Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une Actualités News

Le Top 10 tapi dans l’ombre – Édition 2014

De l’avis de beaucoup, l’année 2014 fut, vidéoludiquement parlant, en demi-teinte: trop de remakes, trop de jeux finis à la pisse ou encore plus patchés qu’un gros fumeur en phase de sevrage, etc. Dans ce contexte, la Wii U semble avoir tiré son épingle du jeu, avec pas mal de blockbusters de qualité et fignolés comme il se doit. Le Nintendo “Seal of Quality” serait-il toujours d’actualité?

Bon, et moi dans tout ça, puisqu’il s’agit de dresser mon bilan personnel de l’année écoulée? Je dois bien dire que ce fut aussi une année en demi-teinte pour mon auguste personne. N’ayant pas encore investi mes précieux deniers dans la Next-Gen, la majeure partie de mon temps de jeu fut consacrée à celui qui occupe la première place de mon top ci-dessous. Le reste fut dédié à rattraper mon retard sur PS3 et aux jeux nomades au sens large: quelques incontournables de la 3DS, du jeu indépendant sur PS Vita et un peu de « snack-gaming » sur iPad. L’année 2015 commence tout juste et semble prendre le même chemin, entre jeux rétro que j’aimerais (re)faire et jeux récents qui s’entassent inlassablement. Vais-je succomber à l’appel de la Next-Gen? Rien n’est moins sûr, malgré l’arrivée de titres séduisants sur chacune des consoles du marché…

Allez, trêve de blabla, rentrons dans le vif du sujet!


 

 

10 – Monument Valley (iOS)

Esko_Top10_MonumentValley

On ouvre le bal avec ce jeu iOS dont la presse spécialisée a déjà parlé en long, en large et en travers. Je me joins à l’avis général: Monument Valley est un très bon titre, aux mécaniques intelligentes et au visuel soigné. Une petite pépite qui vous occupera une heure ou deux, le double si vous achetez l’extension.


 

09 – Fez (PS Vita)

Esko_Top10_Fez
Un titre indé phare, rejeton de l’inénarrable Phil Fish. Fez ne sera pas le seul jeu de ce top à avoir connu une sortie PC (précédée par un fort succès sur XBOX360) avant d’arriver sur consoles Sony. Peu importe, mieux vaut tard que jamais après tout! Comme son petit camarade du dessus, les mécaniques sont hyper intelligentes. Fez regorge de secrets et on a vite fait de s’y perdre, surtout si on la malheur d’en décrocher ne serait-ce que quelques jours. Mais le plaisir est bien là. Et puis bordel, du pixel art de cette qualité sur l’écran OLED de ma petite Vita, quel kiff!


 

08 – Fantasy Life (3DS)

Esko_Top10_FantasyLife
Croisement réussi entre Animal Crossing (pour la collecte et l’aspect “social”), Zelda (pour le côté A-RPG) et Dragon Quest (pour le visuel et le système de classes), Fantasy Life est un titre ô combien sympathique, à la réalisation soignée et au contenu plus que conséquent. Il pourra cependant s’avérer répétitif pour qui veut progresser dans toutes les classes et achever l’ensemble des quêtes Fedex annexes. C’est personnellement ce qui m’a fait décrocher, mais je compte bien reprendre le fil un de ces jours. Si vous aimez le farming et qu’une aventure pleine de légèreté ne vous rebute pas, Fantasy Life devrait vous plaire.


 

07 – Rogue Legacy (PS Vita)

Esko_Top10_RogueLegacy
Et un autre jeu venu du monde PC avec plein de pixels dedans, parce que les pixels c’est la vie! Un Rogue-Like “Castlevaniesque” purement addictif qui est comme à la maison sur PS Vita. La jouabilité est impeccable et le visuel charmant. Difficile de ne pas succomber au syndrome “aller, une petite dernière avant de dormir” jusqu’à ce que votre femme (ou votre mari) vous appelle pour prendre le petit déjeuner…


 

06 – Smash Bros. (3DS)

Esko_Top10_SmashBros
Si Smash Bros. ne figure pas en meilleure place dans mon classement, c’est simplement parce que j’y joue en solo et sur 3DS. Autant dire que je n’exploite pas le titre à son plein potentiel. Avec une version Wii U et une connexion internet suffisante pour me fritter contre d’autres joueurs, il aurait sans aucun doute atteint le trio de tête (et ce qui reste de ma vie sociale aurait disparu dans les limbes :o). Ce jeu touche au divin, dans tous ses aspects: graphismes, musiques, gameplay, richesse du contenu, … si Nintendo était une divinité, Smash Bros. serait son lieu de culte et Sakurai son prophète.


 

05 – Tomb Raider (PS3)

Esko_Top10_TombRaider
Une “vieillerie” de 2013 qui vient se hisser à la cinquième place de mon classement. Pour moi, ce Tomb Raider, au même titre que la série des Uncharted, c’est du jeu vidéo “pop-corn”. Il y a de l’aventure, de l’action, des fusillades, un peu de mystère, … Tout ce que j’aime! Il ne révolutionne pas le genre et l’aspect survie promis à la base est somme toute assez limité, mais ça me convient très bien comme ça. La palette de possibilités qui s’agrandit à mesure de notre progression, et la sensation de passer du statut de proie à celui de prédateur, furent particulièrement jouissifs. Bien que j’aie adoré de bout en bout, j’émettrais juste un petit bémol sur certains écrans de Game Over, inutilement sordides ou cruels avec notre héroïne. Mais c’est vraiment parce que j’aime bien pinailler.


 

04 – Velocity 2X (PS Vita)

Esko_Top10_Velocity2X
Après avoir platiné Velocity Ultra (c’est assez rare pour être souligné), j’ai énormément suivi Futurlab Studio sur les réseaux sociaux. Ces gens ont du talent et une très belle approche de la création vidéoludique. Jetez un oeil à leurs diverses interviews et autres posts de blog pour vous en convaincre. Bref, j’étais acquis à la cause de Velocity 2X bien avant sa sortie, comme vous vous en doutez. Et je dois dire que je n’ai pas été déçu! Parmi les points positifs à retenir: le travail sur les lumières et les explosions, les contrôles ultra réactifs ou encore l’idée folle de combiner shoot’em up et platformer au sein de mêmes niveaux (la transition entre les deux étant d’une fluidité exemplaire). Pour autant, Velocity 2X ne plaira pas à tout le monde. En effet, tout l’intérêt du titre réside dans le challenge, la recherche du run parfait et du meilleur score à chaque niveau. Les plus acharnés d’entre nous surkifferont. Les autres risquent d’abandonner au pied d’une courbe de progression qui devient rapidement assez raide.


 

03 – Shovel Knight (3DS)

Esko_Top10_ShovelKnight
Tout a déjà été dit sur Shovel Knight, je ne vois pas bien quoi rajouter. C’est clairement la synthèse très réussie de plusieurs titres cultes de l’ère 8 bits, mais pas seulement! Les idées de level design et la partie technique sont bel et bien modernes, elles. Un très bon jeu, un incontournable de l’année 2014, tout simplement.


 

02 – The Binding of Isaac :  Rebirth (PS Vita)

Esko_Tob10_Isaac
LA grosse claque que je ne voyais pas venir! Jusqu’à récemment, The Binding of Isaac était pour moi ce jeu au visuel Flash un peu trop prononcé et à la direction artistique trop malsaine pour me donner envie d’y poser les mains. Et puis cette version Rebirth a débarqué sur le PS+, arborant fièrement un visuel tout en pixels, rehaussé de jolis effets de lumière et de particules. J’ai mis du temps à m’accommoder au style visuel caractéristique de l’univers d’Edmund Mc Millen… Puis le gameplay aux petits oignons, la profondeur et la richesse du titre, font qu’on s’accroche, qu’on s’habitue à tous ces petits monstres au point de s’y attacher. On finit par se rendre compte à quel point l’ensemble est cohérent. Un grand jeu à la durée de vie quasi-infinie, généreux dans son contenu, sans concession mais toujours gratifiant.


 

01 – Hearthstone : Heroes of Warcraft (PC)

Esko_Top10_Hearthstone
J’en ai déjà fait l’apologie l’an dernier, alors que le jeu n’était qu’en phase de bêta. Un an plus tard, je suis toujours autant accroc au jeu de cartes en ligne de Blizzard. Mécaniques simples à comprendre mais difficiles à maîtriser, ambiances visuelle et sonore léchées (une habitude chez l’éditeur) et puis du fun, du fun et encore du fun! Certains le voient comme une version simplifiée et plus aléatoire de Magic: The Gathering. Ce n’est pas totalement faux, mais le jeu est encore tout jeune et devrait mûrir au fil des extensions. Le fait de ne pas avoir à stocker des centaines (milliers?) de cartes et la possibilité de rencontrer des adversaires à toute heure, depuis sa tablette ou son PC, sont également des avantages indéniables pour le joueur expatrié que je suis. Son défaut majeur est sans doute qu’il est trop chronophage, laissant peu de temps à d’autres activités. Et pourtant, je me plains encore et toujours de ne pas avoir assez de temps à y consacrer… :p

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Explorateur 2.0 sur les océans du web, voyageur IRL, apprenti artiste, rêveur à temps partiel, râleur à temps plein et accessoirement astrophygeekien. Né en l'an de grâce - 8 avant la SNES, j'ai eu l'occasion de poser mes coussinets sur de nombreuses consoles qui sont autant d'objets de culte. Outre les jeux vidéo, je suis friand de tout ce qui peut stimuler mon imaginaire (livres, films, séries, bandes dessinées de tous horizons, ...).
%d blogueurs aiment cette page :