Game Inferno

Dans l'enfer du jeu

à la une News PC Windows

Overwatch

Overwatch_Logo

Vous ne l’avez surement pas vu avec mes différents tests mais je suis un grand fan des licences Blizzard. Obnubilé sur Super NES par Rock & Roll Racing et The Lost Vikings, j’ai ensuite grandi en jouant à Diablo 2. J’ai passé de nombreuses heures de LAN sur Starcraft et son extension Brood War, et tout autant sur Warcraft 3. Joueur pendant plus de cinq ans sur World of Warcraft, une partie de ma scolarité en a d’ailleurs souffert. J’ai même été à la dernière World Wide Invitational qui s’est déroulée à Paris en 2008, ou j’ai eu la chance d’être présent pour l’annonce de Diablo 3.

Le 7 Novembre, on a donc eu droit à la cérémonie d’ouverture de la Blizzcon 2014. Contrairement au reste du week-end, celle-ci est diffusée gratuitement, sans acheter le ticket de livestream. Elle s’est ouverte avec un speech très bon sur le besoin d’égalité et de respect dans l’industrie, les jeux et les représentations des deux sexes dans ceux-ci, j’espère que nombreux seront ceux qui réfléchiront à ce qui a été dit. Pour résumer, le harcèlement et les différences doivent disparaitre, on est tous là pour jouer, alors profitons de ces jeux.

Une extension pour Hearthstone a été annoncé, Gobelins & Gnomes. Celle-ci comprendra plus de cent vingt nouvelles cartes, un nouveau type de créature et un nouveau terrain, elle sera disponible en Décembre gratuitement. A suivi un petit passage sur Starcraft 2: Legacy of the Void et surtout la diffusion de son trailer. Ça envoie, les Protoss sont toujours aussi classes et le jeu est toujours stand-alone donc pas besoin des deux autres éditions (même si leur campagne sera évidemment non accessible si vous ne les avez pas).

Et là, c’est la folie, Chriz Metzen monte sur scène et nous annonce que depuis plus de dix-sept ans, l’entreprise travaille sur quelque chose. C’est un projet auquel ils sont très attachés et enfin, ils vont pouvoir en parler, le montrer. Le projet Titan, annulé il y a quelques semaines est ce qui se rapproche le plus de ce sujet d’après les rumeurs. Et ainsi, à cette Blizzcon 2014, une nouvelle IP était annoncée. Enfin, après des années d’attente, nous allions avoir un nouveau monde issu de la psyché des studios qui m’avaient fait passer tant de bons moments: Overwatch.

Des rêves de grandeur…

Waw, enfin, du neuf. Et qu’est-ce que ce trailer nous laisse imaginer. Des super-héros, qui évidemment, combattent le crime. Des pouvoirs fabuleux, des personnages différents avec un charisme propre. Une organisation qui était dans le passé au pic de sa performance et qui aujourd’hui est déchue. Mais, vu l’entrée, on en saura surement plus dans le jeu hein? Une campagne solo, nous expliquant comment le monde a évolué, comment s’est créée l’Overwatch et comment elle a combattu le mal pendant de nombreuses années. Et puis ensuite, peut-être qu’on verra sa déchéance, et ce qu’elle est aujourd’hui devenue? Ou alors, peut-être que notre héros est ce jeune garçon, qui a aidé son petit-frère à rester en sécurité et les héros à remporter cet affrontement. Après tout, Tracer lui dit que le monde a toujours besoin de nouveaux héros. Connaissant le passif de Blizzard, le jeu sera bon, et sûrement axé sur son univers et l’histoire qu’il a eu. Après tout, c’est comme ça que le monde a appris à apprécier les licences du géant. D’abord on leur présente le monde, ses personnages, son histoire, et ensuite, le joueur évolue dedans.

Il est clair que le jeu sera un FPS ou quelque chose dans cette optique. Pour qu’il y ait autant d’action, c’est ça, ou un TPS, et ces derniers ont souvent moins de punch (sauf Vanquish). Le genre a évolué assez pour que même au corps à corps, on puisse prendre du plaisir à jouer à la première personne. Un FPS avec une composante RPG, c’est ce qui marche actuellement, regardez Borderlands, ou Dead Island… De cette façon, on sera vraiment plongé dans le monde d’Overwatch, peut-être même qu’on pourra jouer ces héros et leur faire gravir les échelons de l’organisation? Oh, ce serait tellement bon. Et puis de la même façon, on pourrait jouer les méchants également et les amener à combattre les héros qu’on vient de voir. Hey, autant voir gros hein, c’est Blizzard! Et Chris Metzen (le game designer), nous dit que ça arrive bientôt. Yes! Vivement. Et il nous propose de nous montrer du gameplay? Alors que ça vient juste d’être annoncé? Mais c’est fabuleux!

… Brisés par les précisions

Euh, okay. Bon, premièrement, il est clair que mes prédictions, tous mes rêves sur le jeu sont pas là. « Hey, dommage pour ma hype, spa grave ». Voyons donc, ce sera un FPS, j’avais juste. Et puis, on joue aussi bien les gentils que les méchants, yay! Enfin, les méchants ont aussi fait partie de l’Overwatch à un moment apparemment. Donc je n’étais pas trop loin. Mais par contre, ça ressemble quand même pas mal à un Smite ou un Team Fortress 2. Bah, pourquoi pas, après tout, ça marche bien aussi le FPS compétitif. En plus, y a des composantes qui ressemblent un peu à DOTA (Defense of the Ancients), et ça aussi ça marche bien. Dommage que ce soit un peu redondant avec leur Heroes of the Storm. Mais bon, c’est Blizzard, ils vont parler de l’univers et tout ça, pas sur la grande scène parce que la cérémonie est terminée, mais le week-end est plein de tables rondes, on va en apprendre plus! Hein?

Donc, on a en tout douze personnages jouables, en tout cas d’après le trailer. Mais en même temps, on a un poster avec quinze, donc ils se laissent de la marge pour garder la hype pour les prochains mois, compréhensible. Pas mal, pas mal. En plus, ils ont tous l’air différents (et tous complètement cheatés) donc ça promet un gameplay adapté à tous. Ça donne envie, moins que ce que j’avais imaginé, mais ouais.

 Overwatch_Lineup

Niveau gameplay, c’est de l’Arena-FPS (Quake 3 Arena, Counter-Strike) et ça se joue en six contre six. On a différents objectifs à accomplir selon le type de partie. En effet, deux modes ont pour le moment été annoncés: Payload et Point Capture. Dans le premier, il faudra protéger un convoi jusqu’à un point précis alors que le second vous demandera de prendre des positions afin de marquer des points. Evidemment, l’équipe adverse devra soit vous arrêter, soit marquer plus de points que vous. Même si cela n’est pas encore annoncé, je peux, je pense, avancer sans trop de risques, la présence des modes Deathmatch et Team Deathmatch dans le jeu final. Ces deux modes sont tellement classiques et populaires que leur absence serait une aberration. Mais on verra bien dans quelques mois.

Tout comme dans DOTA ou Team Fortress 2, on a différents types de personnages. Des attaquants, des défenseurs, des tanks et des soutiens.

  • Attaquants: de lourds dégâts mais moins de vies. Une grosse mobilité et des capacités pour embêter les ennemis
  • Défenseurs: Capables de protéger une zone et de ralentir l’ennemi. Ils ont pour but d’être au front pour éviter à leur équipe de sans cesse reculer.
  • Tanks: Besoin d’un sac à PV? Ce sont eux, beaucoup d’armure et capable de stopper l’autre équipe dans son élan. Avoir l’un d’eux avec vous aidera à avancer.
  • Supports: les soins, les améliorations d’état, et d’autres petits bonus, ce sont eux qui vous les prodiguent.

Il sera possible de prendre plusieurs fois le même personnage dans une même équipe mais cela sera limité (afin de varier le gameplay).

Pour le moment, rien d’annoncé sur console, on reste sur PC, leur plate-forme de prédilection. Cependant, quand on voit le type de jeu, Payday 2 qui fonctionne très bien sur console et le succès commercial de Diablo 3, on se doute que cela arrivera. D’ailleurs, les créateurs ont annoncé qu’ils y pensaient “furieusement”, donc à n’en pas douter, vous pourrez y jouer d’ici quelques années sur PlayStation 4 et Xbox One.

Pas de personnalisation des personnages, d’après leurs tests, cela n’est pas adapté, et le jeu devenait fouilli. M’enfin, mon avis qu’on en reparlera quelques mois après la sortie. Après tout, DOTA 2, League of Legends et Team Fortress 2 ont un environnement économique très bon grâce à cela. Surtout que pour le moment, le jeu n’a pas encore de définition quant à son moyen de paiement. Implémenter ce système pourrait permettre au jeu d’être gratuit ou du moins sans abonnement.

Quant au Lore, à l’univers, à l’histoire, on en sait pour le moment très peu. Cela n’est toujours pas terminé et on en saura plus dans quelques mois, la bêta commençant en 2015 (sûrement à l’été comme leurs autres bêta).

 temple-of-anubis-screenshot-005.2dA8f

Mon avis sur la question

Vous l’aurez compris, ma hype est beaucoup retombée depuis la vidéo de gameplay. Certes, c’est Blizzard, mais la ressemblance avec d’autres jeux et le potentiel manqué me déçoit. Blizzard a toujours été très bon pour raconter des histoires, créer des univers et les développer, avec une campagne solo très solide. Pour le moment aucune annonce n’a été faite sur la présence d’un tel mode et cela me désole. Mais l’espoir est toujours là.

Un des moyens que Blizzard a utilisé au cours des années pour créer ses licences à succès est justement basé sur le Lore. En créant un univers profond et étendu, on a pu voir évoluer leurs licences sur deux décennies. A partir de Warcraft, qui ne comprenait de base qu’humains et orcs, on a vu de nouvelles races apparaitre. Des livres, des bandes dessinées, des mangas, des films et des spin-off sont apparus. Mais sans ce background, comment World of Warcraft serait-il né? Comment serait-il encore au niveau où il est aujourd’hui. C’est grâce à cet univers très développé que dix ans plus tard, le MMORPG de la firme est encore le plus joué au monde.

Je ne m’étendrai pas sur le fait que je trouve que tuer les héros de cet univers dans WoW est relativement contreproductif, mais ici, il manque quelque chose. Overwatch serait un morceau du projet Titan. Ce dernier était apparemment massif, assez de contenu pour faire plus de six jeux, mais qui se trouvait dans un seul. A cause de ce trop-plein de contenu, la production s’est perdue et le produit était trop brouillon, d’où son annulation. Cependant, des parties ont été retenues et intégrées à d’autres projets. C’est ainsi qu’est né Overwatch. Au lieu de produire un univers et ensuite de lui donner un gameplay, Blizzard semble cette fois-ci avoir fait l’inverse, et s’est pressé de l’annoncer. Titan était un projet sur lequel ils avaient travaillé plus de dix ans (d’après les rumeurs et certains de leurs dires). Son annulation était surement un coup dur sur les investisseurs tout autant que sur les joueurs. Il fallait donc rétablir la confiance. De cette façon, une partie de l’investissement pourra également être récupéré.

Mais comme je le dis, il semble manquer quelque chose. Le trailer annonçait énormément de possibilités. Ainsi, en créant à la base un jeu sur l’ascension de l’organisation Overwatch, l’univers aurait pu être posé. On y jouerait les jeunes héros qui deviendraient les fers de lance. A cela, un deuxième jeu aurait pu amener la création de personnage, la customisation entrainant ainsi l’entrée du joueur dans l’univers, et sa capacité à le façonner dans une certaine mesure. On aurait pu suivre également la chute de l’influence de l’organisation, sa décadence et sa fin. Enfin, un troisième jeu aurait pu être créé avec le trailer qu’on a vu ici. Le jeune enfant est blasé que ses héros ne soient plus et alors qu’ils viennent de le sauver, il décide de rétablir l’organisation et de devenir lui-même un héros. Une saga est créée, sur plusieurs années, et les joueurs sont intégrés au processus. Même avec un background restreint, on a assez de temps pour lui donner de la matière et y inclure les joueurs ne fait que l’augmenter (pourquoi ne pas récompenser certains “héros” en les intégrant dans la suite des choses?) L’univers est là, à Blizzard et aux joueurs de l’entretenir. Cela aurait également permis au joueur d’avoir, comme dans Warcraft, des personnages auxquels s’attacher.

Car malheureusement, même si on peut voir que certaines personnes sont très fans des personnages de LoL ou DOTA, ces jeux ont du succès uniquement sur le temps passé avec ses personnages et ses capacités, rarement son histoire. Celle-ci étant restreinte à un court paragraphe, parfois une vidéo, comment le joueur pourrait s’attacher? Dans Warcraft, certains personnages ont évolué avec l’univers, avec les livres ou les bandes dessinées. Certains arcs de l’histoire n’ont d’ailleurs été exploré que dans un média qui n’était pas un jeu. Et ces arcs ont eu une influence sur les jeux. C’est d’ailleurs pour ces personnages que les autres médias sont achetés. La trilogie de livres sur l’histoire de Malfurion et Illidan, l’arrivée de Thrall au niveau de chef de la Horde, ce sont des histoires que les gens voulaient connaitre et qui ont été acheté pour cela.

Vous l’aurez donc compris, mon avis sur Overwatch est très partagé et je suis déçu que la recette gagnante de Blizzard ait été abandonné (du moins pour ce qu’on en sait). J’espère sincèrement me tromper, et que dans les prochains mois on en saura plus sur le background du jeu et que son univers sera assez développé pour qu’on s’attache à Tracer ou Winston pour autre chose que leurs capacités. Le jeu sera sûrement un succès, Blizzard oblige, mais le nom de la marque ne devrait pas être la raison. Comme pour d’autres jeux, les joueurs devraient les apprécier parce que le jeu et l’histoire qui lui sont attachés sont bons, pas parce qu’ils appartiennent à une marque. Un simple nom ne devrait pas être ce qui le rendra appréciable.

Les inscriptions pour la Bêta sont ouvertes et vous pouvez vous y inscrire sur le site officiel du jeu: playoverwatch.com

 Blizzard_Entertainment_Logo

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :