devra s’équiper avec différentes pièces d’armures et trois armes mais il ne pourra en aucun cas les donner ou les échanger avec ses compères. Avoir une équipe ne sera donc pas un moyen d’avoir des loots (objets divers) qui ne servent plus aux autres. C’est bien dommage car le partage fait parti intégrante du côté communautaire dans ce style de jeu.

Il y a peu de chose à savoir car c’est relativement simple. L’équipement est composé du casque, des gantelets, de l’armure de torse, des bottes et du brassard/fanion/cape (selon les classes et qui ne sert qu’à avoir du style… En général). Chaque élément a une défense attitrée (plus elle est élevée et moins les dégâts sont censés vous faire de mal), ainsi que la possibilité d’avoir trois améliorations. La Force réduit le délai de récupération de l’attaque spéciale de mêlée. L’intelligence réduit le délai de récupération de la super charge (pouvoir destructeur du gardien). La discipline réduit le délai de récupération des grenades. Une fois passé le niveau 20, ce sera la lumière incrustée dans l’élément d’armure qui vous fera continuer à prendre des niveaux (jusqu’au lvl30 pour le moment). Chaque pièce prend de l’expérience et devient ainsi plus résistante. Elle développe aussi des améliorations particulières, comme l’augmentation de la capacité des chargeurs de revolvers (par exemple). Pour finir, les améliorations se font avec l’aide de Lumen (la monnaie locale) et de matériaux récoltés sur les différentes planètes. Cette collecte «obligatoire » est ennuyeuse à l’extrême et compliqué à réaliser, ça en devient un point négatif du jeu. Bref, choisissez bien ce qui correspond le mieux à votre style de jeu !

Pour les armes, il y a l’arme principale, l’arme secondaire et l’arme lourde. Le chiffre principal est cette fois l’attaque qui déterminera les dégâts que vous infligerez aux ennemis. Le reste est identique aux armures.

Les armures et armes ont un système de rareté qui finira vite par vous pourrir la vie après le level 20. Je n’ai vraiment pas compris leur délire avec ça… Je ne suis absolument pas fan ! Le blanc est la couleur de base, faible et banal. On essaye très vite d’avoir du matériel vert qui est « peu commun » mais que je loot tellement que j’en deviens fou… Les choses deviennent vraiment sérieuses avec le bleu « rare » qui est beaucoup plus dur à obtenir et qui permet d’avoir un peu de lumière (pour certains). Les légendaires (violet) sont si rare que ça devient vite désespérant… Jusqu’à présent un engramme violet à décrypter (Un marchand de la Tour est là pour ça) ne donnait pas forcément du violet au final (on se retrouve souvent avec du vert) mais une mise à jour va rectifier cette aberration. « Tu gagnes du violet, tu auras du violet au minimum! ».

.

Emballage aux petits oignons

En ce qui concerne les graphismes, ils ont fait un très beau travail. C’est sublime et j’ai pris un plaisir dingue à me balader pour la première fois dans chaque environnement. Les jeux de lumières, les couleurs, la profondeur de champs. Tout est beau. Sur ce point, nous sommes gâtés. La musique aussi est bien réalisée, épique même à certains moments.

Mars La Rouge, Territoire des Cabals : sacrément beau hein?
Mars La Rouge, Territoire des Cabals : sacrément beau hein?

Durée de vie

Le Spectre, petit prétentieux bavard qui nous accompagne, nous envoie en mission dans le système solaire. On commence par la Terre avec la Russie puis on s’éloigne en allant sur la Lune, sur Vénus et enfin sur Mars. Voilà c’est tout. On arrive vite au bout des missions. Serait-ce un caprice de ma part d’en demander plus ? Non, je ne pense pas car c’est le sentiment général des personnes avec qui j’ai joué. Chaque planète à une grande map et les missions utilisent des bouts de cette map en changeant de chemins ou de zone de combat. On repasse donc par les mêmes endroits, tout le temps. C’est (assez) malin de la part de Bungie mais au final il n’y a que quatre grands environnements et je suis donc resté sur ma faim. J’aurais aimé avoir au moins deux planètes de plus ! Deux DLC sont déjà annoncés via le season pass qui coûtera 35 euros.

Le but de ce genre de jeu étant d’être au level max pour faire les missions avec la difficulté au taquet, Bungie nous donne des contrats à effectuer. Ce sont des objectifs tels que « tuer cent ennemis avec des dégâts de précisions » ou encore « effectuer six missions de patrouille sur la map ouverte de chaque planète ». Les accomplir donne un peu de piment à nos missions.

.

La coop, intérêt principal du jeu

Oui! C’est tout ce que je pense de ce jeu. Si j’y ai joué autant en un mois c’est parce que je prends du plaisir à retrouver mes potes Liryc-Sama (note du patron: je suis pas ton pote), Get Crazy et LV_sAs pour faire et refaire les missions et assauts. On joue par automatisme parce que, par exemple, on a explosé le Prêtre sur Venus des milliers de fois! On en est arrivé à un tel point de lassitude que l’on rigole en retardant le décompte avant que les missions se lancent… Pourtant le jeu n’a qu’un mois d’existence. Je pense que vous serez déçus si vous faites le jeu seul dans votre coin. Il est relativement court donc son intérêt principal est de refaire les missions à plusieurs et surtout avec un micro parce que ce ne sont pas les quatre pauvres expressions disponibles dans le jeu qui vous aideront à communiquer.

Petite parenthèse : J’ai entendu et lu des réactions comme « ça y est j’ai fini le jeu, trop court » une semaine à peine après sa sortie. Ils l’ont fait seul et là je me dis que ces gens-là n’ont vraiment pas compris l’intérêt d’un soi-disant MMO/FPS. Il faut jouer à plusieurs et essayer d’avoir son personnage au niveau le plus élevé possible sinon ça ne sert vraiment à rien de l’acheter selon moi.

Repos à la fin d’une mission en coop.
Repos à la fin d’une mission en coop.

Joueurs contre joueurs (PvP)

Sachez-le, ce mode de jeu ne me passionne pas mais je l’ai quand même essayé! Il y a les modes de jeu habituels comme par exemple la capture de drapeaux, les match à mort et match à mort par équipe. C’est très nerveux et les maps sont de tailles moyennes. Vous gagnerez aussi de l’expérience et des points pour acheter des équipements à la Tour. Comme ça si vous privilégiez ce mode de jeu, vous ne serez pas à la traîne par rapport à ceux qui préfèrent refaire les missions du solo (en coop ou non).

Destin Fadasse

Bungie a voulu bien faire en nous proposant une expérience qui se voulait comparable à un Borderlands en terme de surface et un MMO pour les loots et la communauté mais la finalité donne un jeu bancal. Le loot intéressant qui tombe trop peu malgré les heures de jeu (je suis resté bloqué trop longtemps lvl 24 faute de chance). Le nombre très limité de planètes qui donne très vite ce sentiment désagréable de refaire à l’infini le même monde avec juste la difficulté qui change… Avoir une défense à 1000 mais se faire « one shot » par un ennemi avec à peine un niveau de plus que vous. Devoir farmer (récolter) des matériaux pour les améliorations est tellement fastidieux et il en faut énormément pour les dernières améliorations des armes légendaires… Bref, ce jeu est rempli de petits défauts qui prennent vite le pas sur tout le reste. La seule chose qui rattrape tout ça est la coopération (et le multi pour les amoureux de ce mode qui ressemble à celui des anciens HALO) qui nous tient dans le jeu pour rigoler avec nos ami(e)s parce qu’au final, on n’en n’a pas d’autres sous la main (des jeux).

Fly Me To The Moon
Fly Me To The Moon

.
Jouabilité : ★★★★☆ Je retrouve le gameplay déjà rodé d’Halo qui est pour moi un des meilleurs parmi les FPS auxquels j’ai joué. Par contre j’ai trouvé un petit défaut : Nous sommes un peu trop assistés à la visée.

Réalisation : ★★★★★ Sublime ! J’ai adoré les différents décors et les jeux de couleurs. C’est très impressionnant.

Musique et Son : ★★★★★ Musique agréable dans les menus et épiques pendant les combats contre les Boss. Rien à dire, elle est parfaitement intégrée et ça aide bien à l’immersion dans le jeu. Idem pour les sons divers présents.

Difficulté: Je ne mets pas d’étoiles car la difficulté dépend vraiment du niveau de difficulté que vous choisissez pour les missions et aussi de votre avancement dans l’aventure. Parfois la mission sera faisable sans trop de difficulté puis le Boss de fin sera trop dur pour le faire seul… C’est très inégal et parfois déroutant. A l’opposé, les missions du début sont trop faciles, même en sélectionnant les difficultés « héroïques ». Il y a aussi ce système de niveau lié aux armures après le level 20 que j’ai trouvé vraiment nul et énervant si la chance ne vous sourit pas.

Durée de vie : Pareil, je ne mets pas d’étoiles car tout dépendra de votre tolérance à refaire à l’infini les mêmes missions… C’est un des plus gros défauts du jeu. Trop vite fini la première fois avec ces 4 planètes, le jeu devient vite lassant et frustrant.

1 COMMENTS

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :