Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une News Tests et Avis Xbox One (X)

Kinect Sports Rivals : un jeu s’porifique M’sieurs Dames!

Ce jeu a été testé avec une version commerciale

Dernièrement, j’ai testé le tout premier jeu de type Party-Game disponible sur Xbox One, à savoir Kinect Sports Rivals.
Sorti le 11 avril 2014 en France et développé par le studio Rare, à qui l’on doit déjà Kinect Sports & Kinect Sports saison 2 sur Xbox 360, cet opus Next-Gen m’a carrément déçue.

Ou pas...
Ou pas…

Etape m’en cinq :

Dès le début, on tente de nous en mettre plein la vue à l’aide de Kinect 2.0 censé, lors de cette première étape, modeler un personnage à notre image. Pour cela on se place bien devant le capteur afin que justement, il puisse capter notre gabarit, les traits de notre visage et expressions. J’avoue que sur le coup j’ai trouvé ça plutôt efficace. Un vrai déferlement d’effets spéciaux pour finalement me retrouver face à mon clone virtuel. Ca m’a presque rappelé les Studios Universal.
Vous n’allez pas gober ça quand même ?!

Création d'un personnage...
Création d’un personnage…

Bon, je ne veux pas être médisante et j’essaie d’être toujours juste lors de mes tests, alors je dirai que malgré tout, cette étape était sympa. Le personnage modelé à partir de mes caractéristiques physiques ne me ressemblait pas forcément trait pour trait, hormis la coupe de cheveux peut-être et Kinect 2.0 se contente en réalité de faire une pioche parmi un panel de personnages virtuels préexistants (étant donné que plus tard je me suis vue dans la pub promo du jeu), mais c’était fun.

Lors d’une seconde étape, on peut alors décider de relooker notre personnage avec des combinaisons un peu futuristes, des coupes de cheveux assez variées, d’autres couleurs d’yeux etc.

La troisième étape ben c’est le jeu. Kinect Sports Rivals comprend 6 activités différentes à savoir l’escalade, le jet-ski, le football, le bowling, le tennis et le tir sur cible.

Maintenant les sportifs ressemblent à ça!
Maintenant les sportifs ressemblent à ça!

La quatrième étape est celle de la déception. Pourquoi ? Et bien parce qu’on se demande comment il est possible de rendre un jeu d’activités ludiques et sportives ennuyeux. Pour avoir joué aux versions précédentes sur Xbox 360 et ça encore récemment, je trouve que cet opus est une sorte de régression. D’abord, l’ambiance sportive du jeu a totalement disparue. On affronte des personnages tout droit sortis du film Mad Max, les décors tentent de se la jouer futuristes pour bien qu’on sente qu’on est dans le Next-Gen, ce qui n’était pas utile et donne un résultat inintéressant. Quant aux épreuves, (à part le bowling qui reste du bowling), elles sont tout simplement nulles. Pour le football par exemple, on se contente de simuler des passes avec le pied en faisant du sur place afin que notre ballon arrive jusqu’aux cages dans un temps imparti. Ne parlons même pas du tir sur cible !

Le tir sur cible donne envie de se tirer une balle...
Le tir sur cible donne envie de se tirer une balle…

Alors certes, lorsqu’on se débrouille bien au cours d’une partie on gagne des power-up qui nous permettent de coller des handicaps à nos adversaires, du genre réduire la taille de sa raquette au tennis ou encore faire un trou dans la piste de bowling avant qu’il joue, mais cela ne suffit pas à maintenir l’intérêt… Pas le mien en tout cas !

La cinquième et dernière étape, c’est celle où je vous dis franchement de ne pas vous jeter sur ce jeu au cas où vous seriez nostalgiques des précédents opus. Bien sûr c’est à vous de voir, mais alors ne vous attendez pas à des party de plaisir…

4 COMMENTS

  1. Ce qui est curieux, c’est que ce genre de jeux existent depuis le début de la console, mais que certains éditeurs réussissent quand même à les foirer…

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :