Forza Motorsport 5*

*« Viens avec NEXI, c’est l’heure de la vroom vroom party.»

Adepte du bitume et de la gomme qui chauffe, welcome dans le monde de Forza Motorsport 5 avec votre Lady !

Lexus LFA - Game Inferno Edition

Lexus LFA – Game Inferno Edition

Dernier né de la série Forza Motorsport, Il respecte le planning de 2 ans entre chaque opus. Sorti pour le lancement de la Xbox One le 22 novembre 2013, c’est un jeu de simulation automobile développé par Turn 10 et édité par Microsoft.

Ce volet a eu un gros rôle à jouer pour Microsoft : tout comme Dead Rising 3 et Ryse : Son of Rome, ce Forza 5 devait jouer le tentateur pour faire craquer le gameur/euse sur la Xbox One !

On va donc voir si il a réussi à me tenter moi, real addict de cette série. Surtout que j’étais diaboliquement exigeante sur celui-là : Next-Gen oblige.

Si vous connaissez et aimez la Licence Forza, c’est forcément pour vous délecter de ses prouesses graphiques à couper le souffle… Et avec celui-ci vous voulez tout autant vous éclater les yeux, n’est-ce pas ? Sortez les bavoirs, vous allez adorer. Coté esthétisme, Turn 10 a encore fait un travail Titanesque (Titanfall sort de mon corps ce n’est pas ton test encore), autant sur la modélisation des voitures que sur les circuits : le rendu est exceptionnel. Que l’on soit en vue cockpit où chaque détail est bien pensé, en vue pare choc où l’asphalte nous chauffe les yeux ou en vue extérieur pour admirer votre diablesse (c’est le nom de mes titines) ; tout, je dis bien tout, est d’une finesse et d’un réalisme poussé à l’extrême.

(ci-dessous, Peugeot 908 à gauche et Ferrari LaFerrari à droite).

Forza 5 - Peugeot 908 Le MansForza 5 - Ferrari LaFerrari

MAIS… (Et oui, le voilà) comparé à Forza 4 sur Xbox 360, la claque n’est pas si remarquable. F4 offrait déjà des graphismes à damner n’importe quel saint. Ce Forza 5 respecte cette excellence graphique mais se distingue par les finitions qui donnent un coté plus réaliste aux courses : J’entends par là les animations du pilote lors des passages de vitesse en vue cockpit, la modélisation du public qui a été revu à la hausse, mais juste revue hein… ce n’est pas Wahouuuu non plus… Certains éléments environnementaux tel que des vols d’oiseaux, les montgolfières, l’hélico-poursuite que vous entendrez de plus en plus lors de son passage, rendent eux aussi le jeu plus vivant, réaliste et donc immersif, même si cela peut paraître débile en premier lieu.

Les détails qui tuent pour moi sont l’éblouissement du Soleil et les reflets du tableau de bord sur le pare-brise : effets magnifiques et super réalistes ! Alors j’entends déjà le pro-NFS me dire «  Oui mais c’est chiant, on ne voit plus rien etc… Bla Bla Bla ». Et alors ? C’est de la simulation, ça a pour intérêt de se rapprocher au plus près des sensations réelles du pilote ! Donc quand vous êtes derrière votre volant face aux rayons du Soleil, vous êtes gênés : effet réaliste, respect de la simulation et BASTA !

(ci-dessous, éblouissement et ombre dans Forza Motorsport 5).

Forza 5 - Eblouissement BugattiForza 5 - Bac à sable LFA Game Inferno

L’aspect next-gen dans tout ça :

Comme cité précédemment ce sont les graphismes superbes de F5 qui lui confèrent son label Next-Gen : effet lumineux de folie, esthétisme et modélisation des voitures parfaits.

Petite anecdote : personnellement, j’ai juste adoré voir un pote plisser les yeux devant ma TV, tellement il ressentait l’éblouissement des rayons du Soleil, comme un vrai pilote alors qu’il était 2h du matin, lumière éteinte. D’ailleurs je reprends ses mots pour clôturer ce paragraphe « Bordel truc de ouf, ahhh j’ai lové là ». Tout est dit !

Tout cela pour dire que le joueur/euse, devient Le Pilote, et se sent complètement immergé dans les courses.

Cependant, je note un gros point noir personnel, point que j’espérais régler par Turn 10 avec le passage à la Next-Gen : la météo. Dans Forza 5, il n’y a toujours pas de possibilité de modifications météorologiques, il fait tout le temps beau, c’est comme Tchernobyl en fait : les nuages ne passe pas les frontières de Forza ! Vous pouvez aussi vous asseoir sur le cycle jour/nuit, il fait toujours jour dans le monde merveilleux de Turn 10.

Niveau contenu du jeu :

Mode de jeux : Rien de  nouveau ici, on a toujours un mode carrière avec une multitude de championnats rassemblant toutes les classes de voitures et dans lesquels plusieurs épreuves vous attendent. Pourquoi tant de courses ? Pour le FRIC, pour l’XP, pour enrichir son garage et par la même occasion, les poches de Microsoft si, par impatience, vous cédez aux micro-paiements afin de booster votre XP ou acheter des voiture à l’aide de jetons (pour information : la Ferrari 312 T2 de Niki Lauda coûte pas loin de 2 millions de crédit et à l’achat jeton environs 19 euros… Ça calme hein ?) Pourquoi je parle de cette voiture ? Tout simplement parce que les derniers championnats vous demanderont des véhicules qui coûtent la peau des fe**** pour y participer. Cela manque un peu de fun mais c’est Forza après tout…

Sinon, à part le mode carrière, vous aurez encore et toujours accès au mode rival et ses recommandations identiques à celui de Forza 4. Forza 5 inclut également un mode libre vous permettant en solo de vous essayer à des courses avec différentes voitures et avec vos réglages etc… Ou en local à 2 joueurs en écran splitté pour vous affronter… Bon courage, ça rame 1 fois sur 2 !

Bien évidemment, il reste le multi, toujours composé des mêmes modes de jeux classiques et pas très excitants. A tester exclusivement avec des potes sinon vous aurez vite fait de tomber sur des kékes qui confondent Forza avec Destruction Derby.

Forza 5 - Mode de jeuxForza 5 - Liste des championnats

Forza 5 - choix des épreuves

Circuits : Alors là, je serre les fesses pour éviter de monter en pression mais ça va chauffer !! 14 circuits sont présents et une grande majorité de mes préférés ont disparu… Mugello, Suzuka, Fuji Kaido, et MON Nürburgring…. NAN MAIS ALLO QUOI ?! (Désolé, fallait que je la place celle-ci, pour voir ce que ça faisait d’être conne mais ça ne marche pas). Ok, il y en a des nouveaux comme Prague, Yas Marina ou encore SPA Francorchamps… Ok, ils ont revu intégralement les anciens mais bon sang pourquoi enlever tant de bon circuit…..POURQUOI ??

Donc les circuits sont au top, les tracés sont ultra réalistes mais on veut un catalogue complet de circuit et pas un échantillon de vitrine !! J’espère que beaucoup vont arriver en DLC gratuit (il est permis de rêver un peu) sinon je passe en mode tyrannique et crois-moi Turn 10, tu ne veux pas voir ça !

Voitures : CARTON ROUGE !! Réduction du catalogue de plus de 50% comparé à Forza 4 : on est passé de 500 à 200 modèles !! WHUUUT ?? On va sans doute me dire : « De toute façon t’aurais jamais acheté toutes les voitures » et à cela, je réponds : « Vous voulez voir mon garage de Forza 4 ? JE les ai toutes ! » Plus on a de choix, plus on peut se créer un garage à notre image et plus on aime gagner de l’argent pour s’acheter des tas de voitures…

Pourquoi avoir négligé la communauté de Forza Motorsport ? Réponse : pour qu’on paye ! Pas folle la guêpe ! Je suis même devenue « une victime » vu que beaucoup des voitures qui me plaisent sont dans les packs DLC ! J’imagine bien Turn 10 et Microsoft en pleine réunion : « Objectif du jour : le catalogue de jeu… Je pense que l’on devrait mettre des modèles de base abordables et ultra chers dans le jeu d’origine, et après sortir des packs avec toutes les voiture les plus aimées depuis Forza Motorsport 3… Après tout, MONEY IS BUSINESS ! »

« tout est bon dans le jeton. »

« tout est bon dans le jeton. »

On pourra toujours penser qu’il y en a moins car elles sont toutes accessibles dans le mode Vista mais franchement, on s’en fout !

Soyons sérieux, on a droit à seulement quelques véhicules différents en catégorie P (Prototype) intéressants , les restrictions d’améliorations passent certains véhicules en catégories supérieures alors que d’autre plus puissant n’y sont pas… un peu mal jaugé les classes ! La palme va à l’intérêt de la Lotus E21, selon moi, l’un des plus gros troll du jeu au vu de ses concurrentes.

N’oublions pas les SUV et les Indy Car qui ont, je trouve, aucun intérêt : capacités limitées et inintéressantes en course, même boostés. Cela dit, je respecte tout ça, il en faut pour tous les goûts… BEURK.

Niveau améliorations :

Mécanique : Ce Forza 5 vous permet toujours d’améliorer votre véhicule via des installations de pack moteur, la gestion de l’aérodynamisme, celle de la tenue de route, le changement des jantes, l’allègement du châssis, les essieux etc… Dans un premier temps. Par la suite, vous pourrez vous atteler à des réglages plus minutieux pour chaque élément : tels que la flexibilité des amortisseurs, la garde au sol, la pression des pneus, les rapports de vitesse, etc…. Votre côté mécano sera heureux, en tout cas le mien l’était, il ne me manquait plus que l’odeur des pneus et de l’essence… Et j’étais limite dans la concession de mon padre.

Forza 5 - Réglages 1ATTENTION : Je tiens à préciser une chose que tout fan de Forza sait déjà, dans ce jeu nous ne sommes pas là pour se faire des voitures avec des jupes latérales de tueur, du NOS, des kits carrosserie à la Monster Garage etc… c’est de la SIMULATION hein ! Fan de pur tuning, GO sur les vieux Need For Speed Underground.

Une fois votre beauté boostée, deux choix de test vous sont proposés : le premier étant le banc d’essai en temps réel qui vous donnera des informations comme la vitesse de pointe, la vitesse atteinte en 5 secondes, etc… Le second étant un essai sur circuit afin de juger vous-même de votre travail.

échantillon des nombreux éléments de customisation disponibles

échantillon des nombreux éléments de customisation disponibles

Look, esthétisme : L’outil de personnalisation visuel via la création de livrée ou de groupe de vinyles n’as pas changé et TANT MIEUX ! Toujours le même principe de calque pour créer un look ravageur à votre « Chérie », le nombre de calques a même était augmenté à 3000 ; de quoi révéler votre côté artiste ! Niveau décalco disponible pour créer vos œuvres d’art, les catégories n’ont pas beaucoup été modifié depuis F4 : flammes, caractères géométriques pleins, contours, formes tribales, décalco partenaires, etc… Bref, avec un peu d’imagination, tout est possible, surtout quand je vois que sur Call of Duty (Ouais j’ose citer CoD et alors) les mecs peuvent avec 30 calques créés de femmes « en tenue légère » et j’en passe. Seul petit bémol, je regrette qu’il ne soit pas possible, comme dans F4, d’importer nos livrées ou groupe de vinyles des opus précédents mais ce n’est qu’un détail.

Lexus LFA - Game Inferno Edition en phase de finalisation

Lexus LFA – Game Inferno Edition en phase de finalisation

Lors de l’achat de votre véhicule, une sorte de catalogue communautaire de livrées s’affichera. C’est une bonne idée vu que certains sont pas mal mais personnellement, je n’en prends jamais. Plutôt crever que d’avoir le même look que 10 000 pilotes…

Enfin, si vous n’êtes pas créateur dans l’âme, vous pourrez choisir de sélectionner une peinture de base (que vous pourrez bien sûr changer à votre guise et gratuitement). Des peintures « spéciales » sont désormais présentes. Certaines sont plutôt sympas comme la « full » chromée, la « full » dorée style « Gangsta Love », celle noir carbon mat (ma préférée) tandis que d’autres sont justes affreuses : le camouflage désert « ultra liad », l’effet bois « oh my god » etc… Il y en a pour tous les goûts.

Et le gameplay solo alors ?

Forza 5 est, tout comme ces prédécesseurs , très facile à prendre en main et s’adapte à tous les profils de joueurs, du plus inexpérimenté au plus confirmé. Un grand nombre d’options sont réglables pour cela: l’affichage de la trajectoire, la gestion de la direction, le choix entre boite automatique ou manuelle (avec ou sans embrayage), l’aide au freinage, etc…

Cependant, évitez de mettre tout en facile, sinon le coté simulation est gâché et la monotonie se fera ressentir… Il faut tout de même un minimum de challenge sinon on ne prend plus de plaisir à jouer !

Forza 5 - Réglages difficultésLa grande nouveauté avec ce « Forza Xbox One », c’est la vibration des gâchettes qui est juste énorme, une petite feature qui renforce grandement les sensations de conduite. La moindre accélération, le moindre freinage trop appuyé et tout est retranscrit au mieux via le pad !

Pour juger au mieux de cette simulation automobile et de l’évolution du gameplay, il vous faudra désactiver au maximum les aides. Vous vous rendrez alors compte que Turn 10 a revu l’exigence à la hausse dans ce Forza 5. Un blocage de roue et/ou une accélération trop brutale avec une propulsion vous garantira de passer en mode « bac à sable » ou « tondeuse à gazon », vous êtes prévenus.

Exemple : La Bugatti Veyron, que je n’avais aucun mal à maîtriser dans F4 m’a carrément fait péter un plomb dans cet opus! La maîtrise d’un bolide se fera avec du temps, de bons réglages et une connaissance aprofondi de celui-ci. Tout comme pour la McLaren P1 ou la Peugeot 908, pour ne citer que ces deux autres voitures.

Vous pouvez ainsi compter sur environ 600 épreuves, tous championnats et classes confondues pour vous faire la main sur une belle collection de « titines ».

Drivatar ??? What ??

Vous vous rendrez rapidement compte lors de votre première course que certains pilotes participants sont « vos amis ».

J’explique : dès lors que vous jouez, un nouveau système de modification du comportement des adversaires est présent : les Drivatars.

Exemple de mon drivatar

Exemple de mon drivatar

Ils sont basés sur la façon de conduire de vos amis, leur façon de prendre un virage, de gérer les lignes droites, les dépassements, etc… De ce fait, vous-même allez, au fil des courses, créer votre drivatar se rapprochant le plus de votre style de conduite : en effet à chaque fin de course, le jeu synchronise les données de votre pilotage, aussi bien vos erreurs que vos bonnes habitudes (dépassement correct/parfait, tout comme pour les virages et l’aspiration).

Donc, certaines fois, on se retrouve face à des drivatars amis qui nous font « péter un câble » et on se surprend à aimer les détester ah ah ah… Pourquoi je ris ? Tout simplement parce que je tiens à faire une petite dédicace au Captain Taverne et à Nico (qui se reconnaîtront) vu qu’ils ont eu droit à mon drivatar bien avancé et synchroniser et que celui leur fait des misères en ce moment encore. Spéciale dédicace à Nico qui, à plusieurs reprises, m’a détesté mais… « C’est le jeu ma pauvre Lucette ! »

Je vous rassure, vous pourrez via le menu de pré-course, régler la difficulté de ceux-ci : allant de débutant à imbattable. Les options « très habile » ou « doué » étant vraiment les plus intéressantes dans votre progression vers les sommets de Forza !

Au point de vue financier, votre drivatar participe aux courses de vos amis et vous permet donc de remporter des crédits supplémentaires, sans bouger le petit doigt. Il n’y a pas de quoi s’enflammer pour quelques milliers de crédits mais il n’y a pas de petits profits.

Le multijoueur intéressant… ou pas ?

Comme tous jeux de course automobile qui se respectent, Forza 5 a droit, tout comme ses petits frères, à un mode multijoueur. Vous aurez le choix entre partie publique ou privée (que vous pourrez paramétrer comme bon vous semble).

Pas de réelles nouveautés non plus ici : différents types de modes/tournois sont présents : Mensuels, Spéciales, courses de classes, drifts (personnellement sans intérêt), épreuves standards, etc… Le tout, proposant des courses jusqu’à 16 joueurs.

Forza 5 - Accueil multiForza 5 - Accueil privé multi

Le multi fonctionne bien, je n’ai eu à déplorer aucun bugs mais les joueurs fairplay sachant rouler sans vous foncer dedans se faisant rares, une bonne partie privée entre potes est clairement la meilleure solution.

Je n’ai rien d’autres à ajouter sur le multi que je trouve personnellement bon avec mes amis et horrible avec les autres !

Conclusion

Les points positifs :

– Modélisation exceptionnelle autant sur les voitures que sur les environnements de courses
– Présence de nouveaux circuits aux tracés ultra réalistes : SPA Francorchamps, Prague…
– Anciens circuits (enfin ceux restant) retravaillés
– Esthétisme soigné : gestion des lumières, ombrages, Soleil…
– Moteur physique très bien utilisé pour la gestion des dégâts
– Jeu de simulation automobile de pointe
– Sensation de pilotage excellente, vibrations et retour de force via gâchettes juste énormes
– Système de Drivatar innovant

Les points négatifs :

– Toujours pas de cycle jour/nuit et de gestion météorologique
– Mode libre splitté un peu moche
– Mix entr 2D et 3D pour les « PNJ » du jeu : public, mécanos…
– Temps de chargement de « taré », entre 30 s et 1mn !
– Micro-paiement… La CB est ta copine
– Revente impossible des véhicules
– TROP de circuits ont disparu
– Système de DLC payant encore et toujours abusé
– Catalogue de véhicules d’origine complètement nul comparé aux précédents Forza
– Aliasing et bla bla constant… impatience bonjour !!

En Bref :

Ce Forza Motorsport 5 est incontestablement un pur jeu de simulation automobile. Il est magnifique MAIS il ne répond pas entièrement à mon attente d’un Forza Next-Gen ! Je suis trop déçue du catalogue et JE le trouve trop ressemblant à Forza 4… C’est selon moi une version 4.5 bien pensée!

Ma note : 14/20… Et ça me coute de ne lui mette que ça !

Je veux, j’espère et il y a intérêt que Turn 10 se bouge un peu plus les fesses sur le prochain, surprenez-moi ! N’ayez pas peur…. On veut voir de l’évolution à nous faire pendre la langue. Faites aussi un effort sur les DLC, on a déjà Activision et EA qui se payent notre tête, alors par pitié… ne devenez pas totalement comme eux car OUI, je l’assume, vous êtes déjà un peu pourri niveau business ! (j’entends par là que même si les DLC ne sont pas imposés, il reste une option non négligeable vu que les plus beaux modèles ne sont disponibles que par ce moyen, bizarre hein…)

avatar Publié par le 23 mars 2014. Classé dans à la une, Tests et Avis, Xbox One. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

3 Réponses pour Forza Motorsport 5*

  1. Salut!.. 🙂

    très bon article bravo!..j’ai une one depuis peu de temps et j’ai pris avec le Forza 5..(sur 360 j’ai tous les forza en version collector) mais la j’ai pris la version simple…
    je suis dac sur tous les points que tu cites… le gros manque de voitures comparé au 4 c »est juste incroyable!!..bon niveau circuit yen a eu 3 depuis d’offert (encore heureux -_-) mais il en manque encore!!..et la avec la sortie de horizon 2, bin on peut dire adieux au maj…donc on verra pour la 6 je crois bien….
    apres oui je suis dac aussi sur le fait que certaines voitures n(ont plus un comportement cohérent comme dans le 5…la 908 que tu cites d’ailleurs, ne colle plus à la route comme avant et ça sans raison!..assez incroyable de voir ça.. surtout qu’ils ont fait l’inverse! par exemple la Ferrari 333 qui n’avait un comportement super dans les forza 3/4 est maintenant bien plus simple à conduire….je pige pas…

    donc pour finir, je suis d’avis assez mitigé sur ce forza 5…il est beau c’est clair, mais trop de contenu manque et trop de dlc…mais ça bon on l’avait avant aussi, sauf que dans les 3 et 4 le contenu etait bien plus conséquent!.

    ps: par contre horizon 2 est bien sympa je trouve, et la au moins les dlc ne sont pas indispensables dans ce jeu.. 🙂

    à plus! et merci pour cet article bien sympa!

    • Oh! Je ne sais pas comment tu es arrivé jusqu’ici (surtout un article aussi ancien) mais ce retour est flatteur. C’est vrai que le contenu de FM5 est famélique mais il ne faut pas oublier que Turn 10 a été pressé par la sortie imminente de la Xbox One (et la pression de Microsoft pour que le jeu soit dans le line up de départ) + Qu’ils ont préféré retravailler entièrement toutes les voitures en reprenant le travail à zéro plutôt que de reprendre les modèles de FM4 pour les relifter. Gageons que FM6 saura rattraper le coche, surtout après un si joli Forza Horizon 2 (qui est une sacrée claque et dont le test devrait arriver sous peu sur le site).

  2. Edit: et pour le live, la cata….pire que sur le 4 à l »epoque..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *