[Test]Roving Rogue

RovingRogue_gameplay_1

Roving Rogue, des développeurs espagnols Padaone Games, est un jeu de plateforme sorti le 2 Juillet 2015 sur WiiU pour la modique somme de 7,99€. Disponible en Français, Espagnol et Anglais. Alors, en ces temps de disette pour la console de Nintendo, que vaut ce jeu là? Sachez-le, j’ai redémarré ma console pour la première fois depuis le premier DLC de Mario Kart pour y jouer (si, si).

Histoire

C’est ici que tout commence, ou plutôt, se termine. Dans Roving Rogue, vous commencez contre le boss de fin du donjon. Vous allez devoir le tuer, en même temps qu’un rival qui passait par là. Mais, au fait, qui êtes vous ? Ah, oui, Kurt le Vertueux. Mais, pourquoi êtes vous là, et comment y êtes vous arrivé ?

Vous êtes amnésique. Oui, c’est original, sauf que vous êtes seul, donc personne pour vous rappeler votre passé. Sauf twitter, ou son équivalent dans ce monde. Et encore, à part un roi et une amie qui vous envoie des news de l’extérieur, y a pas grand chose.

Toute votre histoire est enregistrée dans des mémo statuettes, disséminées dans le jeu, qui rempliront votre journal quand vous en récupérerez un certain nombre par zone. Découvrez donc votre origine.

RovingRogue_gameplay_5

Gameplay

On est ici dans un jeu de plateforme tout ce qu’il y a de plus basique. On saute au dessus des trous, pour aller à la fin du niveau. Notre héros pourra également tuer les ennemis en les poignardant dans le dos, et se téléporter. Oui, uniquement à quelques mètres de son départ, mais quand même. Malheureusement, seuls les murs dorés vous permettrons de vous téléporter de l’autre coté. L’air, lui, n’est pas un obstacle.

Le jeu se joue avec un scrolling vertical ou horizontal, dépendant des niveaux. Pas de scrolling automatique, mais pour vous forcer à avancer, et vous mettre la pression, de la lave ou des éboulements vous poursuivent sans cesse. Et de nombreux ennemis seront sur votre route, afin de vous empêcher de sortir. A la fin de chaque zone (chapitre), se trouve un niveau spécial: il est dans le noir. Vous aurez donc une visibilité limitée et devrez trouver votre chemin parmi les mêmes dangers que ceux dont j’ai parlé précédemment.

Les sauts sont assez étranges au début (légèrement flottants, parfois un peux glissants) et la téléportation maintient en grande partie la vélocité, mais on s’y habitue. Un léger délai vous sera imposé entre deux teleport, malheureusement non indiqué, il est parfois un peu difficile de le jauger.

Le gros point fort est le jeu jusqu’à quatre joueurs. On s’en met plein la tête, on s’aide, on a plus d’aide dans les niveaux sombres. Vraiment un plaisir à jouer.

RovingRogue_gameplay_3

Conclusion

Raving Rogue est un jeu très sympathique, qui sort de l’ordinaire dans sa narration. Dommage cependant que cell-ci dépende autant des objets à collecter, surtout quand on sait qu’il existe des fins alternatives en fonction de votre degré de complétion.

Mais le jeu est fun, seul comme à plusieurs, avec pour la plupart du temps des morts idiotes qui seront dues à vos doigts en beurre plus qu’au level design ou à la difficulté. Les musiques sont agréables, et entraînantes. La durée de vie, elle, est un peu courte (quelques heures) mais pourra être boostée un peu en jouant avec différents amis ou en essayant d’obtenir toutes les fins.

RovingRogue_400x168

avatar Publié par le 4 juillet 2015. Classé dans à la une, Tests et Avis, Wii U. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *