Le CDC/CDG de Sombrelame : Castlevania : Lords of Shadow 2

Edito de Liryc-Sama: Avec ce nouvel article, j’introduis une nouvelle catégorie que j’ai trouvé pertinente à la première lecture et par la même occasion, un nouveau membre à la Team Inferno, un électron libre un peu taré, sombre et terriblement bon dans les mots qu’il choisit. Accueillez avec plaisir Sombrelame et sa rubrique « CDC/CDG ». Ah! J’oubliais, CDC/CDG c’est pour « Coup de Coeur/Coup de Gueule ». Comment ça vous aviez compris?

__________________________________________________________________________________________

Castlevania LOS2 Title

Lords of Shadow 2 : victime de son succès ?

Le 27 février 2014 est sorti un jeu attendu par beaucoup en raison du succès du précédent épisode, Castlevania : Lords of Shadow 2. Avant même de pouvoir y toucher j’ai ouïe dire de quelques problèmes avec le jeu, maintenant que je l’ai fini par 2 fois, ces critiques sont-elles justifiées ?

Les points qui fâchent : à tort ou à raison ?

Que ce soit chez les joueurs ou les sites professionnels, 3 points noirs entacheraient le tableau Lords of Shadow 2 mais sont-ils réellement à jeter ?

L’ère moderne

c'est si gênant que ça, la modernité dans Castlevania?

c’est si gênant que ça, la modernité dans Castlevania?

Je ne vois pas vraiment le problème ici, tout comme Devil May Cry ou Darksiders, LoS2 prend le parti d’installer son folklore dans le monde moderne, quelque chose qu’il avait esquivé dans Aria of Sorrow. Certes, on y perd l’ambiance habituelle de Castlevania mais est-ce réellement une mauvaise chose ?

Selon moi, c’est une évolution. Il faut parfois oser sortir des sentiers battus pour créer de nouvelles sensations. Pari réussi selon moi : je ne peux pas dire lequel est meilleur entre LoS1 et 2 tellement j’ai un ressenti différent sur les 2, ce dont je suis sûr par contre c’est que je me suis éclaté.

Les phases d’infiltration

Metal Gear Drac?

Metal Gear Drac?

Le gros point qui fâche, dans ce second volet : MercurySteam a troqué les classiques énigmes/puzzles pour des phases d’infiltration, généralement courtes, elles réclament un bon sens de l’observation et de l’utilisation des pouvoirs dont on dispose.

Après des morts en boucle et des chargements à gogo, on finit enfin par avoir la solution en sortant un « qu’est-ce que je suis con ». Je pense par exemple, sans spoiler, à la phase d’infiltration dans la forêt…

Encore une fois, proposer une variante de ce à quoi on est habitué a pour but de nous offrir de nouvelles sensations. Ce que je reprocherais serait plutôt des sauvegardes mal placées et des chargements assez longs mais ce n’est pas un si gros défaut.

La fin

Castlevania LOS2 Screen 3Le point où je comprends déjà mieux le « pourquoi » ça dérange. Sans la raconter, la fin est une fin ouverte qui peut tout à fait conclure la saga ou la continuer selon le bon vouloir de Konami.

Qu’est-ce qui dérange ? Elle n’est pas assez expéditive, pas assez concluante. Il a pourtant été précisé plusieurs fois par MercurySteam que Konami pourrait faire d’autres épisodes sur « leur » saga par la suite, nous n’étions donc pas à l’abri de ce genre de fin.

Et j’ai personnellement une préférence pour ce genre de fin, qu’il y ait une suite ou non. Elles ont le mérite de faire marcher l’imagination du joueur qui peut avoir sa propre suite/fin même si elle n’a pas de forme physique.

Aveux d’un « développeur »

On a retrouvé George Eddy, la NBA a l'air de lui manquer...

On a retrouvé George Eddy, la NBA a l’air de lui manquer…

Peu de temps après sa sortie, des soi-disant développeurs auraient déclarés anonymement que le développement de Lords of Shadow 2 aurait été chaotique, la faute à Enric Alvarez, le chef de projet. Selon cette « source », il aurait pris la grosse tête et aurait été méchant durant le développement bien qu’il ait l’air gentil dans les interviews.

Pourquoi est-ce que je parle de ça ? Tout simplement car cette personne a utilisé des mots qui m’ont fait tiqué : «La majorité de l’équipe est consciente que le jeu que nous avons fait est une vraie merde ».

Etrange, surtout que la majorité des sites de JV anglais, comme français lui donnent des notes plus que correctes, avoisinant le 15/20 ou le 7/10.

J’ai dit « soi-disant » développeur car d’un côté j’entends parler d’un développeur, de l’autre d’un proche de ceux-ci. Difficile donc de trouver crédible les propos exagérés (selon moi) d’une personne dont on ignore même d’où il sort et qui pourrait tout à fait être un joueur mécontent ou un développeur licencié qui l’aurait mauvaise.

Attendons d’en savoir plus car même ces déclarations sont chaotiques au final.

Conclusion

Au final le jeu a plus déçu qu’il n’est mauvais, entre un univers qui semble hors sujet pour les  uns ou des phases d’infiltration qui ne semble pas à leur place pour les autres. Tout comme DmC : Devil May Cry, Lord of Shadow 2 ose des choses que peut aurait tentés dans la 1ère série. Je terminerai donc par une phrase que j’aime beaucoup : « Il vaut mieux échouer en tentant d’innover que de réussir une recette vue et revue ».

avatar Publié par le 8 mars 2014. Classé dans à la une, Actualités, Dossiers. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *