[Rétro Inferno] Worms Armageddon : en vers et contre tous !

Ce mois-ci j’ai découvert un jeu carrément excellent. Un jeu que beaucoup d’entre vous doivent connaître : Worms Armageddon. Là on est en plein dans le rétro, mais ma foi qu’est-ce que c’est bon ! La version testée est celle sortie sur PlayStation en 1999. Le jeu est développé par Team 17 et édité par Atari. A savoir qu’il est également disponible sur Dreamcast, Nintendo 64, Game Boy Color, PC et Steam.

Voyons voir ce qu’il y a au menu…

Le but du jeu :

Ce jeu d’action stratégique a pour protagonistes des vers de terre surarmés. Les petites bêtes aiment se faire la guerre dans des environnements improbables et totalement destructibles. Le but du jeu est d’être le dernier survivant de cette guerre menée à coups d’armes loufoques. Vous l’aurez donc compris, c’est forcément fun d’y jouer à plusieurs. Pour y avoir joué à quatre, je peux vous dire que c’était la marrade de folie.

Le jeu se déroule au tour par tour, en se faisant passer la manette. Le lombric sélectionné ne peut utiliser qu’une seule arme à chaque tour, il faut donc opter pour la meilleure stratégie selon l’endroit où l’on se trouve et l’ennemi auquel on choisit de s’attaquer, certaines armes pouvant affecter plusieurs ennemis, comme la dynamite ou encore la grenade à fragmentation. Chaque équipe comprend plusieurs vers de terre et ils ont tous le même nombre de points de vie initial.

J’ai comme une envie de faire des trous dans le gruyère

Arsenal :

Pas moins de 60 armes sont disponibles, ainsi que 5 accessoires optionnels, tel que le jet pack qui vous permet de vous déplacer où bon vous semble, d’un bout à l’autre du tableau. Comme je vous l’ai dit, bon nombre d’armes sont loufoques. Parmi les armes les plus barrées vous trouverez :

La sainte grenade : une grenade qui chante un bon vieil « Alleluia » avant d’exploser.
Le super mouton : un mouton affublé d’une cape qui explose là où on l’envoie
Le pigeon : un pigeon un peu cinglé qui suit maladroitement une trajectoire jusqu’à exploser à la tronche de sa cible.
La bombe banane : une banane explosive, comme son nom l’indique.

Mais vous pourrez aussi opter pour des armes plus classiques, parmi lesquelles la batte de baseball, le lance-flammes, le bazooka, le pistolet ou encore le mortier.

Que choisir ?

Chaque arme a sa spécificité et s’avérera utile en fonction de la situation. Corps à corps, frappes aériennes ou encore armes à lancer : tout est bon pour gagner la partie. Néanmoins, avant d’utiliser votre arme il vous faudra prendre en considération la force et l’orientation du vent. Ce serait quand-même dommage que votre grenade vous revienne en pleine tronche !

Les décors :

L’environnement de Worms Armageddon est en 2D et comme je vous l’ai dit plus haut, il est entièrement destructible. Bon à savoir : les vers ne savent pas nager. Comme l’eau est présente dans nombre de tableaux, envoyer vos ennemis valdinguer dans celle-ci s’avérera la technique la plus efficace car immédiatement mortelle. Vous pourrez alors les regarder se noyer d’un oeil sadique. Dans Worms Armageddon vous choisissez vos décors, vous pouvez même les créer. Pizzas géantes, énormes paquets cadeaux, animaux disproportionnés sont quelques-uns des éléments qui pimenteront votre environnement. Se cacher dans des endroits difficiles d’accès est certes une stratégie un peu lâche, mais payante puisqu’il faut souvent détruire le décor pour atteindre ses ennemis.

Entre être lâche ou kamikaze mon coeur balance

Se déplacer :

J’ai mentionné le jet pack, mais d’autres objets vous permettront de vous déplacer, comme par exemple ce bon vieux grappin, accessoire incontournable qui demande néanmoins de la maîtrise. Pour ma part, j’ai connu de grands moments de solitude – et de rire – avec le grappin… Pour le reste, parachute, corde de ninja ou encore téléportation seront de la partie.

Mon avis :

Ce jeu qui vient de fêter ses 20 ans est juste excellentissime et n’a pas pris une ride. Dans son genre, Worms Armageddon mérite un gros 20/20. Son point fort est incontestablement l’humour présent dans chaque situation.

avatar Publié par le 22 avril 2019. Classé dans à la une, Actualités, Rétro Inferno, Steam, Tests et Avis. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Une réponse pour [Rétro Inferno] Worms Armageddon : en vers et contre tous !

  1. J’y ai passé teeeeeeeeeellement de temps sur PC à l’époque !
    Il y avait aussi de mémoire des niveaux spéciaux pour scorer à la corde ou au super mouton, merci pour le petit moment nostalgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*