Retour sur le Kaméha Matsuri

Kameha Matsuri

Salut à tous !

Avant toute chose, je tiens à préciser que je dois être le dernier à faire mon bilan sur ce qui va suivre. Bientôt 10 jours déjà que le festival Kaméha Matsuri est fini. La vie de co-responsable d’un site est parfois très chargé. Je vais donc, enfin, vous conter l’histoire de ce superbe salon qui m’a laissé des souvenirs pleins la tête et dont je suis déjà nostalgique.

Petit rappel des faits : les 13 et 14 Avril dernier, la cinquième édition du festival Kaméha Matsuri s’est tenue à Cosnac en Corrèze. Un événement somme toute classique, axé sur les jeux vidéo, la BD et la culture japonaise, le tout saupoudré de concours et d’autres activités. Au premier abord donc, un festival comme tant d’autres. C’était sans compter sur les ingrédients principaux de celui-ci : la convivialité, l’ambiance familiale et ce supplément d’âme qui fait la différence ! Jamais une telle manifestation ne m’a procuré autant de plaisir (et pourtant je peux témoigner des premières Japan Expo intimistes de l’avant Paris Nord-Villepinte).

Quel bonheur de pouvoir débattre sur le jeu vidéo avec les visiteurs, néophytes comme passionnés de la première heure. Je prends pour exemple les deux énergumènes cosplayés en Hatsune Miku avec qui j’ai pu parler de Project Diva (je suis un gros fan de la franchise), d’Okami HD ou encore de Mario. Je pense aussi à vous, oui vous, les deux affreux qui aviez squatté notre stand et fini Lollipop Chainsaw pour le plus grand plaisir des visiteurs se demandant quel était ce jeu complètement taré. Même quand il y avait le dernier Tomb Raider en démonstration, tout le monde demandait à voir les aventures de Juliet : dans vos faces les jeux AAA ! Enfin, je n’oublierai pas le nombre élevé de personnes venues essayer Marvel vs Capcom 3 après que je les ai rassurés sur le caractère très (trop Benzaie ?) accessible du jeu de combat le plus explosif de ces dernières années.

Quand à l’ami Fredouillo, il a visité tout le salon (qui était divisé en deux espaces principaux, un côté jeux vidéo et un côté BD/Mangas/Univers Japonais) et pris de nombreuses photos pour votre plus grand bonheur. N’hésitez pas à aller visiter la galerie d’ailleurs (ici), ses photos décrivent l’événement au mieux (et puis voir WahWah gigoter avec un poireau ça n’a pas de prix). Il a ainsi pu faire une initiation à la DAO grâce à la charmante Sarkresh qui était là pour partager son savoir et ses techniques. A ce propos, sachez qu’il avait aussi de nombreux ateliers thématiques : du dessin manga à la confection de sushis, un régal. Il vous en dira plus lui-même en fin d’article.

Arc en Ciel de manettes N64 + Dreamcast

Arc en Ciel de manettes N64 + Dreamcast

N’oublions pas les consoles mises à disposition des visiteurs, de la NES à la Mégadrive, en passant par la Super NES, le GameCube, les PlayStation, les Xbox et j’en passe. Le tout complètement gratuit (pas comme au TGS qui a eu lieu le même weekend, je le sais de source sûre), et bien sûr les fameuses bornes d’arcade du président de l’association, Arnaud Debordes, un passionné parmi les passionnés qui a mis sur pied, avec la force de sa passion, ce sublime rendez-vous ! (Par contre je ne m’y connais pas trop en matériel d’arcade, donc n’espérez pas grand chose. Je crois qu’il y avait une Naomi mais c’est à prendre avec des pincettes). Les visiteurs pouvaient s’essayer, sur ces différentes consoles, à plusieurs jeux délirant comme Donkey Konga (hilarant de voir les joueurs taper sur les tambours de la console), Duck Tales (dont la version HD arrivera cet été dans nos contrées), des jeux de combats cross univers (One Piece vs Naruto vs Dragon Ball pour ne citer qu’eux), Dead or Alive 2 Millenium ou encore Street Fighter III First Strike et Bobble Bubble. Vous l’avez compris, il n’y avait pas de place pour l’ennui au Kaméha Matsuri.

Le tournoi Tekken Tag Tournament 2 a été de haute volée, particulièrement la finale de très haut niveau, vu les lots, je comprends tout à fait. Quand à celui de Super Smash Bros Brawl qui a clôturé le festival, il était tout simplement dantesque, j’ai toujours rien compris au principe du jeu mais je peux vous confirmer qu’avec une quarantaine de participants et un public de folie, l’ambiance était électrique. D’ailleurs le tournoi a sacré un des tous meilleurs joueurs français.

A côté de cela, le concours d’AMVs fut splendide, même si pour ma part je n’ai pas pu rester jusqu’à la fin, l’inconvénient lorsque l’on tient un stand. Je pense que les jurés ont dû avoir beaucoup de mal à départager les participants, d’ailleurs si quelqu’un peut me donner les noms des participants, je suis preneur. Le tournoi de sumos gonflables était hilarant et le défilé de kimonos tout simplement magique. Enfin n’oublions pas les traditionnels concours de cosplays, séparés en deux catégories, adultes et enfants. Ils nous ont permis d’apprécier tout le savoir-faire des cosplayers dans la confection des costumes de leurs personnages préférés. Mention spéciale aux enfants cosplayés en Princesse Mononoké et en Link ainsi qu’aux deux personnes cosplayées en Miku dansant avec un poireau en peluche (oui oui un poireau en peluche). Ce concours nous a d’ailleurs permis d’admirer tout le « swag » de WahWah sur scène mais ça, je vous l’ai déjà dit.

En parlant de WahWah, venons en aux invités. Je passerai rapidement sur les invités BD que je n’ai malheureusement vu que de loin et qui ont été, selon les échos que j’ai eu, très disponible. Merci donc à Morja (malice et catastrophe) , KARA (le bleu du ciel), Patrick Sobral (les légendaires), Michael Betinelli (le grimoire pourpre) et Migoto Sen Chu (amour sucré) pour leur présence, leur disponibilité et leur bonne humeur.
Il y avait aussi David et Tony de Mister Mango, deux supers illustrateurs qui ont donné de leur temps pour satisfaire toutes les personnes qui voulaient un dessin. Et mon dieu que ces mecs dessinent bien. D’ailleurs on devrait normalement les voir dans les parages ces prochaines semaines pour des strips sur le jeu vidéo, gardez un œil sur l’actualité de Game Inferno.

Quand aux invités jeux vidéo, ils ont été au top, que ce soit le Dr. Lakav (Hidden Palace) avec sa petite loterie et ses taquets (je me suis jamais fait autant vanné en si peu de temps), WahWah (Backintoys & Select Your Player) et sa bonne humeur communicative, Benzaie (Hard Corner) et sa bave aux lèvres devant la borne d’arcade sur laquelle tournait SFIII, Meeea (l’Antre du Mea) et ses petites blagounettes et enfin Jibé (Zeplayer), le mec le plus énervé que je connaisse à propos du jeu vidéo, n’en déplaise à Kenshin. C’est de ce genre de personnes comme Jibé dont a besoin la presse vidéoludique, une personne sans langue de bois, lucide, sans peur et sans reproche. Un peu comme nous quoi, mais là je m’égare. Cinq personnes fort sympathiques donc que j’ai eu le plaisir de côtoyer tout un week end et que je reverrai sous peu, particulièrement Benzaie et son idée de taré impliquant Shaq-Fu. Shaq-Fu ? Mais si, le jeu vidéo mettant en scène Shaquille O’Neal.

Quelle concentration

Quelle concentration

Dernier point jeu vidéo et non des moindres, on a eu le droit à 3 super play sur des Shoot Them up de folie. Le premier, par ProMeTheus, le meilleur joueur du monde hors Asie, excusez du peu, sur Dodonpachi Dai Oujou. Les deux autres sur Ketsui et Super Aleste par Bos & Yace. Je ne suis pas fan du genre, mais faut avouer que ce fut trois performances hallucinantes, surtout que le temps de réponse des commandes accusait un petit retard. ENORME.

J’ai gardé le meilleur pour la fin, enfin les 2 meilleurs choses :
Premièrement, merci à Kaze pour le partenariat avec le Kaméha Matsuri, cela nous a permis de (re)découvrir le sublime film d’animation Les Enfants Loups de Mamoru Hosoda comme au cinéma.
Deuxièmement, la brocante « geek » qui a eu lieu le dimanche. Pleine de surprises, il était possible d’y trouver des jeux Super NES et Megadrive encore en boite, des figurines de différents personnages à ne plus savoir où donner de la tête et même des consoles quasiment introuvables ! Mention spéciale à la Game Boy Light « Osamu Tezuka World Shop » (pompeux comme nom n’est-ce pas) que Benzaie a déniché (bon en fait c’est le Dr. Lakav qui lui a refourgué mais c’est un détail). Je vous invite d’ailleurs à aller jeter un coup d’œil à son compte rendu, il vous en parlera mieux que moi. Tout cela change des traditionnels vendeurs dans les conventions du genre, qui font payer au prix fort des goodies trouvables beaucoup moins chers ailleurs. Profitant ainsi de la fièvre acheteuse des visiteurs. Cette brocante était sans doute une des plus belles idées du festival Kaméha Matsuri.

Pour finir, je tiens à remercier toutes les personnes qui sont venues sur notre stand pour jouer et discuter ainsi que les nombreux possesseurs de Nintendo 3DS avec qui j’ai pu streetpassé. Merci à tous pour cet événement fabuleux !

Remerciements :

Merci à Arnaud Debordes, président de l’association, qui nous a offert l’une des plus belles conventions de l’année. Deuxième merci pour m’avoir laissé participer deux fois au tournoi Tekken, tout ça pour deux défaites au premier tour. On espère la sixième édition l’année prochaine.
Merci à Jérémie Fouillade, le vice-président, qui nous a permis de faire nos armes. Jérémie quand tu veux je t’éclate à Marvel vs Capcom 3, ha ha.
Merci à Yann Varenne avec qui j’ai beaucoup discuté jeux vidéo et qui a été d’un soutien précieux lors de mes petits coups de mou.
Merci à Marie Péjoine et Justine Kinet pour leurs petites histoires et leur soutien café, vous avez été au top les filles.
Merci à mon Jibey Fernandez surtout, sans lui je n’aurais jamais connu Cosnac, Brive-la-Gaillarde et tous ces gens formidables, d’ailleurs je vous invite à lire ses deux articles publiés sur jeuxvideo.com (excusez du peu) et eclypsia.com.
Merci au parrain JV du festival, le Dr. Lakav.
Merci au parrain BD du festival, Patrick Sobral.
Et enfin, un grand merci en vrac à Christelle, Christophe V., William, Christine, Benjamin, Yann M., Benji, Christophe, Alexis, Praxus, Kuran, Justine, Florian, Michel, Caro, Thomas, Justine sans qui tout ça n’aurait pas été possible.
Merci aussi à Salomé pour le NailArt (j’ai pas été hein), Magalie d’Esprit Zen pour le maquillage, Céline pour le Kamishibai, Kuran himesama pour le sublime défilé de Kimono et au patron d’OSAKA BOX pour les cours de sushi.
Merci à tous ceux que j’ai oublié aussi, ce n’était pas voulu, mais il y avait trop de monde.

ET SURTOUT, SURTOUT, MERCI BEAUCOUP POUR CE FESTIVAL ET J’ESPERE QU’ON SE REVERRA L’ANNEE PROCHAINE POUR LA SIXIEME EDITION.

Nota Bene, le mot de Fredouillo :
« Je me joins aux lyrics de Liryc-Sama pour moi aussi vous inciter à visiter cette réunion de passionnés dont l’esprit est si positivement éloigné des habituels événements encensés par la profession mais auxquels il manque le principal atout de la réussite : la qualité. »
« J’en veux pour preuve que nous y avons croisé nos confrères de jeuxvidéo.com avec lesquels nous avons partage notre point de vue commun. Ils parlent d’ailleurs de cet événement sur leur site mais bon, ça vous le savez déjà si vous avez lu tout l’article »
« Il n’est désormais plus nécessaire de prouver que le festival Kaméha Matsuri n’a rien à envier à tous les autres événements du genre ».

Bonus : Lien vers le site du Festival Kaméha Matsuri.

Bonus 2 : Lien vers leur album photo (on n’en a jamais trop)

avatar Publié par le 24 avril 2013. Classé dans Events. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

7 Réponses pour Retour sur le Kaméha Matsuri

  1. C’est super copain de moi! ^^

  2. Super article, super photos. Merci aussi pour la citation :D.

    Dans tous les cas, heureux de vous avoir rencontré et d’avoir pu discuter avec vous tous, c’était vraiment sympa !

    PS : Méga-cool ton avatar 8-bit Cyril 😉

  3. Superbe article ! Ca fait énormément plaisir à voir ! C’est mon premier festival sur les jeux vidéos et franchement je ne regrette qu’une chose, que cela ne dure pas plus longtemps. C’était tellement bien .. Vivement l’année prochaine 😀

  4. Je proteste ! je ne suis pas une énervé du jeu vidéo ! la preuve en est,je fais des news toute gentille et des tests tout gentil !

  5. merci les mec ^^ et bien évidement de bien beau souvenir se jour la je me suis défoncée les yeux XD

  6. salut a vous tous aurelien tu vas tourner des vidéo avec TheFantasio974 non

  7. Pingback : In convention With Vadu Amka – Re-Play Festival | Game Inferno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *