Far Cry 5 : un jeu qui s’annonce (très) bien !

Attention ! Attention ! Il y a de la news dans l’air et c’est le copain en chef qui me la refile.
Ubisoft nous annonce le retour de la licence Far Cry pour le 27 février 2018.

Un coin tranquille…

L’intrigue de Far Cry 5 se déroule cette fois aux Etats-Unis, et plus précisément dans l’état du Montana.
Le jeu sera disponible sur Playstation 4 et Playstation 4 Pro, sur les consoles de la famille Xbox (Project Scorpio y compris), ainsi que sur PC.

Et accueillant…

Le joueur incarne ici le nouveau shérif de Hope County, ville fictive imaginée par Ubisoft Montréal. Dans ce petit bled en apparence tranquille, un culte de fanatiques survivalistes, appelé le Projet d’Eden’s Gate, fait des siennes. Le but du jeu est donc d’anéantir ce culte, et de former la Résistance avec les habitants de Hope County.

Où vivent des anges…

Au fil du jeu, la ville dévoilera de nouveaux lieux à explorer, avec des expériences de gameplay différentes en fonction des endroits où le héros se trouve. Terres agricoles, montagnes, rivières, forêts… A pieds ou au volant d’un énorme muscle car, en avion ou en bateau, tout est bon pour tenter de déjouer les plans du culte.

Ca plane pour moi…

Niveau armes, le joueur n’est pas non plus en reste : flingues, grenades, armes blanches, battes de baseball, marteaux… De quoi exploser du fanatique !
Comme si ça ne suffisait pas, le shérif peut aussi recruter des mercenaires ou des animaux, notamment des couguars pour une approche plus furtive.

Ou pas…

Par ailleurs, les joueurs apprécieront le retour de l’éditeur de map permettant la création d’une multitude de nouveaux lieux.

Détail intéressant pour moi qui adore les jeux en coop : et bien Far Cry 5 est totalement jouable en coop à 2 joueurs ! Youpiiii !

Je vous laisse à présent découvrir un des personnages : le Pasteur Jerôme Jeffries.

avatar Publié par le 30 mai 2017. Classé dans à la une, Actualités, News. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *