Search Party – La super série qu’on n’a plus besoin de chercher.

Salut mes petits marrons glacés ! Alors voilà, Liryc-Sama et moi avons décidé de revenir en force en 2018, enfin de revenir tout court, quoi. Eh oui, après une année 2017 pas fofolle niveau articles (la faute au manque de temps, aux aléas, et aussi à la flemme), on va donc s’investir à fond pour la nouvelle année. Une sorte de bonne résolution peut-être, ou alors on a juste pas envie de voir s’éteindre Game Inferno, parce qu’on l’aime ce site, pas vous ?

Histoire de vous donner un avant goût de notre extrême motivation, j’ai eu envie d’écrire un petit article sur une série que je viens de découvrir. Et comme je suis presque sûre qu’elle risque de passer inaperçue, comme bien des perles non commerciales, j’ai jugé nécessaire de vous en parler, parce que franchement, ça déchire !

C’est là que tout a commencé…

SEARCH PARTY est une série américaine qui a vu le jour en novembre 2016. Ce nom vous dit quelque chose ? Si oui, tant mieux ! Et si ce n’est pas le cas, tant mieux aussi, ça veut dire que je n’écris pas cet article pour rien. Si je devais ranger SEARCH PARTY dans une catégorie, je la mettrais dans les comédies dramatiques. Pour le moment, la série en est à sa deuxième saison et chacune compte 10 épisodes de 22 minutes. Un format court et super efficace, un peu à l’instar de Girls.

Les personnages principaux.

Le Casting :

En tête d’affiche, des acteurs pas vraiment connus, mais qui sont bons, très bons. Je pense notamment à Alia Shawkat qui tient le rôle principal. Elle est géniale et s’est totalement approprié le personnage de Dory, au point de nous faire ressentir que cette personne existe réellement.

Un peu plus haut je citais Girls et ce n’est pas par hasard. Outre le fait que l’intrigue de SEARCH PARTY se déroule à New-York, les personnages ne sont pas sans rappeler ceux interprétés par Lena Dunham, Alex Karpovsky ou encore Allison Williams : un groupe d’amis à la recherche d’eux-mêmes, du bonheur et d’un sens à leur vie. Ils sont un peu paumés, égocentriques pour certains, et puis surtout ce sont des anti-héros comme on aime bien : c’est à dire juste des êtres humains, avec leurs qualités et leurs (gros) défauts.

Dory, le personnage le plus attachant de la série.

Le Pitch :

Dory, qui n’a pas une vie franchement folichonne, remarque un jour, accrochée à un poteau, une affiche mentionnant la disparition d’une fille qu’elle avait vaguement connue à la fac. Cela la touche un peu trop, (peut-être parce qu’elle a besoin d’un but ?). Quoi qu’il en soit, un soir en passant devant un restaurant, Dory aperçoit cette fameuse fille à une table, fille qui s’enfuit en voyant Dory s’approcher. S’en suivra une enquête improvisée pour retrouver Chantal, durant laquelle Dory sera « aidée » par ses deux meilleurs amis et son petit copain, et où elle croisera de nombreux personnages disons… Particuliers…

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette série complètement décalée, et si vous hésitez encore, voici une petite bande-annonce histoire de finir de vous convaincre :

Sur ce, bonnes fêtes à tous ! 😉

avatar Publié par le 20 décembre 2017. Classé dans à la une, Actualités, News, The Other Inferno, TV Inferno. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *