Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

PlayStation Store Steam Tests et Avis XBLA

Magic cuvée 2014

Magic 2014support du test : XBLA

 

Le célèbre jeu de cartes Magic : The Gathering est de retour dans sa traditionnelle version annuelle sur consoles avec Magic 2014 : Duels Of  The Planeswalkers. Le premier opus était excellent pour un début suivi de Magic 2012 qui fut une purge, heureusement Magic 2013 avait redressé un peu la barre. Reste à savoir si le Magic cuvée 2014 va confirmer la progression de la licence ou une nouvelle chute?

La star de cette cuvée 2014 c’est la très sexy et flamboyante Chandra Nalaar ! Vous allez l’aider à récupérer des indices qui la mèneront au méchant dont le nom est trop alambiqué pour que je m’en souvienne. La campagne est calqué sur l’édition 2013 pour son déroulement avec des rencontres et des duels. On voyagera dans différents lieux (Innistrad,Ravnica etc…) jusqu’au duel final. Une fois le Big Boss vaincu vous débloquerez la campagne vengeance mais celle-ci ne débloquera aucun deck lorsque vous la ferez. Ce Magic 2014 inaugure une nouveauté : le mode Paquet scellé avec une campagne vite expédié et assez courte puisque on peut gagner seulement 3 boosters avec celle-ci. Vous pourrez faire vos propre decks avec les boosters mais cela reste tout de même limité au niveau des cartes malgré le fait que l’on puisse jouer en multi avec un deck « paquet scellé » sauf en troll à deux têtes (co-op). Ce dernier mode est d’ailleurs une grosse déception tant il est restreint.

Magic 2014 contient 10 decks (je vous laisse la surprise de les découvrir) avec 30 cartes à déverrouiller dans chaque deck. Comme d’habitude, il suffit de remporter un match pour déverrouiller une carte. Vous pourrez à nouveau trier vos decks comme vous l’entendez et vous pourrez même rajouter ou retirer des terrains. Il y a aussi les défis car, que serait Magic sans défis? le problème, c’est que ces défis sont d’une facilité déconcertante comparés aux anciens opus! Seul le dernier défi propose un brainstorming digne des anciens. Autant dire que la déception est grande.

Passons aux decks: Ils sont originaux et plaisant à jouer mais comme d’habitude depuis Magic 2012, Stainless Games et Wizards Of The Coast sont incapables de faire un Magic avec des decks équilibrés! Il y a toujours un ou deux decks abusés qui seront repris en grande majorité sur le multi avec pour conséquence de le pourrir. Ce dernier reste classique avec les matchs solo ou troll à deux têtes (co-op) et côté bugs… c’est classique aussi! Stainless Games traîne les mêmes bugs (freezes, ralentissements, etc) depuis 4 opus maintenant. Pour le premier opus c’était acceptable mais pour cette cuvée 2014 ça l’est beaucoup moins, surtout pour un jeu annuel. L’interface multi-joueur est assez bancal et peu intuitive, c’est la galère pour se mettre prêt ou changer son deck. Enfin, les musiques de Magic 2014 sont toujours aussi excellentes et n’ont rien à envier à la bande-son de ses prédécesseurs. Je finirai avec un point noir que traîne la licence : les micro-transactions toujours présentes même si elles restent à un prix raisonnable.

Cette cuvée 2014 ne dépaysera pas les habitués et procurera de nombreuses heures de jeux comme chaque Magic. Néanmoins le jeu accumule trop d’erreurs pour prétendre à l’excellence de Magic The Gathering : Duels Of The Planeswalkers qui n’est autre que le premier opus de la saga.

Ma Note : 6/10

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

De mon véritable prénom Jean-Denis (JD pour les intimes).J'ai 29 ans et pendant toute mon adolescence j'ai squatté le PC avant de squatter aussi la Gamecube et la Xbox 360.J'ai eu aussi une atari 2600 mais la vous allez me dire que je suis un fossile. Comme vous l'avez remarqué ma langue maternelle c'est le sarcasme avec un ton résolument corrosif.Ma philosophie coté jeux vidéos se résume a cette réplique : "C'est le genre de type qui boirait un bidon d'essence pour pouvoir pisser sur ton feux de camp. Ce mec là, tu le largues au pôle nord, sur la banquise, avec un slip de bain pour tout vêtement, sans une brosse à dent, et demain après-midi tu le vois débarquer au bord de ta piscine, avec un sourire jusqu'aux oreilles et les poches bourrés de pesos." Ma Facts de chuck : Chuck Norris peut terminé un jeu avec sa démo.
%d blogueurs aiment cette page :