Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une Actualités PlayStation 3 PlayStation 4 (Pro) Tests et Avis Xbox 360 Xbox One (X)

[Test] The Legend of Korra

Korra_Cover

***Sache-le, ce paragraphe d’intro est un troll. J’ai une Wii U, dont je suis… Content, et Platinum Games a des jeux bons et d’autres moins***

Vous êtes fan de Bayonetta et vous avez la rage que le deuxième opus sorte uniquement sur Wii U, cette console inférieure qui n’a absolument rien de qualité comparé à la PlayStation 4 et la Xbox One (ou même de la PlayStation 3 et la Xbox 360)? Vous vouliez le nouveau jeu de Platinum Games, ces génies du Beat’em All qui sortent seulement des jeux parfaits sauf sur PlayStation 3 ? Et bien, sachez que The Legend of Korra est un Beat’em-All, développé par Platinum Games et qui ressemble en bien des points à Bayonetta.

Korra_Art

Histoire – Ouvrons le livre de l’Avatar

The Legend of Korra est la série animée de Nickelodeon qui fait suite à Avatar: Le Dernier maître de l’air. Pour ceux qui ne connaissent pas, un rapide résumé.

Le monde est divisé en quatre grandes nations, qui vénèrent et maîtrisent chacune un élément: feu, eau, terre et air. Une seule personne au monde est capable de maîtriser les quatre éléments: l’Avatar. Dans la première série, celui-ci se nomme Aang et est né dans le nation de l’Air. Chaque Avatar naît dans un pays différent, ainsi, l’équilibre est maintenu. Malheureusement, peu de temps après son ascension au rang d’Avatar, il est attaqué par le Seigneur du Feu, actuel dirigeant de l’empire du Feu. Ce dernier a décidé que pour que le monde connaisse la paix, il faut que le monde entier soit sous sa gouverne. Il part donc en conquête et commence par attaquer l’Avatar afin que le seul être capable de le vaincre soit enfermé et sous son contrôle. Cet Avatar est cependant perdu dans la glace et va dormir pendant cent ans, menant à la série animée. Son apprentissage et son voyage initiatique seront donc résumés dans celle-ci que je vous laisse découvrir.

Cent ans après la fin de la série animée commence The Legend of Korra. Korra est le nouvel Avatar, l’héritière de Aang, née dans la nation de l’Eau. Dans ce nouveau monde en paix, un sport s’est développé: le Pro-Bending qui voit s’affronter des maîtres des éléments dans des règles qui ressemblent grossièrement à une prise de position. Plusieurs choses se passent, et nous voilà à la fin du livre (saison) deux, là où le jeu commence.

Korra a dû affronter un ennemi dans la ville de Republic City, et a laissé ouvert des portails vers le monde des esprits. C’est donc après ces deux évènements importants qu’on retrouve notre héroïne. Alors qu’elle sort d’un match de Pro-Bending, elle voit un vieil homme se faire attaquer. Lui et ses agresseurs disparaissent quand elle s’approche, et la voilà qui se fait tirer dessus par des aiguilles. Elle se réveille ainsi sans pouvoirs, impossible de maîtriser un quelconque élément. Le vieillard qu’elle avait essayé de sauver se trouve vouloir aspirer quelque chose en elle, mais quoi ? Pour le moment, pas de temps à perdre, il faut s’échapper. La quête pour la récupération de ses pouvoirs et la découverte de l’identité de ce vieil homme commence.

Korra_Story

Malheureusement, contrairement à ce qu’on pourrait attendre d’un tel univers, basé sur l’histoire, celle-ci est assez absente du titre. En effet, on peut la suivre avec quelques cinématiques, mais on a l’impression que le soft se place en dehors de la trame principale, sans réelle connexion avec celle-ci. On se limite ici à quelques références à la séries, des personnages qui font des apparitions et ça s’arrête là. Même l’animation des cinématiques manque en qualité.

Combat

Gameplay – De l’art de manier les éléments

Comme je l’ai indiqué en introduction, le gameplay ressemble à celui de Bayonetta. Le jeu est à la troisième personne, on utilise deux boutons pour frapper (un fort, un faible), on peut esquiver, contrer et terminer nos ennemis par une action dévastatrice. Rien de bien original pour un BTA à la troisième personne donc. Pourtant, cela fonctionne, un peu lent dans un premier temps (sans les éléments à notre disposition), il prend beaucoup plus de rythme une fois ceux-ci débloqués.

Les éléments justement, parlons-en. On peut naviguer entre eux d’un simple coup de gâchette: hop, je maîtrise l’Eau, hop le Feu, retour à l’Eau puis à la Terre et ainsi de suite. Cela nous permet de créer des combos très esthétiques et particulièrement efficaces. Chaque élément à un niveau (de 1 à 10), qui permet de développer sa puissance, débloquer des combos et augmenter la barre de vie de Korra. Vous pourrez également concentrer votre chi afin de faire plus mal avec l’élément actuel. Ceux-ci ont également chacun leur utilité. Le feu et la terre sont très puissants mais plutôt réservés au corps à corps, l’eau par contre permet de tirer des projectiles qui touchent les adversaires au loin. Enfin, l’air fait office de mi-distance, générateur de nombre de hits et faisant des dégâts assez conséquents. Chaque élément se débloque au fil de l’aventure et on les garde débloqués lorsque l’on revient dans les niveaux précédents. En plus de cela, vous débloquerez vers la fin du jeu l’état d’Avatar, un power-up dévastateur qui vous permet de lancer des techniques très puissantes pendant un court laps de temps.

Nara

Certains passages font grandement dans la plate-forme, nous obligeant à sauter sur des rebords parfois assez mal définis, ou dans des morceaux de niveau en deux dimensions, déjà beaucoup moins bancals. Mais c’est surtout les niveaux de courses à dos de Naga, la chienne ours polaire de Korra, qui demandent plus de réflexes. En effet, dans ceux-ci, l’animal avance automatiquement, vous devrez donc esquiver les différents obstacles. Que ce soit en sautant, en frappant des ennemis ou en glissant sur le sol, tout vous sera utile. Ces niveaux se basent uniquement sur vos réflexes et nécessitent que vous soyez attentif ou que vous ayez la capacité de vous souvenir du parcours entre chaque checkpoint après être mort plusieurs fois.

Pro Bending

Le Pro-Bending est également de la partie avec un mode à part entière. Au travers de trois modes de difficulté (un doigt, une main, j’ai pas assez de doigts pour tout esquiver), vous devrez remporter le championnat. Qu’est-ce que le Pro-bending ? Un trois contre trois (un maitre du feu, un de l’eau et un de la terre), dans une arène. L’arène est divisée en six zones: trois rouges (votre équipe) et trois bleues. Quand vous faites reculer les trois adversaires d’une zone, vous en prenez possession. Pour gagner, il faut soit éjecter tous vos adversaires de l’arène, soit gagner trois rounds contre eux (maîtriser plus de zones qu’eux à la fin des trois minutes de chaque round).

A cela, on peut ajouter une toute petite galerie, présentant les trésors que vous aurez ramassé dans le jeu. Egalement, un magasin vous permettra d’acheter des objets de soin, des combos ou des artefacts permettant de modifier l’expérience de jeu. Ceux-ci rendront le jeu plus dur (Expérience multipliée par deux, mais vie divisée par autant) ou plus simple (possibilité de contre lorsque vous prenez une attaque). Les objets et artefacts doivent être équipés pour être utilisés (Korra vous le rappellera bien assez lorsque vous serez sur l’écran correspondant). Les premiers seront utilisables d’une pression de la direction à laquelle ils sont assignés, et les deuxièmes seront activés tant qu’ils seront équipés. Il est possible de déséquiper tout cela en plein combat, d’une simple pression du bouton correspondant.

Korra_Durée de vie

Durée de Vie – Moins qu’un Avatar

L’Avatar reçoit la connaissance de toute ses précédentes vies. Cette entité existant depuis plus de dix mille ans, évidemment que le jeu dure moins longtemps. Malheureusement, ce n’est pas avec ses trois modes de difficultés et ses huit niveaux qu’il va tenir la route très longtemps. Certes les missions sont plutôt longues (comptez entre vingt et trente minute pour chaque), mais quand même, huit seulement. Il faudra cependant finir le jeu en Normal pour que le mode Extrême soit débloqué (qui a dit qu’ils essayaient de rallonger la durée de vie?). Le mode normal est, tant qu’on s’y applique, assez simple. Vous mourrez au début, le temps de prendre les choses en main, puis ça ira… A part les phases à dos de Naga. La difficulté extrême, elle, est parfois bien plus difficile, en raison de grands nombres d’ennemis, qui sont souvent plus puissants et dangereux. Cependant, en faisant attention et avec le bon équipement, il y a largement moyen de s’en sortir.

Chaque combat est cloturé par un score. En fonction de votre performance, vous aurez une médaille (bronze, argent, or ou platine). Chaque médaille engendrera de l’argent. Evidemment, à la fin de chaque chapitre, une médaille sera calculée en fonction de la moyenne de celles obtenues. Là aussi, on peut gagner en durée de vie grâce au scoring, que vous vous ferez un plaisir de compléter dans chaque difficulté.

Le mode Pro-Bending rallongera un peu les choses, après tout, c’est quelques vingt à trente minute par tournoi, soit une heure trente de jeu supplémentaire (si ce n’est plus, l’intelligence artificielle étant parfois retorse). Pas grand chose, mais bon, c’est toujours ça.

La chasse aux trophées/succès permettra d’aller plus loin encore. Les trésors dont je parle plus haut apparaissent plus ou moins aléatoirement dans les coffres. Possible donc, de rager pendant plusieurs heures parce que celui que vous voulez ne tombe pas. Je dirais cependant qu’elle vous prendra au maximum une vingtaine d’heure. Peut-être plus dépendant de votre talent dans les phases avec Naga.

Korra_End

Conclusion – Spirit Bending

The Legend of Korra n’est pas un mauvais jeu, il assouvit notre soif de BTA sur les consoles new-gen et sur les old-gen également (le jeu est disponible sur PS3, PS4, Xbox One et Xbox 360). Mais ce n’est malheureusement pas un bon jeu non plus. Trop peu de contenu, une histoire beaucoup trop superficielle, on a l’impression d’avoir entre les mains un jeu à licence qui est là juste pour faire de l’argent (oui, je sais, « jeu à licence » = money, mais pas que, regardez les Batman Arkham). C’est dommage, car l’univers de Korra (et plus généralement d’Avatar) est très intéressant et pourrait donner lieu à des jeux fabuleux.

Pour seulement 15€, le jeu vaut cependant le coup si vous aimez la série. Vous compléterez ainsi votre vision d’ensemble, vu que l’histoire du jeu se passe entre les Livres Deux et Trois de la série. Pour ceux qui ne connaissent pas et souhaitent découvrir un peu l’univers, ou simplement avoir un BTA relativement sympathique, vous pouvez y aller. A ce prix, le jeu est un bon investissement, malgré les petits désagréments.

Les graphismes en cel-shading rendent honneur à la série, même si les cinématiques ne sont pas parfaites et la musique colle à l’univers. De plus, ce sont les vrais doubleurs de la série qui sont ici en action, respectant parfaitement l’univers. Malheureusement, sur la version que j’ai testée (canadienne), pas de voix française et même pas de sous-titres, vraiment dommage quand on sait le nombre de fans français de la série (même en VOSTFR). J’espère sincèrement que la version européenne comblera ce défaut, au moins par l’introduction de sous-titres.

The Legend of Korra a été testé sur PlayStation 4, version dématérialisée canadienne achetée par moi-même.

3 COMMENTS

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :